Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

28 avr. 2015

Compilations de publications scientifiques sur l'effet des ondes sur le vivant

Compilations de publications scientifiques sur l'effet des ondes sur le vivant
(extrait du livre, "Les maladies des ondes" par Gérard Dieuzaide)

Dans un document de 600 pages, le premier rapport BioInitiative, initié à la demande des instances officielles et publié en 2007, fait état de 1 500 publications apportant des preuves scientifiques concernant les effets sanitaires des champs électromagnétiques;  il explique que les normes actuelles sont inadaptées et définit des valeurs seuils qui protégeraient mieux la santé.

En 2012, un nouveau rapport, mise à jour du précédent, annonce quelque 1 800 nouvelles études qui montrent que les champs électromagnétiques ont des effets pervers sur la santé.  Je conseille à tous les lecteurs de ce livre de lire ce rapport qu'ils trouveront sur le Web.  Dans ses conclusions, il y est développé les points suivants :

- Les effets biologiques liés à une exposition chronique peuvent raisonnablement être suspectés d'entraîner des effets sanitaires.



- Des niveaux d'exposition faibles - niveaux d'exposition liés aux rayonnements des antennes-relais - sont associés à des effets biologiques et à des effets sanitaires.

- Des effets sur la fertilité et la reproduction : le sperme humain et son ADN sont endommagés.

- Les enfants sont plus vulnérables.

- Les efffets des radiofréquences (RF) en période foetale et néonatale.

- Les CEM / RF comme facteur plausible de l'autisme (TSA).

- Les risques pour la barrière hémato-encéphalique (BHE).

- Les études épidémiologiques montrent clairement une élévation du risque de cancer du cerveau.

- La preuve d'effets génétiques.

- La preuve des effets neurologiques.

- Eléments de preuve pour les cancers de l'enfant (leucémie).

- Mélatonine et cancer du sein.

- Maladie d'Alzheimer, protéines de stress et ADN comme antenne fractale pour les RF.

- Preuve de l'altération de l'ADN par le signal module.

- Effets des faibles champs sur les oscillateurs biologiques non linéaires et la synchronisation neuronale.

- Les CEM rendent les toxines chimiques plus dangereuses.

- Les CEM sont utilisés avec succès dans la guérison et le traitement de certaines maladies

- Les ELF et les RF sont classés comme agents peut-être cancérogènes pour l'homme;  pourquoi les gouvernements n'en tiennent pas compte?

- De nouvelles normes doivent être mises en place;  les agences de santé doivent agir maintenant.

- Les populations les plus sensibles doivent être progégées.

- Protéger la vie future, les nourrissons et les enfants.

- Méthode pour évaluer la preuve scientifique.

- Avertissement sur le wifi.

- Les expositions aux ELF et au RF sont évitables.

- Définir une nouvelle "valeur seuil" pour les radiofréquences.

Cependant, l'analyse faite par diverses institutions sur ce programme européen de recherche et de développement technologique conteste la validité des différentes publications...

Ces centaines de milliers de personnes à travers le monde qui se plaignent de l'effet des CEM environnementaux ne sont victimes que d'eux-mêmes, c'est-à-dire de leur "peur irrationnelle des technologies sans fil".

Ne soyons pas naïfs.  La réalité bien sûr est tout autre !  Des intérêts financiers font que la vérité ne peut être reconnue.  On ne peut pas remettre en question des technologies fondées sur les ondes électromagnétiques sans lesquelles le fonctionnement même de notre système sociétal et économique serait compromis.  C'est trop tard.

Le poids des lobbies dans le fonctionnement des Etats, quels qu'ils soient et où qu'ils soient, est un phénomène avéré.

Un des avocats des électrosensibles, Richard Forget, nous explique dans le film documentaire Les sacrifiés des ondes :

"Vous avez des industries extrèmement puissantes, et qui dit industries puissantes dit moyens financiers puissant bien évidemment, et des moyens pour financer des labos.  Dès lors que vous avez une étude qui va conclure à la dangerosité des ondes, vous allez avoir une réplique qui va être faite par les labos plus ou moins financés par des industries de la téléhonie mobile, qui va dire le contraire.  En fait, nous sommes dans une situation aujourd'hui où toute étude montrant une dangerosité est quasi systématiquement contredite par une étude menée quelque temps après par une équipe financée par des opérateurs ou d'autres industriels de la téléphonie mobile."

Rappelez-vous, ce fut la même chose pour le tabac aux Etats-Unis, où les industriels de la cigarette ont nié sa dangerosité pour la santé contre toute logique médicale.  De même, il a fallu cent ans pour que les Etats acceptent l'idée que l'amiante était responsable de certains cancers, tant le poids des lobbies de cette industrie était puissant...

En ce qui concerne la dangerosité des CEM, des scientifiques du monde entier nous préviennent pourtant que ceux-ci ne sont pas sans dangers sur le fonctionnement du vivant...

[Ci-après, le Dr Dieuzaide livre des résumés de quelques études sorties ces dernières années.  Ces travaux sont issue de centres de recherches scientifiques ou d'universités répartis partout dans le monde.  "Ils mettent en évidence qu'un grand nombre de cherchers indépendants ne partagent pas la vision officielle de la non-dangerosité des champs électromagnétiques."

Mieux Prévenir présente dans les prochains messages une liste des études citées, le lien aux études en anglais, et les conclusions, résumées par le Dr Dieuzaide.]



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire