Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

7 mars 2013

La Suisse et l'électrosmog - 1

Ces commentaires sur l’électrosmog, publiés dans les journaux suisses – Tribune de Genève et 24 Heures (rubrique « courrier des lecteurs ») et écrits par la rédactrice de ce blog, sont à la disposition de tous pour sensibiliser les populations à cette question, surtout en Suisse romande. Voir aussi l’Association romande alerte aux ondes électromagnétiques (ARA) – www.alerte.ch

Effets de la téléphonie mobile (1er novembre 2010)

La Tribune de Genève a consacré le 26 octobre un article à la qualité du réseau de la téléphonie mobile en Suisse. Les gens exigent une amélioration de la qualité du réseau sans se rendre compte des dangers que cela implique pour leur santé. Des études scientifiques ont montré un lien entre les champs électromagnétiques et toutes sortes de problèmes de santé, y compris des cancers et des maladies neuro-dégénératives... L'usage par les enfants et les ados de portables et d'ordinateurs équipés de WiFi est particulièrement néfaste car les enfants absorbent plus de radiations que les adultes. Cela peut causer chez eux l'hyperactivité, l'agressivité et des problèmes de mémoire et de concentration... Quatre milliards de personnes dans le monde sont accrochées à cette technologie qui à ce jour a rapporté près d'un trillion de dollars à l'industrie. C'est pourquoi l'industrie des télécommunications essaie d'occulter la vérité des effets sur la santé. C'est donc la responsabilité des consommateurs (parents, employeurs et éducateurs) de s'informer pour protéger les autres des effets nocifs de cette technologie. C'est à eux de soulever la conscience, surtout des législateurs d'imposer une réglementation plus stricte comme bannir l'usage des portables par les enfants âgés moins de 14 ans et des ordinateurs équipés de WiFi dans les écoles.

Communication : quels effets? (15 janvier 2011) 

Le Musée de la communication de Berne annonce un espace pour réfléchir aux effets culturels et sociologiques des technologies de la communication. Cependant, il n'exposera pas les effets nocifs des ondes électromagnétiques émises par les appareils de la téléphonie mobile. Ces ondes sont particulièrement dangereuses pour les enfants car leurs cerveaux absorbent plus de radiation que les adultes. C'est la responsabilité de nos éducateurs, comme des musées, de nous faire connaître tous les nuisances de cette technologie: cancers, maladies neuro-dégénératives, diminution de la résistance immunitaire. Au lieu de cela, les organisateurs de cette exposition incitent le visiteur d'utiliser son téléphone mobile pour avoir accès aux informations audio qui n'aborderont pas cet aspect de communication. Au moins, ces informations peuvent donner des conseils sur un usage sain des portables, comme limiter les conversations au strict minimum - mieux, "texter" au lieu d'appeler, se servir d'un écouteur, garder le portable le moins possible près du corps car il irradie même lorsqu'il est éteint. Les scientifiques parlent déjà d'un fléau qui serait pire que celui du tabac. Combien de souffrances subirons-nous avant que tous les scientifiques acceptent la preuve des effets biologiques dévastateurs de cette technologie?


Ne pas vouloir savoir ! (5 avril 2011) 

Je remercie l’auteur du courrier « On souffre de gigantisme ». Oui, on ne parle que de croissance . Une sortie rapide du nucléaire coûtera cher aux entreprises suisses qui n’accepteront pas une décroissance économique. La consommation augmente avec la croissance de la population. Pour préserver l’environnement, il faut freiner cette tendance : contrôle démographique et acceptation de consommer moins. Sachez qu’un portable peut durer cinq ans, cependant les gens achètent de nouveaux modèles en moyenne tous les 18 mois. La fabrication des appareils électroniques nécessite une extraction minière avec de graves conséquences écologiques et sociales. Les anciens portables sont revendus, la plupart rejetés. Ces déchets électroniques sont envoyés aux autres pays pour être démantelés à la main, ce qui entraîne l’exposition des gens aux substances très toxiques. Mais nous ne pensons qu’à acquérir le gadget le plus récent. Autre exemple d'égoïsme: les gens plus âgés qui disent qu’ils ne verront pas la suite. Il reste nos enfants qui seront confrontés à toutes les conséquences de cette dégradation environnementale y compris les déchets nucléaires qui dureront 40 000 ans. Oui ! Le pire choix des gens est de ne pas entendre ni vouloir savoir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire