Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

2 janv. 2015

Lien entre Alzheimer et champs électromagnétiques

Lien entre Alzheimer et Champs electromagnétiques
par Pascale Pisani, Viva, 7 février 2013

Une étude sur les causes de décès des cheminots suisses, présentée à Paris, lors d’une conférence internationale sur la santé environnementale (du 2 au 6 septembre), montre un lien entre champs électromagnétiques de basse fréquence et maladie d’Alzheimer

La conférence internationale sur la santé environnementale, qui a réuni a Paris plus de 1 500 chercheurs, a consacré une large partie de ses exposés à l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé.

Les ondes à haute fréquence des téléphones mobiles et des antennes relais sont bien sûr au centre de très nombreuses études mais peu prétendent présenter aujourd’hui des conclusions définitives : les travaux sont en cours, et la méthodologie même des recherches à mener est loin d’être arrêtée.

L’impact des ondes électromagnétiques de basse fréquence, à proximité des lignes à haute tension ou dans les centrales électriques a été l’objet de nombreuses présentations. Des chercheurs de l’Université de Berne, Martin Röösli et Manfred Lörtscher, ont présenté à la conférence le résultat d’une étude de grande ampleur sur les conséquences de l’exposition de longue durée aux ondes électromagnétiques de basse fréquence chez les cheminots suisses.

L’étude a porté sur les cancers et les maladies neurodégénératives comme la démence, la maladie d’Alzheimer et le syndrome de Parkinson et a été menée auprès de 20 000 employés des chemins de fer fédéraux suisses entre 1972 et 2002.
Le parcours professionnel de chacun a été reconstitué et le risque d’exposition évalué en fonction des locomotives utilisées depuis 1919 et de leur condition d’utilisation.
Ainsi les conducteurs des trains « crocodiles » du Mont Gothard sont apparus plus exposés aux ondes électromagnétiques que leurs collègues travaillant en plaine.

Les cheminots ont été répartis en quatre catégories : conducteurs de train, conducteurs de locotracteurs, personnel d’accompagnement, chefs de gare.
En 2000, la charge magnétique subie par les conducteurs de train était de 21 microteslas en moyenne alors que celle subie par les conducteurs de locotracteurs était de 6 microteslas, de 4 microteslas pour le personnel d’accompagnement et d’1 microtesla pour les chefs de gare [

[1] Le Tesla est l’unité de mesure d’induction magnétique.

« Magnetic field exposure and neudegenerative diseases – recent epidemiological studies » / K. Hug, Martin Röösli, R. Rapp. International journal of public health 2006 ; 51 : 210-8

http://ehs-action.org/?p=4768

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire