Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

7 mars 2013

La Suisse et l'électrosmog - 6

Ces commentaires sur l’électrosmog, publiés dans les journaux suisses – Tribune de Genève et 24 Heures (rubrique « courrier des lecteurs »), sont à la disposition de tous pour sensibiliser les populations à cette question, surtout en Suisse romande. Voir aussi l’Association romande alerte aux ondes électromagnétiques (ARA) – www.alerte.ch

Jouets toxiques (11 décembre 2012)

La tablette Vtech Storio 2 destinée aux
enfants dès 3 ans est très "toxique".
Cette année, le Père Noël porte des cadeaux toxiques. Parmi eux, la tablette Vtech Storio 2, destinée aux enfants âgés de 3 à 9 ans. L’utilisation de ces « jouets » électroniques peut générer des difficultés de langage, d’écriture et de lecture chez les jeunes enfants. Les tablettes sont fabriquées dans les usines de Vtech en Chine dans les conditions déplorables pour les employés, selon un rapport publié par le "Institute for Global Labour and Human Rights.". Ils doivent travailler debout pendant 12 à 15 heures par jour six jours par semaine pour un salaire inférieur au minimum. Ils souffrent de problèmes de santé créés par l’exposition aux diluants toxiques utilisés pour nettoyer les circuits imprimés. Il est temps que les parents se comportent comme des consommateurs responsables en n'achetant plus de jouets électroniques « toxiques » pour les travailleurs qui les assemblent et pour le développement des jeunes enfants qui les utilisent.



Gare aux antennes! (14 novembre 2012)

La Suisse va lancer la 4ème génération de téléphonie mobile. A cette fin, il faut implanter de nouvelles antennes. A quel prix pour la santé?  Est-ce que les opérateurs prendront soin de ne pas les installer près des lieux sensibles comme les écoles, les crèches, et les hôpitaux ? Le rayonnement électromagnétique des antennes de téléphonie mobile peut être nocif pour la santé, surtout chez les enfants et les personnes électrosensibles, estimées à 5% de la population. Récemment, la commune du
Landeron (NE) a voté unanimement (33 à 0) le soutien d'une motion visant à empêcher l'implantation sauvage de plusieurs antennes de téléphonie mobile sur le territoire de la commune. D'autres communes sont en train de mettre en place des plans similaires. L'Association romande alerte aux ondes électromagnétiques encourage cette initiative. De telles associations ne sont pas contre le progrès technologique de la téléphonie mobile. Elles s'opposent cependant à ce que les antennes soient implantées de façon anarchique dans des lieux sensibles, y compris les quartiers habités.


Un exemple à suivre pour protéger nos enfants (26 novembre 2012)

Les équipements sans fil "envahissent" les établissements scolaires privés, mais le service public vaudois hésite encore. Peut-être d'autres raisons justifient-elles la résistance au tout informatique de la part des écoles publiques. Les technologies sans fil, dont les émissions des champs électromagnétiques sont classées comme cancérigènes possibles par l'Organisation Mondiale de la Santé, ont de nombreuses conséquences pour la santé des enfants. Entre autres risques, le Wi-Fi peut avoir un impact sur la fertilité masculine et causer différents troubles neurologiques chez l'enfant. Est-ce qu'on veut exposer nos enfants à ce rayonnement tout au long de la semaine pendant des années?

En 2010, un arrêté du Conseil d'Etat de Neuchâtel a fortement limité l'utilisation de la technologie Wi-Fi à l'école, l'interdisant carrément dans les classes des écoles enfantines, primaires et du secondaire. Il serait souhaitable que les autorités vaudoises suivent cet exemple pour protéger nos enfants. Si les écoles doivent investir dans du matériel informatique, nous conseillons l'achat de notebooks ou netbooks mis en réseau filaire, avec ou sans écrans tactiles. Les tablettes sont à éviter à tout prix parce qu'elles sont conçues pour des usages mobiles avec Wi-Fi.

Association Romande Alerte (Morges)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire