Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

31 mai 2015

Une étude confirmerait l’effet du portable sur la Barrière hémato-encéphalique

Une étude confirmerait l’effet du portable sur la Barrière hémato-encéphalique
jay / L'errance d'un électrosensible
17 mai 2015

On avait déjà des doutes de l’effet du portable et des fréquences qu’il utilise au sujet des cancers du cerveau suite à différentes études épidémiologiques qui semblent trouver des corrélations statistiques, mais en mars dernier, une étude chinoise aurait confirmé les résultats d’études suédoises sur les conséquences d’une exposition aux radiofréquences de type GSM (900 Mhz) sur la barrière hémato-encéphalique.

La barrière hémato-encéphalique est une barrière physiologique présente dans le cerveau chez tous les vertébrés terrestres, entre la circulation sanguine et le système nerveux central. Elle sert à réguler le milieu dans le cerveau, en le séparant du sang.

Cette barrière protège le cerveau des agents pathogènes, des toxines et des hormones circulant dans le sang. Elle représente un filtre extrêmement sélectif, à travers lequel les aliments nécessaires au cerveau sont transmis, et les déchets sont éliminés. Ce processus d’alimentation et d’élimination est produit par toute une série de mécanismes de transport actif.

Des scientifiques chinois, appartenant à l’équipe du professeur Gang Zhu, ont apparemment confirmé et approfondi les découvertes du groupe suédois de Leif Salford sur l’impact des radiofréquences sur cette fonction physiologique.

Leif Salford, un neurochirurgien de l’hôpital universitaire Lund en Suède, et son équipe, ont déjà publié plusieurs études démontrant que l’exposition de rats aux émissions de téléphone portable pouvait créer aux animaux des fuites dans la barrière hémato-encéphalique et pouvait avoir des impacts sur leurs fonctions cognitives :


Détérioration des fonctions cognitives de rats après une exposition aux radiofréquences de type GSM-900 sur le long terme. Nittby H, Grafström G, Tian DP, Malmgren L, Brun A, Persson BR, Salford LG, Eberhardt J. Bioelectromagnetics. Avril 2008;29(3):219-32.


Perméabilité de la barrière hémato-encéphalique induite par les radiofréquences de 915 MHz, par le courant continu et les courants alternatifs de 8, 16, 50 et 200Hz. Salford LG, Brun A, Sturesson K, Eberhardt JL, Persson BR. Microsc Res Tech. Avril 1994 15;27(6):535-42.

La revue scientifique, Brain research, reconnue dans le monde scientifique, a publié en mars 2015 un article des scientifiques du département de neurochirurgie de la troisième université médical militaire située à Chongqing en Chine.

L’exposition à un champ électromagnétique de 900MHz activerait le passage des protéines mkp-1/ERK et pourrait causer des dommages à la barrière hémato-encéphalique et une détérioration des fonctions cognitives chez les rats. Tang J, Zhang Y, Yang L, Chen Q, Tan L, Zuo S, Feng H, Chen Z, Zhu G.Brain Res. 2015 Mar 19;1601:92-101.

Dans cette étude, le professeur et ses collaborateurs ont confirmé les résultats de l’étude de Leif Salford. De plus, ils ont démontré que l’activation d’une réponse au stress était impliquée dans les effets relevés. Voici les conclusions du résumé de l’étude :

« Pris ensemble, ces résultats démontrent que l’exposition au 900 MHz pendant 28 jours peuvent significativement détérioré la mémoire spatial et endommagé la barrière hémato-encéphalique chez le rat par l’activation du passage des protéines ERK et mkp-1 »

Le résumé et les illustrations de l’étude sont disponible gratuitement sur le site Brain Research. Pour avoir une copie de l’article, vous pouvez contacter le professeur Gang Zhu à l’adresse suivante : gangzhu6666@sina.com

On notera néanmoins qu’en 2009, Le professeur Patrick Mason et ses collègues du laboratoire de recherche de l’air force situé sur la Base Brooks, TX USA, n’ont pas réussi à répliquer les observations du groupe de Salford.

L’exposition aux radiofréquences n’induit pas de fuite détectable d’albumine à travers la barrière hémato-encéphalique. McQuade JM, Merritt JH, Miller SA, Scholin T, Cook MC, Salazar A, Rahimi OB, Murphy MR, Mason PA. Radiat Res. Mai 2009;171(5):615-21.

@+ Jay

Source : Wikipedia.org / betweenrockandhardplace

PS : Le Larousse a officiellement intégré le mot électrosensible dans son dictionnaire avec la définition suivante : « ensemble des troubles physiques dus, selon la description des personnes atteintes, à une sensibilité excessive aux ondes et aux champs électromagnétiques ambiants ». Même si ça ne fait pas avancer la reconnaissance de la maladie, on peut se réjouir que l’on vaut mieux que Nabilla.

https://electroallergique.wordpress.com/2015/05/20/une-etude-confirmerait-leffet-du-portable-sur-la-barriere-hemato-encephalique/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire