Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 sept. 2014

Ondes électromagnétiques : "Ne rien faire est criminel"

L'association Coordination citoyenne antennes relais
Rhône-Alpes et nationale (CCARRA, Robin des Toits)
porte l'organisation de la soirée, qui aura au centre de son
viseur les téléphones et les antennes relais.
"Les conséquences sur la santé de la multiplication des antennes-relais, de la wi-fi dans les lieux publics et dans tous les logements, du micro-ondes ou des téléphones portables seront beaucoup plus importantes et dramatiques que celles concernant l’utilisation de l’amiante.  Cette dernière ne concernait « que » plusieurs centaines de milliers de personnes. Les ondes concernent 66 millions de Français et on en verra les effets dans 20 ou 30 ans." 

"Savoir et ne rien faire, ou même ne rien faire pour savoir... c’est un comportement criminel. On découvre de plus en plus de cancers et de maladies neurologiques chez les moins de 15 ans, dus notamment aux téléphones portables. Ces derniers augmentent de 40% la probabilité de développer des tumeurs, d’autant sur des cerveaux en formation." 

Ondes électromagnétiques : « Ne rien faire est criminel »
par Sébastien Bonetti, Le Republicain Lorrain, 24 septembre 2014

L’association Reh’ondes responsables, de Rehon, fait partie de l’organisation d’une grande conférence-débat, avec projection de film, sur les dangers des ondes électromagnétiques. Rendez-vous ce vendredi 26 septembre.

Comme l’an dernier, les médias nationaux ont parlé durant l’été des rassemblements des personnes électrosensibles, c’est-à-dire qui souffrent des ondes électromagnétiques et demandent une terre vierge de ce type de pollution, souhait devenu presque irréaliste.

Ce sont en quelque sorte des lanceurs d’alerte involontaires. Les associations comme Reh’ondes responsables (basée à Rehon) font quant à elles partie des lanceurs volontaires. Et elles n’hésitent pas à affirmer que les conséquences sur la santé de la multiplication des antennes-relais, de la wi-fi dans les lieux publics et dans tous les logements, du micro-ondes ou des téléphones portables seront beaucoup plus importantes et dramatiques que celles concernant l’utilisation de l’amiante.

Cette dernière ne concernait « que » plusieurs centaines de milliers de personnes. Les ondes concernent 66 millions de Français et on en verra les effets dans 20 ou 30 ans. L’association Santé environnement France (Asef), qui rassemble 2'500 médecins, a publié des résultats édifiants d’une étude qui fait peur, sur les antennes-relais et leur impact sur l’organisme », expliquent Stéphane Musset et Arlette Banck.

Pour médiatiser ces informations et d’autres en relation avec cette pollution liée aux nouvelles technologies, le président et la secrétaire de Reh’ondes responsables font partie des organisateurs de la grande conférence-débat qui se tiendra vendredi 26 septembre à 20 h salle du Capitole (Kinépolis) de Saint-Julien-lès-Metz.

L’association, qu’on aurait pu croire en sommeil suite à l’annonce de l’abandon du projet d’installation d’antenne sur sa commune ne désarme pas.

Les enjeux sanitaires sont en effet « trop importants » d’après les bénévoles pour laisser aller le « progrès » sans l’avoir à l’œil. Stéphane Musset vient ainsi de suivre une formation au Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) afin d’être apte à prendre des mesures.

Il a pu découvrir que le micro-ondes émettait des ondes 30 à 40 fois supérieures aux préconisations. « Du coup, j’interdis maintenant à mes enfants d’être dans la pièce quand on l’utilise.

Savoir et ne rien faire, ou même ne rien faire pour savoir, je trouve que c’est un comportement criminel. On découvre de plus en plus de cancers et de maladies neurologiques chez les moins de 15 ans, dus notamment aux téléphones portables. Ces derniers augmentent de 40% la probabilité de développer des tumeurs, d’autant sur des cerveaux en formation. »

Pour en apprendre un peu plus sur les lobbies de la téléphonie, « qui viennent de réussir à faire vider de sa substance une loi visant à limiter les émissions des antennes », sur leur méthode pour « contourner la loi », sur la wi-fi dans le TGV ou sur les inquiétudes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), direction Saint-Julien-lès-Metz ce vendredi. De grands médecins, professeurs et mêmes politiciens européens seront présents. « On se penchera également sur les moyens pour se protéger des ondes, car il en existe : des vitres spéciales, des tapisseries, ou tout simplement mettre de la distance entre soi et l’émetteur d’ondes », conclu Stéphane Musset.

Le documentaire – Les sacrifiés des ondes de Jean-Yves Bilien ouvrira la soirée

http://www.republicain-lorrain.fr/meurthe-et-moselle/2014/09/24/ondes-electromagnetiques-ne-rien-faire-est-criminel


https://www.facebook.com/photo.php?fbid=789489807776437&set=a.130220883703336.21646.100001462760083&type=1&theater

Avec la présence de :

Jean-Yves Bilien, Acteur, réalisateur de « Les sacrifiés des ondes »
Jean Rinaldi, Responsable régional Robin des Toits, Président de CCARRA
Etienne Cendrier, Porte parole de Robin des Toits National
Pierre Le Ruz, Président du CRIIEM
Gérard Ledoigt, Professeur agrégé de biologie
Philippe Irigaray, Directeur Scientifique et Déléguà Général ARTAC
Jean Huss, Député au Conseil de l’Europe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire