Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

13 oct. 2011

"Réfugiés au Wi-Fi" - Déménagement à Green Bank en Virginie occidentale afin d'échapper du rayonnement électromagnétique

"Bien que n'étant pas un diagnostic formel en Amérique, la sensibilité électromagnétique est reconnue dans plusieurs pays européens. En mai dernier, l'Organisation mondiale de la Santé l’a classée comme "potentiellement cancérigène». De plus en plus de personnes deviennent sensibles à la technologie sans fil. Certaines sont devenues tellement malades qu'elles doivent vivre dans des «zones blanches», des zones exemptes de ce type de rayonnement non ionisant. Voici un court reportage sur ce phénomène relativement nouveau et inquiétant.  

"Un radiotélescope massif interdit toute utilisation électronique à proximité"
(Green Bank, Virginie occidentale, 22 septembre 2011, Chris Hurst, Présentateur-
Journaliste)



Diane Schou n'avait pas prévu de se retrouver dans le tranquille comté de Pocahontas.

"C'est pénible pour moi de savoir que cette affliction peut atteindre d’autres personnes", dit-elle. "N'importe qui peut en être victime."


Schou et son mari étaient agriculteurs en l'Iowa. Elle dit que ses problèmes ont commencé lorsqu'une tour de téléphonie mobile a été construite à proximité de leur maison. " J'ai commencé à perdre mes cheveux. Je pensais que c'était la vieillesse», se souvient-elle. «J'ai eu une éruption cutanée, j'ai pensé que c'était quelque chose que j'avais mangé. J'étais extrêmement fatiguée." 





Finalement, elle a fait le lien. Elle comprend que le rayonnement électromagnétique de la tour l’a rendue malade. Son médecin le confirme en expliquant que ses symptômes sont causés par la sensibilité électromagnétique.
  
"Nous lui avons dit que c’était dû à la tour de téléphonie mobile et sa réaction a été: « Déménagez ».
 


Bien que n'étant pas un diagnostic formel en Amérique, la sensibilité électromagnétique est reconnue dans plusieurs pays européens. Et en mai dernier, l'Organisation mondiale de la Santé l’a classée comme potentiellement cancérigène. 


«Je dirais moi-même une réfugiée/rescapée du rayonnement électromagnétique, » dit-elle.

Elle a trouvé  la paix et la santé en Virginie occidentale. A l'intérieur de la «Zone blanche du Radio National», une étendue de 13 mille miles carrés de terre exempte des signaux radio. À l'intérieur se trouvent Covington, Clifton Forge, Lexington et Buena Vista. Mais encore plus restrictif est le rayon de dix miles autour d'un radiotélescope massif qui fait une carte de l'espace. Sans lui, il n'y aurait pas de «zone blanche." Il est plus grand que la Statue de la Liberté et reçoit des ondes radio venant de l'univers. tout signal électromagnétique dans ce rayon de dix miles pourrait ruiner leur recherche. 

Mike Holstine travaille sur le site et affirme qu'ils surveillent constamment  tout rayonnement électromagnétique qui perturberait le travail de Green Bank.  Wi-Fi, téléphones mobiles, ondes radio solitaires ne sont pas autorisés.

" La fragilité des signaux de l'espace peut être comparée à celle d'un seul flocon de neige qui touche le sol", explique Holstine.

Michelle Bubnis et son mari se sont installés à proximité de Green Bank en avril. Il y a quelques années, elle a remarqué que l'électronique lui donnait une sensation de brûlure sur le côté de son visage. Elle aussi a été diagnostiquée avec une sensibilité électromagnétique par les médecins.
"Je pense que les gens qui viennent ici essaient tout simplement de sortir dela douleur", dit-elle.
"Je pense que les gens qui viennent ici essaient tout simplement de sortir de la douleur", dit-elle. «C'est une situation de vie ou de mort."


Le couple construit une maison près du téléscope.  Quand elle vivait au Texas, pendant des mois elle vivait enfermée dans une pièce à l'arrière de sa maison.


J'ai besoin d'être dans un environnement exempt de rayonnement afin de pouvoir penser et fonctionner comme un être humain", dit-elle.  "Je peux aller dehors maintenant!  Dans ma maison à Austin, il y avait tellement de radio-fréquences autour ... Tout le monde avait accès au Wi-Fi;  je ne pouvais pas aller à l'extérieur."


Et même si ce n'est pas la vie qu'elle voulait, certains aspects de sa vie ont changé pour le mieux.  "La souffrance rend une personne plus compatissante, elle rend une personne plus compréhensive, elle compte ses bénédictions", dit-elle.

On ne peut pas estimer le nombre de personnes qui souffrent de la sensibilité électromagnétique, mais les organisations de santé dans le monde entier l'évaluent de 2 à 5%.

Les gens de Green Bank disent que peu ont emménagé dans la région pour chercher du soulagement, mais tous s'attendent à ce que davantage y viennent dans le futur. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire