Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 sept. 2013

Suisse Romande : Conférences sur les ondes électromagnétiques : Colombier/NE et Genève

En septembre, trois conférences à propos de l'influence des ondes électromagnétiques sur l'homme seront présentées par Monsieur Pierre Dubochet. Voici une description de ces conférences par M. Dubochet (www.pierredubochet.ch)

Savez-vous que dans les années 1920, on enquêtait déjà sur les maux de tête et autres symptômes désagréables rapportés par des gens qui se plaignaient des effets des ondes?

Savez-vous qu'en 1985, l’OMS a écrit que les micro-ondes et les radiofréquences ont des effets biologiques très divers ? Selon les conditions, elles agissent au niveau cellulaire chromosomique et génétique, modifient la croissance, le métabolisme, les gonades. Les effets sont encore cardio-vasculaires, sanguins, endocriniens, agissent sur le système nerveux, les sens et le système immunitaire.


Conférence à Colombier/NE le 9 septembre 2013 :

« Quand les ondes électromagnétiques installent sournoisement le chaos dans le corps et l'esprit »

Tout le monde ne réagit pas de la même façon aux rayons du soleil. Si vous avez une peau claire, vous devez prendre plus de précautions que quelqu'un qui a une peau plus foncée. C'est la même chose avec les champs électromagnétiques (CEM) : sans que l’on sache exactement pourquoi, chacun réagit différemment. Par exemple, des troubles neurovégétatifs (fatigue, céphalées, stress...), peuvent survenir à court terme ou ne pas se produire, selon les individus. De plus, l’absence de symptômes n’équivaut pas à une absence de nuisance.

Notre exposition à ces ondes augmente constamment en raison de la multiplication des appareils qui communiquent sans fil, que nous soyons utilisateurs de ces technologies ou non. L’hypersensibilité arrive après une forte exposition ou après le cumul de nombreuses expositions plus ou moins élevées sur un laps de temps prolongé, parfois des années. Les instances officielles se veulent rassurantes, mais elles ont été plusieurs fois prises en défaut.

L’exposé vous informera de différentes nuisances rencontrées sur le domaine public, et d’autres provenant d’appareils domestiques apparemment inoffensifs, même éteints. J’effectuerai quelques mesures techniques. Je vous ferai entendre des sons issus de ces ondes, vous percevrez alors pourquoi ces signaux sont tellement agressifs. Enfin, nous évoquerons comment se protéger.

· Lundi 9 septembre 2013, 19h30 à 21h00 Centre Prévention et Santé Route de Sombacour 10, 2013 Colombier. Entrée : 15.-

Conférences à Genève les 20 et 22 septembre 2013 :

« Quand les ondes électromagnétiques installent sournoisement le chaos dans le corps et l'esprit »

Savez-vous que les radiofréquences peuvent empêcher la pratique de la méditation ? Notre cerveau produit constamment des impulsions électriques mesurables par l’électroencéphalogramme. Les ondes cérébrales sont mesurées en hertz (Hz), un hertz correspond à une ondulation par seconde. Leur tension est de quelques microvolts, c’est-à-dire quelques millièmes de millième de volt.

Lorsque nous tentons intensément de résoudre un problème, ou en cas de danger, cette onde bat plus de 35 fois par seconde, tandis qu’elle oscille entre 14 et 30 lors d’activités courantes. Quand nous nous relaxons, la fréquence descend entre 8 et 13 Hz.

Nous sommes le plus créatif quand la fréquence dominante pulse de 4 à 7 Hz. C’est d'ailleurs dans cette zone que commence l’état méditatif, qui correspond également à la fréquence du sommeil lent léger, ce qui explique qu’il arrive qu’un méditant inattentif puisse se laisser gagner imperceptiblement par le sommeil.

Les méditants expérimentés sont en mesure de ralentir encore la fréquence dominante pour qu’elle oscille entre 0.5 et 4 Hz ; c’est aussi la fréquence du cerveau chez un sujet en état de sommeil lent et profond.

L’éventail complet des réactions émotionnelles et intellectuelles est le résultat de combinaisons neurochimiques très spécifiques des neurotransmetteurs. Ils sont sécrétés lors d’impulsions électriques aux fréquences spécifiques. Dans une publication de l’OMS*, S. M. Michaelson, Professeur au Département de Biologie et de Biophysique des Rayonnements à l'Université de Rochester aux U.S.A., explique que lorsque les membranes cellulaires des tissus humains sont incapables de suivre les oscillations électriques provoquées par l’exposition à des radiofréquences, elles laissent passer des ions libres dans et entre les cellules.

Entre autres effets biologiques, l’exposition à des signaux radioélectriques est susceptible d’influencer l’onde dominante du cerveau, empêchant de pulser en dessous de 10 Hz environ. Il n’est alors plus possible d’atteindre un état méditatif proprement dit. La conférence évoquera de manière simple ce nouveau paramètre avec lequel les méditants seraient inspirés de compter.

· Vendredi 20 septembre 2013, 11h30 à 12h30 et dimanche 22 septembre 2013,16h30 à 17h30. Salon Holistica, Hôtel Ramada Encore Genève La Praille, route des Jeunes 12, 1227 Carouge, organisé par Recto-Verseau. Accès au salon : 15.-(stands + toutes les conférences.

Je remercie l'ARA (Association alerte aux ondes électromagnétiques - www.alerte.ch) pour son soutien à cette conférence.

Pierre Dubochet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire