Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

29 avr. 2015

Etudes scientifiques sur les effets des radiofréquences électromagnétiques sur le vivant - 3 - Enfants, activité cérébrale

Etudes sur les effets des radiofréquences électromagnétiques (RF-EMR), conclusions écrites par le Dr Gérard Dieuzaide et publiées dans son livre "Les Maladies des ondes".  

L'exposition prénatale et postnatale au téléphone portable et ses conséquences sur les troubles comportemantaux chez l'enfant  (juillet 2008)
Department of Epidemiology, UCLA School of Public Health, University of California, Los Angeles, CA 90095-1772, USA
Etude en anglais:  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18467962

Conclusion
Les mères des 13'159 enfants ont rempli un questionnaire complémentaire décrivant leur utilisation des téléphones portables pendant leur grossesse ainsi que l'utilisation actuelle du téléphone portable par l'enfant.  Des taux de probabilité relative plus élevés de problèmes comportementaux furent observés chez les enfants ayant eu une possible exposition prénatale et postnatale au téléphone portable.  Après ajustement sur les facteurs de confusion, les taux de probabilité relative de score général plus élevé des problèmes comportemantaux étaient de 1,80 (intervalle de confiance à 95% : 1,45 -2,23) chez les enfants ayant subi une exposition à la fois prénatale et postnatale aux téléphones portables.  L'exposition prénatale - et dans une moindre mesure postnatale - a été associée à des difficultés comportementales telles que les problèmes émotionnels et l'hyperactivité autour de l'âge d'entrée à l'école.  Ces associations peuvent être non causales et dues à un facteur de confusion non pris en compte.  Si elles sont réelles, elles devraient être une préoccupation de santé publique étant donné l'utilisation répandue de cette technologie.



*****

Autisme et radiofréquences électromagnétiques : plausibilité d'un lien physiopathologique (juin 2013)
Programme de recherche en neurologie, Hôpital général du Massachusetts, Harvard Medical School, Boston, MA 02129, Etats-Unis
Etude en anglais : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24095003

Conclusion
Des changements dans les fonctions électrophysiologiques du système nerveux autonome et le traitement sensoriel prédominent.  Les perturbations du sommeil sont quasiment universelles.  Tous ces phénomènes se produisent aussi avec l'eposition aux EMF/RFR.  On peut assister avec cette exposition à une augmentation du risque et à l'aggravation des problèmes et des symptômes biologiques.  Inversement, réduire l'exposition pourrait améliorer les symptômes de CSA (conditions du spectre autistique) en réduisant l'obstruction physiologique de réparation.

Divers mécanismes vitaux mais vulnérables tels que les canaux calciques peuvent être perturbés par des agents environnementaux comme divers gènes associés à l'autisme ou l'interaction des deux.  Avec une augmentation spectaculaire des conditions du spectre autistique déclarés qui coincident dans le temps avec le déploiement des technologies sans fil, nous avons besoin d'une enquête déterminée sur les liens potentiels entre les CSA et EMF/RFR.

Les éléments de preuve sont suffisants pour justifier de nouvelles normes d'exposition du public relatives à de faibles intensités (non thermiques) à des niveaux d'exposition maintenant connus pour être biologiquement perturbateurs, et des pratiques préventives provisoires sont fermement préconisées.

*****

Modifications de l'activité cérébrale dues à l'exposition à des champs électromagnétiques (accepté en 2013)
1.  Université de l'Académie chinoise des sciences, Pékin, Chine
2.  Département de radiologie, Hôpital général de PLA, Pékin, Chine
3.  Académie chinoise des recherches en télécommunications de Chine
Etude acceptée en anglais : http://elexperimento.com/bibliografia/alteration_of_spontaneous_low_frequency_oscillations_caused_by_acute_electromagnetic_fields_exposure.pdf

Conclusion
L'étude a fourni les preuves qu'une exposition LTE RF-EMF de 30 minutes peut modifier des émissions spontanées de fréquences dans certaines régions du cerveau.  En état de repos, nous avons mis en évidence une modification des variations basses fréquences spontanées induites par l'exposition LTE-RF-EMF aigüe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire