Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

12 sept. 2013

Le Wi-Fi et la santé

Le Wi-Fi public "vole" nos données personnelles. Le Wi-Fi chez nous vole notre santé.

Le Wi-Fi et la santé


Il n’y que des smartphones qui transmettent nos données personnelles aux corporations et aux agences gouvernementales comme le NSA … Suite à l'entrée en vigueur d'une nouvelle ordonnance fédérale début 2013, la ville de Genève stocke les données personnelles des quelque 2000 personnes connectées en permanence au Wi-Fi public afin de donner de nouveaux instruments d’enquête à la justice.

Tout aussi inquiétants sont les risques pour la santé d'une technologie qui émet des ondes électromagnétiques (EM), classées en 2011 comme possiblement cancérigènes par l'Organisation Mondiale de la Santé. Un ordinateur portable, tablette ou iPad posés sur les genoux et connectés au Wi-Fi peuvent nuire à la fertilité masculine, compromettre la fertilité féminine et augmenter le risque de fausse couche pendant la grossesse.

Chez l'enfant, le Wi-Fi peut être particulièrement néfaste, en exposant les parties fragiles de son corps aux ondes. Ce rayonnement désorganise les processus physiologiques et peut causer différents troubles neurologiques. Les parents sont responsables pour protéger leurs enfants. Donner un étui de protection pour iPhone ou iPad, ou une tablette à leur bébé comme "jouet", n'est ni mignon, ni une façon de fournir à l’enfant un avantage technologique. La plupart de ces « jouets » sont connectés au Wi-Fi.

Le gouvernement fédéral suisse étudie un système pour mesurer le taux des ondes EM dans les foyers émises par le WiFi, les téléphones sans fil DECT et mobiles et d’autres appareils. On soupçonne que ce taux – venant aussi des voisins – est trop élevé. Il faut aussi sensibiliser le public concernant la réduction de ce rayonnement, par exemple, en désactivant le Wi-Fi et en utilisant un câble de connexion filaire, également pour les téléphones.

Le Wi-Fi public "vole" nos données personnelles. Le Wi-Fi chez nous vole notre santé.

par Meris Michaels

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire