Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

2 avr. 2013

L'Académie Américaine de Médecine Environnementale conseille contre le Wi-Fi dans les écoles

Dans sa lettre au «Los Angeles Unified School District» (servant plus de 660'000 élèves, avec 45'000 enseignants et 38'000 autres employés) l'Académie Américaine de Médecine Environnementale s'inquiète de la prolifération du Wi-Fi et conseille fortement l'utilisation des connexions internet filaires dans les écoles de Los Angeles. 

19 mars 2013

Los Angeles Unified School District
333 S Beaudry Ave #24
Los Angeles, CA 90017

L'Académie Américaine de Médecine Environnementale (AAEM), réunissant médecins, ostéopathes et chercheurs doctorants se concentre sur les effets environnementaux sur la santé humaine. Depuis 40 ans, l'Académie forme des médecins pour traiter les cas les plus difficiles et guérir des patients souvent négligés par notre système de soins, la cause de leur maladie étant due à une substance chimique, un solvant ou un métal toxique et non à une bactérie, un virus ou une autre cause généralement bien connue.

Au cours de ces dernières années, nos membres et collègues ont signalé une augmentation du nombre de patients dont les symptômes sont réversibles en éliminant les appareils sans fil à domicile tels que téléphones mobiles, téléphones sans fil DECT, et systèmes Wi-Fi.

De nouvelles données scientifiques cohérentes montrent que l'exposition croissante aux rayonnements sans fil affecte les humains, surtout les enfants. En septembre 2010, le Journal de l'American Society for Reproductive Medicine – Fertility and Sterility – a signalé qu'une exposition de quatre heures seulement à un ordinateur portable utilisant le Wi-Fi, endommage l'ADN des spermatozoïdes.

En mai 2011, l'Organisation mondiale de la santé a classé l'exposition aux rayonnements sans fil, y compris le Wi-Fi, dans la catégorie 2b de la liste des carcinogènes.

En octobre 2012, l'AAEM a émis un avertissement public concernant le Wi-Fi dans les écoles précisant:

«Les effets néfastes des champs de radiofréquences du sans fil sur la santé, tels que troubles d'apprentissage, réponses immunitaires altérées, et maux de tête, existent incontestablement et sont bien établis dans la littérature scientifique. Une technologie plus sûre, telle que l'utilisation d'installations filaires, est fortement recommandée.»

En décembre 2012, l'American Academy of Pediatrics, représentant 60'000 pédiatres, a écrit au Congrès pour demander l'actualisation des niveaux de sécurité de l'exposition aux micro-ondes, surtout pour les enfants et les femmes enceintes.

Les systèmes Wi-Fi dans les écoles sont en général des centaines de fois plus puissants que les systèmes destinés aux particuliers. Ils sont aussi des dizaines de fois plus puissants que les systèmes auxquels sont exposés les personnes dans les restaurants et les cafés. Les systèmes Wi-Fi dans les écoles sont par nécessité plus puissants que les systèmes de communication à micro-ondes se trouvant dans tout autre lieu car ils doivent faire fonctionner simultanément des centaines d'ordinateurs. Ils exposent aussi les enfants – qui sont les plus vulnérables aux micro-ondes – pendant de longues périodes toute la journée, durant toute leur scolarité. C'est une exposition sans précédent dont les conséquences sur la santé et le potentiel reproducteur de toute une génération sont encore inconnues.

L'installation de ce système à Los Angeles créerait un vaste problème de santé publique auquel le système de soins n'est pas encore prêt à faire face.

En octobre 2013, l'AAEM organise une conférence médicale internationale à Phoenix, Arizona, pour enseigner aux médecins comment identifier les patients dont les symptômes pourraient être réversibles en éliminant l'exposition au Wi-Fi, aux téléphones mobiles et à d'autres technologies sans fil à domicile.

Il est peu probable qu'actuellement il y ait dans le comté de Los Angeles, assez de médecins suffisamment informés des effets biologiques des micro-ondes pour diagnostiquer et traiter de nombreux enfants. Ceux-ci pourraient développer des symptômes par l'exposition à votre système sans fil, si vous choisissez de l'installer. Les statistiques montrent que vous pourriez vous attendre à une réaction immédiate chez 3% et des réactions tardives chez 30% de vos élèves. Ces effets toucheront aussi les enseignants.

L'Académie Américaine de Médecine Environnementale suggère fortement que vous n'augmentiez pas les charges de la santé publique par l'installation générale de connexions internet sans fil dans les écoles de Los Angeles.

Les enfants scolarisés nécessitent un niveau de protection supérieur à celui du grand public. Vous pourriez être trompés par les promoteurs de technologie qui déclarent que la science concernant les effets sur la santé humaine du Wi-Fi n'est pas encore certaine. Cette incertitude n'est pas une raison pour soumettre toute une génération d'enfants à une exposition si intense.

Les techniciens et les vendeurs peuvent débattre de la validité des dangers représentés par les antennes, les téléphones mobiles, le Wi-Fi et autres types de rayonnement sans fil, mais ce sont les médecins qui doivent faire face aux conséquences. Jusqu'à ce que nous, les médecins, puissions comprendre pourquoi certains de nos patients deviennent handicapés sous l'effet du Wi-Fi et autres applications à micro-ondes, alors que d'autres non, nous vous supplions de ne pas prendre un tel niveau de risque connu avec la santé de tant d'enfants dont la sécurité à l'école vous est confiée.

Respectueusement,

Comité exécutif de l'American Academy of Environmental Medicine

American Academy of Environmental Medicine
6505 E Central • Ste 296 • Wichita, KS 67206
Tel: (316) 684-5500 • Fax: (316) 684-5709
www.aaemonline.org

Version originale en anglais

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire