Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

14 oct. 2012

A votre bonne santé, Monsanto !

Dessin de Burki paru dans 24 Heures
Commentaire par Philippe Saegesser, paru dans le Courrier des lecteurs, 24 Heures  (journal suisse), 5 octobre 2012:

A votre bonne santé, Monsanto !

Récemment, nos médias se sont fait l'écho de résultats alarmants au sujet d'une étude expérimentale menée sur l'animal en lien avec la consommation de maïs génétiquement modifié, résistant à un herbicide, et produit par la multinationale Monsanto.  L'avalanche de réactions qui a suivi, contredisant cette étude, est à la mesure des enjeux commerciaux: colossale!

Comme par le passé face à certains travaux relayant les effets néfastes de la cigarette, nous assistons à une vague de contestations et de mises en doute, portant cette fois sur la validité d'études critiques à l'égard des OGM.  L'histoire se répète!


Que faut-il donc au citoyen pour qu'il exerce son esprit critique?

Faut-il à nouveau accumuler les retards, entamer des querelles d'experts plus ou moins impartiaux, attendre que les victimes se multiplient, que les dégâts à l'environnement deviennent irréversibles pour prendre la mesure du problème sanitaire?

Tous ceux qui érigent la culture du profit en religion, au point d'en perdre tout discernement, semblent oublier que cette multinationale arrose aujourd'hui les marchés de semences génétiquement modifiées avec la même efficacité qu'elle l'a fait par le passé avec l'agent orange sur le territoire vietnamien.  Le puissant alibi alimentaire qui habite les actions d'aujourd'hui a bien du mal à effacer son accablant passé.

Face à ce constat, qui devrait logiquement modérer notre enthousiasme et notre confiance, les facilités fiscales sur sol vaudois, dont bénéficie cette entreprise comme autant d'encouragements et de soutien, résonnent tel un immense canular, au goût aussi amer que la pilule qu'on essaie de nous faire avaler.

Philippe Saegesser,
Montreux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire