Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

1 mai 2013

Suisse : Le combat silencieux des victimes de l'amiante : Série d'émissions de radio de la RTS

Vous êtes invité à écouter les cinq émissions de radio de la RTS "Vacarme", consacrées aux victimes de l’amiante, du 8 au 12 avril 2013 :

Le combat silencieux des victimes de l’amiante

Cinq reportages de Marc Giouse.
Réalisation: Jérôme Nussbaum.

L’amiante, substance sournoise qui peut provoquer le décès par cancer du poumon ou de son enveloppe 30 ou 40 ans après l’exposition à ses fibres, est interdit en Suisse depuis 1994 et en Europe depuis 2005. Mais il continue de tuer chaque année plus de 120 personnes (chiffre officiel partiel) dans notre pays et devrait causer 500 000 décès sur le continent d’ici à 2030.

Dans "Vacarme" des victimes témoignent de leurs souffrances physiques et, pour certaines, de leur ressentiment à l’égard d’entrepreneurs et de responsables politiques qui ont contribué à masquer pendant plusieurs décennies la dangerosité de ce matériau établie par les scientifiques dès le milieu des années 60.

Série d'émissions :
a) Conditions de travail sur les chantiers de désamiantage,
b) Témoignages de personnes malades,
c) Difficultés de relations des victimes ou leurs proches avec la SUVA,
d) Intervention d’un avocat en procédure pour un procès pénal à Strasbourg,
e) Paray-Le-Monial et Payerne, témoignages sur les différences de procédure.



L’amiante caché 
(8 avril 2013)

En Suisse, tous les bâtiments construits avant 1990 sont susceptibles de contenir de l’amiante. "Vacarme" vous emmène sur un chantier de désamiantage où l’on prend d’infinies précautions pour éviter que les ouvriers n’inhalent la fibre tueuse.

Cette fibre que Roland Delseth, atteint d’un mésothéliome (cancer de l’enveloppe du poumon), a probablement respiré même s’il ne sait pas où et quand. "C’est ce qu’on appelle l’amiante caché", explique le docteur Frey, du Centre Valaisan de Pneumologie à Montana.

Le malade et la preuve
(9 avril 2013)

Le caractère professionnel des maladies spécifiques de l’amiante, comme l’asbestose ou le mésothéliome, est presque systématiquement reconnu par la SUVA, entraînant le remboursement intégral des frais médicaux et le versement d’éventuelles indemnités au malade ainsi que l’octroi de rentes à ses descendants.

Mais dans le cas d’un cancer du poumon, le salarié doit fournir la preuve que son exposition à l’amiante est la cause prépondérante de sa maladie.

Des victimes isolées
(10 avril 2013)

Pourquoi l’assemblée générale du CAOVA (le Comité d’aide et d’orientation pour les victimes de l’amiante) ne réunit ce jour-là que 9 personnes alors qu’en Suisse une personne meurt tous les 3 jours des suites d’une exposition à l’amiante?

"Parce que dans ce pays les victimes sont isolées et que les syndicats ne les soutiennent pas", répond François Iselin, le créateur du CAOVA.

Exposés mais pas résignés
(11 avril 2013)

Payerne (VD) et Paray-le-Monial (Bourgogne) sont des villes jumelées qui possèdent chacune une magnifique abbatiale et une usine Eternit qui a produit de l’amiante–ciment. Mais si à Payerne le scandale de l’amiante est tabou, à Paray les ouvriers d’Eternit sont organisés dans un puissant comité de défense.

La plupart d’entre eux bénéficient d’une "retraite amiante" et ils agissent collectivement pour obtenir des indemnités censées compenser la réduction de leur espérance de vie.

Hans et Renate
(12 avril 2013)

Lorsque Hans Moor apprend qu’il est atteint d’un mésothéliome, suite à son exposition à l’amiante chez ABB, il attaque en justice son employeur et la SUVA pour "manquements à leurs obligations de prendre des mesures de sécurité pour les travailleurs".

Après son décès en 2005, Renate, son épouse, continue un combat judiciaire qui aboutit aujourd’hui à une plainte devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg.

Associations de défense des victimes de l'amiante :

Informations sur l'amiante en Suisse :
http://www.amiante-info.ch/

Comité d'aide et d'orientation des victimes de l'amiante (Suisse) :
http://caova.ch/

Association nationale de défense des victimes de l'amiante (France) :
http://www.andeva.fr/

La Suva : entreprise indépendante de droit public assurant près de 115'000 entreprises contre les conséquences des accidents et des maladies professionnelles :
http://www.suva.ch/fr


http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/vacarme/4767151-vacarme-du-08-04-2013.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire