Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

26 févr. 2013

Belgique : Des nouvelles mesures visant à protéger les enfants des ondes GSM

Ministre belge de la santé, Laurette Onkelinx
"Les études internationales disent clairement que c’est potentiellement cancérigène. S’il existe un risque, il faut les protéger", a déclaré à la RTBF la ministre de la Santé belge, Laurette Onkelinx.  Plus question de faire de la publicité destinée spécifiquement aux enfants de moins de 14 ans. Quant aux vendeurs, ils seront obligés de renseigner leurs clients du "débit d'absorption spécifiques" des GSM, autrement dit du niveau de rayonnement de l'appareil. La vente de téléphones mobiles spécifiquement conçus pour les jeunes enfants jusqu'à l'âge de 7 ans sera interdite en Belgique.  La ministre de la Santé, a également annoncé la rédaction, d'ici la fin de l'année, d'un autre arrêté royal visant à rendre obligatoire la vente d'une oreillette avec le GSM. 

Détails des nouvelles mesures visant à protéger les enfants des ondes GSM
RTBF.info, 25 février 2013 - Voir aussi le reportage de la RTBF.

La majorité des adolescents sont aujourd'hui accros au GSM. Or, le dernier rapport de l'agence de recherche sur cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que son usage est "peut-être cancérigène pour l'homme" et qu'un usage intensif est dangereux. Il n'en a pas fallu plus pour que les autorités belges réagissent. Il y aura désormais des règles à respecter.

Les ministres de la Santé et de la Consommation préconisent une meilleure protection des jeunes usagers. Pour limiter leur usage, il y aura désormais des règles à respecter. Des règles qui concernent principalement la vente et la publicité.

Désormais, plus question de faire de la publicité destinée spécifiquement aux enfants de moins de 14 ans. Quant aux vendeurs, ils seront obligés de renseigner leurs clients du "débit d'absorption spécifiques" des GSM, autrement dit du niveau de rayonnement de l'appareil. La vente de téléphones mobiles spécifiquement conçus pour les jeunes enfants jusqu'à l'âge de 7 ans sera interdite en Belgique.

"Potentiellement cancérigène"

Pour le gouvernement, il s'agit de mesures préventives. La volonté de protéger plus particulièrement les enfants réside principalement dans le fait que, cumulativement, ils seront potentiellement plus longtemps exposés aux ondes tout au long de leur vie.

"Les études internationales disent clairement que c’est potentiellement cancérigène. S’il existe un risque, il faut les protéger", a déclaré à la RTBF la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, qui est à l'initiative de cet arrêté royal avec son collègue chargé de la protection des consommateurs Johan Vande Lanotte.

Le projet d'arrêté royal devrait être examiné ce vendredi en Conseil des ministres.

La ministre de la Santé, a également annoncé la rédaction, d'ici la fin de l'année, d'un autre arrêté royal visant à rendre obligatoire la vente d'une oreillette avec le GSM.

"Le cerveau d'un enfant est organe en développement"

Les risques sur la santé (essentiellement cancer du cerveau) provoqués par les systèmes de communication sans fil font l'objet d'études scientifiques à propos desquelles "les opinions sont divergentes", a souligné Luc Verschaeve, de l'Institut de Santé Publique (ISP). "Il existe certains doutes et certaines indications évoquent un risque possible", a-t-il dit.

Dans le journal parlé de 13h sur La Première, Jacques Vanderstraeten, médecin expert au conseil supérieur de la santé, explique que si ces nouvelles règles visent principalement à protéger les jeunes, c'est parce que "le cerveau d'un enfant est organe en développement et donc plus sensible à toute influence externe éventuelle" et qu'il vaut mieux prévenir que guérir.

Selon une étude du Crioc, association de défense du consommateur, plus de 90% des jeunes âgés entre 12 et 17 ans possède un GSM. Datant de 2011, cette étude montrait aussi que parmi cette tranche d'âge-là, les enfants de 13 ans possédaient quasiment tous un GSM.

Ajoutons encore que selon l'OMS, en téléphonant une demi-heure par jour pendant 10 ans, la probabilité de développer un gliome (une tumeur maligne) au cerveau augmente de 40%.

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_gsm-potentiellement-cancerigene-les-jeunes-vont-etre-mieux-proteges?id=7934895

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire