Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

21 mai 2013

Chrysotile et paraquat : produits dangereux et autorisés !


"Letter du jour" paru dans le Courrier des lecteurs, Tribune de Genève, 21 mai 2013

Produits dangereux et autorisés !
Manifestation à Genève, mai 2013
par Meris Michaels

La Conférence de Genève réglant la gestion des produits chimiques et des déchets dangereux a soumis cinq produits de plus à la règlementation internationale. Le veto d’un seul pays parmi les 160 représentés suffisant à bloquer l’inscription d’une substance sur la liste des produits dangereux de la Convention de Rotterdam, aucun accord n'a été établi concernant le chrysotile et une préparation pesticide contenant du paraquat.

Deux des principaux producteurs du chrysotile, la Russie et le Zimbabwe, ont voté contre son inscription. Le chrysotile, ou l'amiante blanc, est utilisé dans plus de 60 pays. Les pays plus grands producteurs ont dépensé 100 millions de dollars afin de décrédibiliser les craintes relatives à sa toxicité, alors que l'exposition au chrysotile peut causer l'asbestose ou le cancer des poumons. On prédit plus d'un million de morts d'ici à 2030 dans les pays en voie de développement qui utilisent massivement l’amiante dans les domaines industriels.

L’Inde et le Guatemala ont bloqué l’inscription du paraquat (20%). Fabriqué par Syngenta, cet herbicide très toxique est interdit en Suisse et dans l’UE, mais il est vendu dans plus de 100 pays. Les effets néfastes du paraquat sur la santé comprennent des lésions aux yeux, irritations, brûlures de la peau et problèmes respiratoires.

Grâce aux lobbies industriels, ces deux substances hautement toxiques continuent d'empoisonner l'humanité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire