Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

12 avr. 2013

Nouvelles de Genève : Semaine européenne de promotion de la vaccination : Deux associations organisent une contre-information

Extrait de la lettre de la Présidente de l’Association Spasmophilie Entraide sur les vaccins et les pesticides
par Edith Gallay, avril 2013

Comme chaque année, sous la pression des pharmas, l’OMS organise une semaine européenne de promotion de la vaccination qui s’étendra cette année du 22 au 27 avril.

Pour marquer leur désapprobation face à cette usurpation médiatique, deux associations militantes, avec lesquelles nous collaborons, organisent une contre-information sous forme de conférences débats, durant cette même période. (voir détails sous « CONFRENCES EN SUISSE » sur ce blog)…

17 avril – Autisme, Alzheimer, Sclérose en plaque, dégénérescence de système nerveux central – Quelles sont les vraies réponses aujourd’hui ? Métaux et stress oxydatif – prise en charge nutritionnelle par le Pr Karl Reichelet et le Pr Boyd Haley – Org. Stelior

23 avril – La piqûre de trop – Vaccin Gardasyl par le Dr Jean-Pierre Spinosa, org. ARS (Association Responsabilité Santé)

En quoi ces sujets nous concernent-t-ils ? Notre génération a été confrontée avec une série de vaccins responsables de la spasmophilie et de la fibromyalgie, à cause des métaux lourds qu’ils contiennent. La génération actuelle est maintenant confrontée à l’hyperactivité et prédisposée aux maladies mentales telles que la schizophrénie et l’autisme.

La vaccination massive des jeunes filles dans le monde entier contre le cancer du col du l’utérus (HPV) avec le Gardasyl… a été suivie par une hécatombe d’effets secondaires. A court terme, les effets indésirables sont multiples, allant d’effets d’apparence bénine – névralgies, asthme, fibromyalgie, paralysie, mais pouvant aller jusqu’à provoquer un nombre important de cas mortels. Pour faire diversion et parce que d’énormes intérêts financiers sont en jeu, les firmes pharmaceutiques proposent aujourd’hui de s’attaquer cette fois aux jeunes hommes. Il est maintenant question de procéder à une vaccination en masse des jeunes garçons, avec ce même vaccin qui contient une quantité importante d’aluminium, qui a des effets délétères sur tous les organes et sur le cerveau en particulier.

A plus long terme, c’est la stérilité assurée pour un grand nombre de vaccinés de deux sexes. Ce vaccin dangereux est administré avec la bénédiction des services de la santé publique à toute la jeunesse de la planète et on essaie par tous les moyens de museler les opposants. Il devient donc urgent de bien s’informer car il s’agit de nos enfants et petits-enfants ! …

Bien que l’initiative de Greenpeace pour l’interdiction de pesticides ait aboutit avec 80'000 signatures, et que tout le monde semble vouloir aider les abeilles, la situation reste dans une impasse : alors que l’Union européenne envisage un moratoire de deux ans sur l’utilisation de certains pesticides nuisibles aux abeilles, Syngenta a immédiatement mis son veto et s’est même fendu d’un article d’une page entière dans le Figaro du 2-3 II-13, brandissant une fois encore le spectre du chômage si on supprime le Cruiser.

Le Conseil Fédérale [suisse], quant à lui se rallie honteusement aux côtés de Syngenta, car c’est une firme suisse, rappelons-le, qui, en vendant ses produits toxiques au monde entier, rapporte de gros sous à la Confédération.

Mais 80'000 signatures sur 8 millions d’habitants, c’est bien peu ! Et en regard du milliard d’euros en provenance de l’UE, perçu par l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne) pour la recherche sur le cerveau, les 5 millions pour 10 ans offerts par une fondation privée pour protéger les abeilles, ça ne fait pas vraiment le poids !

Edith Gallay
Présidente
Association Spasmophilie Entraide
Genève

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire