Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 févr. 2014

Québec : Témoignage d'électrosensibilité

Québec : Témoignage d’électrosensibilité
Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique - www.cqlpe.ca

« Mes problèmes ont débuté par des étourdissements, j’ai été pendant un mois à être étourdie par le moindre mouvement, je ne pouvais plus bouger, m’étendre ou me pencher sans avoir l’impression d’être dans un manège tournant à une vitesse folle. Ensuite ce fut de forts maux de tête, j’avais les côtés de la tête enflée, mes montants de lunettes m’enfonçaient dans la tête et demeuraient enfoncés lorsque je les retirais. Je pouvais aussi sentir derrière ma tête un gros renflement que je n’avais pas habituellement. Ensuite, ma langue s’est mise à m’engourdir. Peu après je me mis à avoir des palpitations cardiaques lorsque je me trouvais dans le salon et dans les environs de ma chambre. Je ressentais aussi pendant la nuit des brulures intenses aux genoux.

J’ai toujours eu un excellent sommeil, jamais de problèmes d’insomnie de toute ma vie, mais là, je me suis mise à faire de l’insomnie! Mon sommeil était coupé, parfois à 2:00h, d’autres fois à 4:00h du matin, complètement électrisée je n’étais plus capable de me rendormir! Je m’éveillais avec la vue embrouillée, le contour des yeux qui picotaient et les oreilles bourdonnantes. Comme si ça sifflait. Mon mari, en parfaite santé et âgé de 45 ans, s’éveillait également à des heures inhabituelles avec les mêmes symptômes, mais lui, il a vu son psoriasis doubler, des taches comme un léopard se sont mis à apparaitre sur son torse en plus des maux de têtes et des palpitations cardiaques.

J’avais à chaque matin l’habitude de remplir ma grille de mots croisés, mais là je n’étais même plus capable de placer un mot. Je cherchais aussi mes mots lorsque je parlais et manquais de cohérence, je n’arrivais plus à accomplir mon travail, j’étais tout le temps épuisée. Je ne participais plus aux conversations familiales comme avant, je me repliais sur moi-même. Un matin je me suis éveillée avec la moitié du visage engourdi. J’ai eu très très peur.

Parallèlement, ma fille de 10 ans en parfaite santé s’est mise à avoir le coeur qui s’emballe, mais avec de très fortes palpitations le soir lorsqu’elle allait dans sa chambre pour se coucher, on aurait dit qu’elle venait de faire une course! Elle faisait elle aussi de l’insomnie accompagné de maux tête de façon quotidienne! Je devais lui donner des tylenols chaque jour (à une enfant de 10 ans!!!). Je l’ai amené consulter son pédiatre qui lui a fait passer des examens ainsi qu’un électrocardiogramme qui n’a révélé aucun problème. Le matin elle partait à l’école comme un zombie et elle qui était une excellente élève a vu ses performances scolaires dégringoler.

C’est à ce moment que je me suis mise à parler de nos symptômes et on m’a recommandé d’inspecter notre environnement, nos habitudes de vie. Rien n’avait changé, sauf... SAUF que j’ai découvert qu’un compteur intelligent avait été installé à l’intérieur de la maison où nous vivions. J’avais eu connaissance que le propriétaire avait fait arranger quelque chose pour le système de chauffage de la bi-énergie le mois auparavant sans plus. Ce compteur qui avait été installé récemment était situé au-dessus de notre chambre au deuxième étage, à l’intérieur de la maison (à moins de 3 mètres) et en diagonale avec la chambre de ma fille et communiquait avec un routeur situé dans un poteau en face de la maison. J’ai fait alors des recherches afin de voir s’il y avait d’autres personnes qui présentaient les mêmes symptômes que nous. J’en ai découvert plein! La cause de leurs problèmes de santé : un ou plusieurs compteurs intelligents!!

Nous avons dû quitter cet endroit devenu invivable où nous étions installés depuis plus de 7 ans. Aujourd’hui nous sommes déménagés dans une maison SANS compteur intelligent. Nous avons encore un vieux compteur à roulettes. Plus d’insomnie, plus de palpitations cardiaques, plus de maux de tête, nos problèmes ont majoritairement disparu, à part l’électrosensibilité. Je ne peux plus être en présence de WiFi, ça me fait énormément souffrir, je deviens courbaturée avec des maux de tête et des palpitations cardiaques. Lorsque je passe plus de quinze minutes à l’ordinateur, je ressens des chocs dans la main avec laquelle j’utilise la souris. Si je vais dans les lieux publics où il y a le WiFi je le sens immédiatement. C’est très désagréable et souffrant, les articulations des jambes me bloquent, la langue m’engourdit et je sens de fortes pressions qui tirent à la base du cou. La proximité de téléphones cellulaires m’indispose aussi énormément, on dirait que le coeur veut me sortir du torse et ça me cause de très grands malaises. Ma fille qui a maintenant 12 ans présente les mêmes symptômes mais en plus léger ? à son jeune âge, les cellules endommagées se régénèrent encore.

Je ne peux presque plus sortir dans les lieux publics puisque le WIFI est quasiment partout (autobus, universités, cafés, cliniques médicales, cliniques dentaires, etc.) et que tout le monde est collé à leur cellulaire. Je ne peux plus prendre de contrats à l’extérieur de la maison pour mon travail. Aujourd’hui je ne peux plus me rendre dans les grosses entreprises pour la mise au point de formations. Je vais à peine à l’épicerie ou je ne suis capable que de rester qu’un maximum 20 minutes, sinon ça va me prendre le reste de la journée pour me remettre. Je vis isolée, presque recluse. Je trouve la situation très déplorable. Jamais je ne souhaiterais ça, même à mon pire ennemi. »

Valérie B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire