Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

28 mai 2013

Communiqué de presse du Rapporteur de l'ONU à Fukushima

Anand Grover, Rapporteur spécial sur le droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible, a été mandaté par l'ONU pour faire le point sur la situation sanitaire du Japon. Il est expert indépendant et exerce sa fonction à titre personnel. Il ne fait pas partie du personnel des Nations Unies et ne touche pas de rémunération financière pour son travail.  En novembre 2012, après avoir passé une dizaine de jours dans les régions touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daiichi, il a exposé ses premières constatations dans un communiqué de presse qui évoque les réponses superficielles et insuffisantes des autorités Japonaises face à une situation sanitaire manifestement alarmante.

Anand Grover - Rapporteur de l'ONU à Fukushima (13 mn. - 3 décembre 2012 - sous-titrée en français et en japonais)




Cette vidéo est mise en ligne sur la chaîne d'IndependentWHO,‭ ‬un collectif créé en‭ ‬2007‭ ‬et qui lutte pour que l'Organisation Mondiale de la Santé‭ (‬OMS‭) ‬remplisse sa mission de protection des populations touchées par la contamination radioactive.

Pour plus d'informations‭ ‬:
http://independentwho.org

Merci à Kna60 pour le sous-titrage

2 commentaires:

  1. ONU = AIEA = Article 2 = : « L’Agence s’efforce de hâter et d’accroître la contribution de l’énergie atomique à la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier ».

    (Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?article47)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le lien avec Solidarités Antinucléaires. Le Rapporteur spécial sur le droit qu’a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible, M. Anand Grover, est expert indépendant et exerce sa fonction à titre personnel. Il ne fait pas partie du personnel des Nations Unies et ne touche pas de rémunération financière pour son travail. Il ne représente pas non plus son gouvernement.

    Récemment, j’ai assisté à une conférence publique organisée à l’ONU Genève par l’ONG « Human Rights Now ». M. Grover a parlé de sa mission à Fukushima. J’avais l’impression qu’il voulait vraiment aider ces gens au Japon. A la fin de la conférence, il a fait des commentaires plus réfléchis – presque résignés – sur la puissance du lobby de l’industrie nucléaire. Personnellement, après cette conférence, je n’avais pas trop d’espoir pour l’amélioration de la situation des populations affectées par le désastre nucléaire au Japon. Je connais l’engagement de l’Independent OMS et je suis tout à fait consciente des liens des organisations internationales telles que l’AIEA et l’OMS avec l’industrie, aussi dans d’autres domaines (OMS – pharmaceutiques, télécommunications…) .

    Ce qu’il faut faire, c’est d’informer le public sur la vérité de ce qui se passe au Japon et sur le nucléaire. Malheureusement, peu de personnes parmi le public a assisté à cette conférence.

    RépondreSupprimer