Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

20 mars 2012

Les ondes électromagnétiques et les fourmis inquiétaient une institutrice


Voici un article du canton de Fribourg, Suisse.  Une enseignante d’une école primaire a remis un rapport au Conseil communal mentionnant qu’elle et ses élèves souffraient de maux de tête et de fatigue.  En cause, selon elle, les ondes générées par le Wi-Fi de sa salle de classe.  Il n'a pas été pris en considération. Les autorités suisses continuent de minimiser ou dénier un lien entre la radiation électromagnétique émise par le Wi-Fi et des effets sanitaires nocifs.  Plusieurs  études scientifiques ont pourtant révélé que cette radiation peut AUSSI affecter les abeilles, les oiseaux, les animaux et la végétation.    (Article "Les ondes et les fourmis inquiétaient une institutrice" par Stéphane Berne, Le Matin Dimanche, 10 décembre 2011.)

Une enseignante du degré primaire de Châtel-St-Denis (FR) a remis un rapport au Conseil communal le 22 novembre 2010 en indiquant qu’elle et ses élèves souffraient de maux de tête et de fatigue.
 

En cause, selon elle, les ondes générées par l’installation wi-fi de sa salle de classe. Elle a même été témoin d’une invasion de fourmis rouges, du plafond, qu’elle attribue notamment à ces dérangements électromagnétiques.
«Ce qui est perturbant, c’est le wi-fi placé dans un bâtiment doté de fortes structures métalliques, construit sur du terrain où coulent des filets d’eau, et ne disposant apparemment pas de mise à terre suffisante. Nous avons simplement demandé à la commune de câbler l’informatique: elle a catégoriquement refusé», expose-t-il.

Dès lors, pas moins de cinq expertises ont été réalisées par la commune et le canton. Toutes arrivent à la même conclusion: les normes en vigueur sont respectées. De son côté, la commune annonce qu’elle a entamé une série d’améliorations. Dont l’installation, depuis le 5 février 2011, d’«éclateurs» de nuisances telluriques sous la forme de deux améthystes placées dans les abris au sous-sol.

En vain. L’autorité communale a alors pris une décision radicale: en janvier 2011, l’enseignante et ses élèves ont été déplacés. Et depuis la rentrée de cet automne, la salle incriminée accueille des élèves d’école enfantine. Dès lors, plus de soucis de part et d’autre.

Alors puisque tout le monde est content, fin de l’histoire? «Non. La commune doit s’excuser envers les élèves et l’enseignante pour avoir laissé ces personnes dans un lieu qu’elle a finalement reconnu comme malsain puisqu’elle a décidé de déplacer la classe.» s’emporte Benoît Rey. A tel point qu’il va déposer ces prochains jours une dénonciation auprès du préfet de la Veveyse, Michel Chevalley.

Pourquoi ne pas avoir tout simplement et directement équipé la salle de câbles? François Genoud, syndic de Châtel-Saint-Denis, lève toute ambiguïté: «Nous avons demandé l’avis de professionnels qui nous ont tous dit qu’il n’y avait pas de problèmes, alors nous leur faisons confiance.»


2 commentaires:

  1. Bonjour,


    Et si on vous parlait autrement des effets des ondes sur la santé ?

    Je suis réalisateur de documentaires indépendant à Strasbourg et voici le lien de mon film "Résonance". Il traite des effets des ondes sur le vivant et s'appuie sur les témoignages d'experts et scientifiques indépendants. Si le film vous intéresse, pourriez-vous le partager sur votre site et mailing list ?

    Merci d'avance,

    Sincèrement,

    Serge Fretto

    Résumé du film :

    "Ce film présente la cellule vivante sous un nouvel éclairage. Capable
    de capter et d'émettre des ondes électromagnétiques artificielles et
    naturelles, elle se comporte comme un véritable circuit électronique.
    Dans un monde où les ondes sont omniprésentes, ce film va à la
    rencontre d'experts et de chercheurs qui nous présentent leurs travaux
    et nous offrent des clefs inédites de compréhension des effets des
    ondes sur le vivant."


    Le lien ici :

    http://vimeo.com/user13716698/videos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'association suisse, ARA, m'a envoyé le lien pour regarder ce film. Je l'ai bien aimé, surtout la présentataion des effets sur les plantes. Je le mettrai sur mon site avec votre résumé. Merci!

      Supprimer