Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

18 juin 2015

France : Strasbourg: Les habitants vont pouvoir mesurer leur exposition aux ondes

Strasbourg, le 11 juin 2015 : Présentation de cartes sur
l'exposition aux ondes électromagnétiques -
Alexia Ighirri/ 20 Minutes
Strasbourg: Les habitants vont pouvoir mesurer leur exposition aux ondes
par Alexia Ighirri, 20minutes.fr, 11 juin 2015

La ville de Strasbourg peut mieux maîtriser son environnement électromagnétique grâce à un logiciel de mesure d’exposition aux ondes…

A l’instar de ses cartes de bruit, et suite à un débat sur la problématique des antennes-relais, la ville de Strasbourg a annoncé avoir édité une cartographie des ondes électromagnétiques dans la ville, dans l’optique de mieux maîtriser cet environnement. Grâce au logiciel Mithra Rem, la collectivité a ainsi pu modéliser l’exposition des Strasbourgeois à ces ondes.

Paul Meyer, adjoint en charge du numérique, affirme que cet outil inédit s’inscrit dans un souci de « transparence pour l’ensemble des citoyens ». Ces derniers pourront d’ailleurs saisir la collectivité pour connaître, en fonction de leur adresse, de leur étage, etc., leur niveau d’exposition aux ondes.

Concrètement, les Strasbourgeois devront remplir un formulaire sur le site Internet de la ville ou envoyer un courriel à leur élu de quartier. La ville programmera ensuite une opération sur le terrain pour assurer les mesures d’exposition, qu’elle transmettra dans des réponses individualisées.

Une implantation des opérateurs plus cohérente

Soucieuse d’aider les usagers à y voir plus clair, la Confédération syndicale des familles du Bas-Rhin a participé à la commission consultative de suivi de la ville. « On est contents que cet outil existe. On avait appelé de nos vœux à plus de transparence, explique son secrétaire général, Colin Riegger. Cela peut aider à dégager la psychose chez certaines personnes qui ont l’impression d’être surexposées aux ondes à la simple vue des antennes. »

Du côté de Priartem, la nouvelle est plutôt bien accueillie : «On est favorable à la transparence, donc ça, c’est une bonne chose. Il sera intéressant d’analyser la fiabilité de ce système et sa mise en œuvre», indique Kerstin Stenberg, de Priartem Alsace, regrettant au passage que l’association demandant une réglementation des antennes-relais n’ait pas été consultée.

Autre fonctionnalité de cette cartographie : travailler avec les opérateurs pour mieux mailler le territoire et veiller à une implantation cohérente des antennes dans la ville. « Cela laisse perdurer le droit de regard de la ville et permet de contrôler ce que font les industriels sur le territoire, de voir où et pourquoi ils installent des antennes à tel endroit », poursuit le secrétaire général de la Confédération syndicale des familles du Bas-Rhin.

Alexandre Feltz, adjoint en charge de la santé, appelle à ne pas céder au discours de la peur : « Ce n’est pas un problème de santé publique, prévient-il, mais il serait aberrant d’être dans le déni sur les problèmes liés aux ondes. »

Si risque de santé il y a, d’après lui, « il est de responsabilité individuelle d’abord avec l’utilisation des smartphones, et collective parce qu’il faut que les industriels qui fabriquent ces téléphones réduisent de façon drastique leur débit d’absorption spécifique (niveau maximal d’ondes radio auquel l’utilisateur de ce téléphone peut être exposé) ».

« On reste prudents »

Faute de certitudes scientifiques, Colin Riegger veut rester attentif : « C’est un phénomène industriel nouveau, on reste prudent pour son usage dans l’espace public, sur l’innocuité de ces ondes. On espère que les scientifiques avanceront ».

En attendant, la municipalité souligne l’importance de la sensibilisation, voire d’une éducation à ce phénomène. « Mais pour que les gens puissent se saisir d’un principe de précaution, il faut des données », note la conseillère municipale Françoise Schaetzel.

Cette cartographie des ondes devrait donc logiquement y contribuer.

http://www.20minutes.fr/strasbourg/1629143-20150611-strasbourg-habitants-vont-pouvoir-mesurer-exposition-ondes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire