Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

17 juil. 2014

52 scientifiques internationaux réclament des mesures de protection pour limiter notre exposition aux radiofréquences

Déclaration: Des scientifiques demandent des mesures de protection pour ce qui est de l'exposition aux radiofréquences. 
Date of issuance : 9 juillet 2014

(Note: Ceci inclut- mais ne se limite pas - aux appareils émetteurs de radiofréquences tels téléphones cellulaires, téléphones sans fil et leurs bases de recharge, systèmes WI-FI, tours de télécommunications,compteurs intelligents et moniteurs de bébé sans fil.)

Nous sommes des scientifiques se consacrant à l'étude des impacts sur la santé et la sécurité des champs électromagnétiques et radiofréquences. Nous avons de sérieuses préoccupations en ce qui a trait aux lignes directrices du Code de sécurité 6 de Santé Canada.

La ligne directrice du Code de sécurité 6 canadien est fondamentalement inadéquate
Le code de sécurité 6 de Santé Canada est basé sur un rapport et une analyse, désormais désuets, de la recherche sur la radiation sans fil et n'a pas tenu compte, ou bien minimisé l'importance, de certaines études récentes faisant état d'effets biologiques dommageables sur la santé humaine perturbant l'ADN des cellules, la synthèse des protéines, la réponse au stress et se produisant à des niveaux d'exposition inférieurs aux limites fixées par le Code de sécurité 6 actuel.

L'Organisation Mondiale de la Santé a classé les champs électromagnétiques d'extrêmement basses fréquences (2001) ainsi que les radiofréquences (2011) comme des "agents possiblement cancérigènes pour l'humain, de classe 2 " et a inclus des études et revues de littérature scientifique, rapportant les effets biologiques engendrés par ces champs de basses fréquences.

Les lignes directrices du Code de Sécurité 6 ne protègent pas les gens.
Actuellement, les lignes directrices quant aux limites d’exposition aux radiofréquences sont, dans d'autres pays, (Chine, Russie, Italie, Suisse) basées sur les effets biologiques et 100 fois plus restrictives que celles établies sur une conception dépassée des radiofréquences et, qui ne tiennent compte principalement que des effets thermiques, telles les lignes directrices du Code de sécurité 6 de Santé Canada. Suivant une récente revue du code de sécurité 6 (Rapport de la Société Royale du Canada intitulé:" Une Révision du Code de sécurité 6 (2013) : Les limites de sécurité de Santé Canada en ce qui a trait à l'exposition aux champs électromagnétiques et radiofréquences" ,Santé Canada a décidé de ne pas abaisser les limites actuellement en vigueur et d'inclure arbitrairement une limite d'exposition maximum étant 1000 fois plus élevée que l'exposition moyenne calculée sur une période de 6 minutes. De plus, Santé Canada n'adhère pas au principe de précaution mis en application par divers états alors qu'il est légitime de croire qu'il existe de sérieux risques pour la santé ou l'environnement malgré le manque de consensus scientifique.

Déclaration
De nombreux canadiens et personnes à travers le monde perçoivent tous de plus en plus un risque lié à la prolifération des sources émettrices de radiofréquences, présentes dans leur vie quotidienne et des effets dommageables rapportés sur la santé. Depuis le début de l'ère sans fil dans les années 1990, les études sur la santé démontrent une augmentation du nombre de gens réagissant négativement aux champs électromagnétiques, à leur rayonnement. Des études épidémiologiques démontrent les liens entre l'exposition aux radiofréquences et cancers, désordres neurologiques, changements hormonaux, symptômes d'hyperélectrosensibilité et autres. Des études de laboratoire indiquent des taux de cancer plus élevés, des anomalies au niveau du sperme, des retards de développement et pertes de mémoire et des troubles cardiaques.

Les personnes éprouvant des difficultés à fonctionner en raison de l'exposition aux radiofréquences ainsi que celles qui préfèrent vivre, travailler et élever leur famille dans des environnements où les champs électromagnétiques sont bas sont de plus en plus incapables de trouver de tels endroits. La productivité des travailleurs, même la capacité de gagner sa vie, diminue. Certaines personnes se voient forcer de vivre de façon nomade et isolée avec peu de ressources à leur disposition. La communauté médicale en Amérique du Nord est largement ignorante des effets biologiques résultant de l'exposition aux radiofréquences et ne sait pas comment traiter les personnes devenues malades. Les méthodes usuelles employées afin d'alléger les symptômes et promouvoir la guérison sont inefficaces en raison d'une part de l'exposition devenue omniprésente.

Notre urgente requête pour la protection de la santé publique.
La santé publique et la santé de l'environnement sont menacées par les technologies émettrices de radiofréquences, évoluant sans cesse, sans considération pour les effets cumulatifs potentiels sur les systèmes biologiques risquant d'en résulter dans le futur.

Nous demandons urgemment à Santé Canada…
i) d'intervenir dans ce que nous considérons comme une crise émergente de santé publique;
ii) d'établir des lignes directrices basées sur les meilleures données scientifiques disponibles incluant les études sur le cancer et les dommages à l'ADN, réponse au stress, désordres cognitifs et neurologiques, troubles de reproduction, effets au niveau du développement, troubles de l'apprentissage et de comportement chez les enfants et les jeunes, ainsi que la vaste panoplie de symptômes classés comme étant de l'électrohypersensibilité; et
iii) d'aviser les Canadiens de limiter leur exposition et spécialement, l'exposition des enfants.

Signé, 

Dr. Franz Adlekofer, MD, Pandora Foundation, Germany
Dr. Bahriye Sırav Aral, Gazi University, Faculty of Medicine, Department of Biophysics, Turkey
Dr. Fiorella Belpoggi, Director, Cesare Maltoni Cancer Research Center, Ramazzini Institute, Italy
Prof. Dr. Dominique Belpomme, MD, MPH, Prof, Med. Oncol. Paris Univ. Hospital; Dir., European Cancer & Environment Research Inst., France
Dr. Martin Blank, PhD, Columbia University, USA
Prof. Marie-Claire Cammaerts, PhD, Faculty of Sciences, Free University of Brussels, Belgium
Dr. Ayşe G. Canseven, Gazi University, Medical Faculty, Biophysics Department, Turkey
Dr. David Carpenter, MD, Institute for Health and the Environment, University at Albany, USA
Dr. Simona Carrubba, PhD, Daemen College, Women & Children's Hospital of Buffalo (Neurology), USA
Dr. Devra Davis, PhD, MPH, President, Environmental Health Trust; Fellow, American College of Epidemiology, USA
Dr. Adilza C. Dode, PhD, MSc, Prof. EMF Pollution Control, Environ. Eng. Dept, Minas Methodist Univ. Ctr. Belo Horizonte, Brazil
Dr. Meric Arda Esmekaya, PhD, Gazi University, Biophysics Department, Turkey
Dr. Arzu Firlarer, MSc, PhD, Senior Researcher & Instructor, Occupational Health and Safety Department, Baskent University, Turkey
Dr. Adamantia F. Fragopoulou, MSc, PhD, Postdoc. Research Assoc., Dept. Cell Biology & Biophysics, Biology Faculty, Univ. of Athens, Greece
Dr. Christos Georgiou, Prof. Biochemistry, Biology Department, University of Patras, Greece
Dr. Livio Giuliani, PhD, Director of Research, Italian Health National Service, Rome-Florenze-Bozen, Italy
Prof. Yury Grigoriev, MD, Chairman, Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection, Russia
Dr. Settimio Grimaldi, PhD, Associate Scientist, National Research Council, Italy
Dr. Claudio Gómez-Perretta, MD, PhD, Hospital Universitario la fe Valencia, Spain
Dr. Lennart Hardell, MD, PhD, University Hospital, Orebro, Sweden
Dr. Magda Havas, PhD, Environmental and Resource Studies, Centre for Health Studies, Trent University, Canada
Dr. Paul Héroux, PhD, Director, Occupational Health Program, McGill University Medical; InvitroPlus Labs., Royal Victoria Hospital, Canada
Dr. Donald Hillman, PhD, Professor Emeritus, Department of Animal Science, Michigan State University, USA
Dr. Martha R. Herbert, PhD, MD, Harvard Medical School, Massachusetts General Hospital, USA
Dr. Tsuyoshi Hondou, Tohoku University, Japan
Dr. Olle Johansson, Associate Professor, The Experimental Dermatology Unit, Dept. of Neuroscience, Karolinska Institute, Sweden
Dr. Florian M. Koenig, DrSc, Director of Fl. König Enterprises GmbH, Sferics & Meteorosensitivity Research Inst., Germering, Germany
Dr. Kavindra Kumar Kesari, MBA, PhD; Res. Sci., Dept. Environmental Sciences, Univ. Eastern Finland, Finland: Jaipur Nat. Univ., India
Prof. Girish Kumar, IIT Bombay - microwaves and antennas, India
Dr. Henry Lai, PhD, University of Washington, USA
Dr. Dariusz Leszczynski, PhD, DSc, Editor-in-Chief: Frontiers in Radiation and Health, Switzerland; Prof, Univ. of Helsinki, Finland
Dr. Ying Li, PhD, InVitroPlus Laboratory, Department of Surgery, Royal Victoria Hospital McGill University Medicine, Canada
Prof. Dr. Wolfgang Löscher, Head, Dept. Pharmacology & Toxicology, Univ. Veterinary Medicine; Center for Neuroscience, Hannover, Germany
Dr. Lukas H. Margaritis, PhD, Prof. Emeritus, Department of Cell Biology and Biophysics, Biology Faculty, University of Athens, Greece
Dr. Marko Markov, PhD, Research International Buffalo, USA
Dr. Samuel Milham, MD, MPH, USA
Dr. Anthony Miller, MD, University of Toronto, Canada
Dr. Hidetake Miyata, PhD, Associate Professor, Department of Physics, Faculty of Science, Tohoku University, Japan
Dr. Joel M. Moskowitz, PhD, School of Public Health, University of California, Berkeley, USA
Dr. Raymond Richard Neutra, MD, PhD, USA
Dr. Gerd Oberfeld, MD, Speaker Environmental Medicine, Austrian Medical Association; Public Health, Salzburg Government, Austria
Dr. Klaus-Peter Ossenkopp, PhD, Department of Psychology (Neuroscience), University of Western Ontario, Canada
Dr. Elcin Ozgur, PhD, Biophysics Department, Gazi University Faculty of Medicine, Turkey
Dr. Martin Pall, PhD, Professor Emeritus, Biochemistry and Basic Medical Sciences, Washington State University, USA
Dr. Michael A. Persinger, Professor, Behavioural Neuroscience, Biomolecular Sciences & Human Studies, Laurentian University, Canada
Dr. Jerry L. Phillips, PhD, Center for Excellence in Science, Prof, Dept. Chem. & Biochem., University of Colorado, Colorado Springs, USA
Dr Timur Saliev, MD, PhD, Life Sciences, Nazarbayev Univ., Kazakhstan; Institute Medical Science/Technology, University of Dundee, UK
Dr. Alvaro Augusto de Salles, PhD, Professor, Federal University of Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brazil
Prof. Dr. Nesrin Seyhan, Medical Faculty, Gazi University; Founding Chair, Biophysics Dept, WHO EMF Advisory Committee, Turkey
Dr. Wenjun Sun, PhD, Professor, Bioelectromagnetics Key Laboratory, Zhejiang University School of Medicine, Hangzhou, China
Dr. Lebrecht von Klitzing, PhD, Head of Inst., Environ. Physics; Former Head, Clinical Research, Medical Univ. Luebeck, Germany
Dr. Stelios A. Zinelis, MD, Hellenic Cancer Society, Greece

Date of Issuance: July 9, 2014

http://c4st.org/images/documents/hc-resolutions/scientific-declaration-to-health-canada-french.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire