Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

22 juin 2015

Pesticides : le Pape François lui-même s'en mêle !

PESTICIDES : le Pape François lui-même s'en mêle !
par Philips Michel, blogs.mediapart.fr, 21 juin 2015

Décidément, l’année 2015 s’annonce difficile pour les sociétés Monsanto (Roundup), Bayer et C°, grands producteurs de pesticides !

Après que l’OMS ait qualifié le glyphosate (composant du cocktail chimique du Roundup) de « cancérigène probable », après que notre Ministre de l’Écologie ait déclaré que ce même Roundup ne serait plus en vente libre pour les particuliers à partir de 2016, après que le Pr. Séralini ait constaté que les rats des laboratoire du monde entier étudiant les pesticides étaient eux-mêmes nourris avec des croquettes pleines de toxiques (dont pesticides, métaux lourds et autres dioxines) (lire ici), voilà que c’est notre très cher Souverain Pontife, le Pape François, qui s’en prend aux pesticides !



En effet, dans son Encyclique LAUDATO SI’ *, le Saint-Père écrit :

« La pollution affecte tout le monde. Elle est due aux moyens de transport, aux fumées de l’industrie, aux dépôts de substances qui contribuent à l’acidification du sol et de l’eau. Elle est due aux fertilisants, aux insecticides, aux désherbants et agents agro-chimiques en général.

La technologie, liée aux secteurs financiers, qui prétend être l’unique solution aux problèmes, de fait, est ordinairement incapable de voir le mystère des relations qui existent entre les choses, et, par conséquent, résout parfois un problème en en créant un autre. »

Plus loin, toujours dans l’Encyclique, nous lisons :

« Aussi bien les déchets industriels que les produits chimiques utilisés dans les villes et dans l’agriculture peuvent avoir un effet de "bio-accumulation" dans les organismes des populations voisines. Et ceci y compris quand le taux de présence d’un élément toxique en un lieu est bas.Bien des fois, on prend des mesures quand des effets sont déjà irréversibles pour la santé des personnes.

Beaucoup d’insectes et d’oiseaux, qui sont utiles pour cette agriculture, disparaissent à cause des agro-toxiques créés par la technologie. A cette disparition, on devra substituer une autre intervention technologique, qui produira probablement à son tour d’autres effets nocifs ! »

Enfin, au sujet des OGM :

« Les manipulations génétiques (OGM) ne doivent pas être menées sans discernement quand on ignore les effets négatifs possible de ces interventions. Une réflexion doit être menée autour de l’intervention humaine sur les végétaux et les animaux quand elle implique des mutations génétiques dans le but d’exploiter les possibilités présentes dans la réalité matérielle. Même en l’absence de preuves irréfutables du préjudice que pourraient causer les céréales transgéniques aux êtres humains, et même si, dans certaines régions, leur utilisation est à l’origine d’une croissance économique qui a aidé à résoudre des problèmes, il y a des difficultés importantes qui ne doivent pas être relativisées. »

Je vous le dit : où allons-nous si le Pape s’en mêle ? Monsanto va-t-il se déclarer « abasourdi » par les propos du Pape, comme il se dit l’avoir été après les propos de Ségolène Royal ? Nous savons que les voies du seigneur sont impénétrables : affaire à suivre donc, comme dirait l’autre !

* On peut se procurer gratuitement le texte complet de l’Encyclique sur le site de « La Croix »,ici.

http://blogs.mediapart.fr/edition/la-mort-est-dans-le-pre/article/210615/pesticides-le-pape-francois-lui-meme-sen-mele

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire