Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

19 nov. 2014

France : Wi-Fi à l'école : Danger - Lettre de Robin des Toits

Lettre de Robin des Toits adressée à :
(30 octobre 2014)

Madame Najat VALLAUD-BELKACEM,
Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Madame Axelle LEMAIRE,
Secrétaire d’Etat chargée du numérique

Madame la Ministre,

L'association nationale Robin des Toits pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil a l'honneur de vous transmettre ci-joint un article paru dans la presse canadienne et qui confirme les mises en garde que notre association formule depuis des années quant aux dangers sanitaires associés aux technologies sans fil.

Cet article rapporte plusieurs cas d'enfants ayant développé des symptômes inquiétants postérieurement à l'installation du WIFI dans les écoles, et les mesures prises par quelques établissements. Il décrit les mécanismes par lesquels l'exposition aux champs électromagnétiques peut conduire à de tels malaises.

Madame la Ministre, le danger des technologies sans fil, en particulier pour les enfants, mais aussi pour les femmes enceintes qui peuvent fréquenter les écoles et en particulier les enseignantes, est maintenant largement démontré, ne serait-ce que depuis que l'OMS a classé les radiofréquences, quelle que soit la fréquence utilisée et quelle que soit la puissance d'émission, parmi les cancérogènes possibles (2B).

Vous sentez-vous capable d'expliquer aux parents que l'on déploie dans les écoles des technologies potentiellement cancérogènes alors que des alternatives saines existent ?

Il n'est pas question de faire obstacle au numérique, ni à son déploiement dans les écoles et à son intégration dans les programmes éducatifs. La confusion entre numérique et technologies sans fil a été trop longtemps entretenue. Le numérique peut facilement passer par des technologies plus sûres, à la fois plus protectrices de la santé et plus respectueuses de la confidentialité des contenus : ce sont les technologies filaires. Il convient de leur donner systématiquement la préférence, dans l'intérêt des enfants.

Nous ne nous opposons nullement au plan numérique pour l'école ; nous exigeons seulement qu'il passe par des technologies sans danger pour la santé des enfants. Les parents ont besoin d'envoyer en confiance leurs enfants à l'école. L'exposition inutile des plus jeunes aux champs électromagnétiques ne doit pas créer une polémique de plus dès lors qu'elle peut être évitée. Imaginez-vous dans quelques années les procès intentés par les familles d'enfants gravement malades, l'article ci-joint (parmi bien d'autres) étant versé au dossier ? Vous ne pourrez pas dire "nous ne savions pas".

La France a, en quelque sorte, la chance d'être relativement "en retard" dans l'équipement informatique et Internet des écoles. Faisons de ce retard une chance en tenant compte des erreurs des pays qui sont "partis" avant nous et des enseignements qu'ils en ont tirés, au lieu de nous croire, une fois de plus, meilleurs que les autres.

Protégez la santé des enfants, choisissez résolument le filaire pour l'équipement des écoles, collèges et lycées.

Notre association se tient bien entendu à votre entière disposition pour tout complément d'information. De nombreuses informations, notamment scientifiques, peuvent en outre être trouvées sur notre site.

C'est en vous renouvelant l'expression de toute notre préoccupation quant à la santé des plus petits que nous vous prions d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de nos sentiments les plus respectueux.

Etienne CENDRIER
Porte-Parole national
Robin des Toits

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire