Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

5 mars 2014

Etats-Unis : Lourde condamnation pour une nonne pacifiste qui avait pénétré un site de production d'armes nucléaires



Lourde condamnation pour une nonne pacifiste
par Jean-Cosme Delaloye, New York, Tribune de Genève, 20 février 2014

Sœur Megan Rice (84 ans) avait réussi à pénétrer en 2012 dans un site de production d’armes nucléaires aux Etats-Unis

Sœur Megan Rice, une ancienne missionnaire de 84 ans, a écopé mardi d’une peine de près de trois ans de prison pour avoir organisé une manifestation pacifiste dans une centrale nucléaire du Tennessee.


La nonne, qui comparaissait devant un juge fédéral de Knoxville, dans le Tennessee, avait réussi à pénétrer le 28 juillet 2012 dans le site de production d’armes atomiques avec deux autres militants, respectivement âgés de 58 et de 64 ans. Ce petit groupe y avait passé deux heures avant d’être arrêté par les gardiens de sécurité. Greg Boertje-Obed et Michael Walli, les deux hommes qui accompagnaient Megan Rice, ont pour leur part été condamnés à cinq ans de prison.



La sœur catholique, qui a été missionnaire pendant plus de quarante ans au Nigeria et au Ghana, n’en était pas à son coup d’essai lorsqu’elle a franchi les barrières de sécurité du Y-12 National Security Complex. Elle avait déjà fait de la prison pour avoir pénétré dans une base militaire américaine de l’Etat de Géorgie. « Elle avait aussi participé à un certain nombre d’actions pacifistes pour protester contre un site de déchets nucléaires dans le désert du Nevada », explique Ralph Hutchinson, le coordinateur de la Oak Ridge Environmental Peace Alliance, dont fait partie Megan Rice. « Sœur Rice a progressivement réalisé que Dieu voulait qu’elle s’engage dans des manifestations ayant plus d’impact. »

Le 28 juillet 2012, la nonne et les deux autres militants ont sprayé des slogans pacifistes sur la centrale nucléaire Y-12 pour dénoncer la production de nouvelles armes nucléaires. « Megan Rice est une personne calme, gentille, généreuse, mais incroyablement déterminée lorsqu’il s’agit de suivre l’appel de Dieu », poursuit Ralph Hutchinson, un proche de la nonne. « Elle pensait qu’elle devait agir pour freiner la production d’armes nucléaires. »

Megan Rice a demandé mardi au juge Amul Thapar de n’avoir « aucune pitié » pour elle. « Me faire terminer mes jours en prison serait le plus beau cadeau que vous pourriez me faire », a-t-elle lancé. Au moment de la condamner à la prison, le magistrat a déclaré : « Si cette énergie et cette passion étaient consacrées à changer les lois, peut-être qu’un vrai changement se serait déjà produit. » Présent au tribunal mardi, Ralph Hutchinson décrit une sœur très déterminée : « Certains diront que c’est un scandale de mettre une sœur de 84 ans en prison », conclut-il. « Mais elle leur répondrait que le scandale, c’est de construire des armes nucléaires. »

(article pas disponible on-line)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire