Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

8 déc. 2013

Lettre au CEO de Swisscom concernant les cours médias pour parents et enseignants

Lettre adressée le 25 novembre 2013 par l'ARA (Association romande alerte aux ondes électromagnétiques - www.alerte.ch) au CEO de Swisscom, Monsieur Urs Schaeppi, concernant les cours médias pour les parents et les enseignants.  On attend une réponse.

Monsieur,

Nous avons pris connaissance du fait que Swisscom organise des cours médias pour les parents et les enseignants concernant les dangers de l'internet, surtout ceux présentés par les réseaux sociaux.

Selon le descriptif du contenu de ces cours, vous mettez l'accent sur les dangers tels que le cyberharcèlement et autres atteintes à la personnalité, ce qui est très louable. Cependant, les parents et enseignants devraient être avertis des autres dangers liés à une utilisation abusive des appareils sans fil, tels que le téléphone mobile et les tablettes par les enfants.

Monsieur Didier Bellens, directeur de l'opérateur belge Belgacom, a pris l'initiative d'intervenir personnellement auprès des écoles afin d'avertir les écoliers des dangers d'une utilisation excessive des appareils sans fil. Cette action a renforcé l'image de Belgacom en tant qu'acteur socialement responsable. Swisscom pourrait certes en faire de même en élargissant le contenu de ses cours.

Comme vous le savez, les dangers des applications du sans fil sont multiples ; ils touchent non seulement les développements sociaux et psychologiques, mais également la santé physique, surtout chez les jeunes enfants. Les organisateurs du cours devraient s'inspirer des mesures de précaution telles que celles proposées par l'OFSP (Office fédérale de la santé publique). Pour réduire l'exposition, cette dernière conseille les mesures de précaution suivantes:

• L'utilisation d'un kit « mains libres » sans fil (écouteurs, oreillette) muni d'un émetteur Bluetooth à faible rayonnement permet de réduire la charge absorbée par la tête.
• Soyez bref lors de vos conversations ou préférez les SMS.
• Achetez un téléphone mobile dont la valeur TAS est faible.
• Dans la mesure du possible, ne téléphonez que si la liaison est bonne.
• Ne téléphonez pas lorsque vous êtes au volant, même avec un kit « mains libres ».
• Attention aux accessoires de protection et anti-radiations censés réduire le rayonnement. Ils peuvent altérer la qualité de la liaison et donc entraîner un rayonnement accru.
• Les porteurs d'implants médicaux actifs doivent respecter une distance de 30 cm entre le téléphone mobile et l'implant.

On peut lire sur le site de l'OFSP :

« Les incertitudes demeurent en ce qui concerne l'absorption du rayonnement dans la tête de l'enfant ainsi que son influence sur le développement du tissu nerveux et du cerveau. Alors que l'utilisation des téléphones mobiles se fait toujours plus précoce, ces diverses incertitudes justifient que l'on choisisse aujourd'hui des téléphones mobiles au rayonnement faible, pour les enfants et les adolescents en particulier. »

Presque tous les manuels d'utilisation de téléphone portable conseillent de garder une certaine distance entre le téléphone mobile et le corps, par exemple, le manuel Blackberry dit:

« Utilisez le mode mains-libres. Maintenez le terminal BlackBerry à au moins 0,59 pouce (15 mm) de votre corps (cette indication concerne également l'abdomen des femmes enceintes et le bas ventre des adolescents) lorsque le terminal BlackBerry est activé et connecté au réseau sans fil. »

Beaucoup de parents et utilisateurs de ces appareils sont ignorants de ces conseils de sécurité. Il faut assurer le bien-être de nos enfants en leur montrant un usage modéré de ces appareils et il n'y a pas de meilleur moyen que de sensibiliser écoliers, parents et enseignants avec des cours organisés par les opérateurs avec une éthique sociale comme Swisscom.

Je vous remercie de votre attention à l'égard de ce qui précède et je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments distingués.

Meris Michaels
Membre Comité de l'ARA
Association Romande Alerte (www.alerte.ch)

Copie à :

- Mme Zeynep Ersan Berdoz, Directrice, Bon à Savoir
- Mme Monika Dusong, Présidente, Fédération romande des consommateurs
- M. Stephan Oetiker, Directeur, Pro Juventute
- M. René Longet, Responsable Pro Juventute en Suisse Romande
- Dresse Yvonne Gilli, Conseillère nationale, Parlement Suisse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire