Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

23 oct. 2015

Puce RFID, l’humanité sous contrôle

Puce RFID, l’humanité sous contrôle.
Fréquence lumière, 21 août 2015

La micro-puce sous-cutanée RFID (″radio frequency identification″ ou ″dispositif d’identification par radiofréquence″) ne date pas d'hier, cela fait plus de 40 ans que l'on travaille dessus. Déjà surnommée ″puce-espionne″, elle commence à être imposée dans certains pays et promet des risques majeures pour les libertés et la santé des individus.

Introduction.

Les puces électroniques sont aujourd'hui devenues si ″banales″ que nous n'y prêtons même plus attention. Elles sont partout : dans nos machines à calculer, nos ordinateurs, nos appareils ménagers etc. Nous les trouvons aussi sur nos cartes de banques, nos cartes de sécurité sociale, nos cartes d'identité, nos clés de voiture et de multiples autres supports.
Il existe un type de micro-puce plus spécifique qui se place par exemple sur les produits de consommation, pour des raisons ″de logistique″ : les micro-puces RFID.

Les étiquettes munies de puces RFID les plus grandes sont constituées d'un papier autocollant de quelques centimètres carrés et qui possède une antenne de forme à peu près carrée et enroulée sur elle- même. Ce système des ″tags RFID″ est déjà employé par l'armée américaine et les militaires en général depuis un bon bout de temps.

Les puces RFID les plus petites sont infimes (elles ont la taille d'un grain de poussière). Après l'armée, les entreprises privées s'y mettent aussi, désormais : les rasoirs ″Gillette″ et vêtements ″Benetton″, ainsi que les supermarchés ″Carrefour″ont déjà équipé des puces minuscules sur les emballages de leurs produits, également dans les produits eux-mêmes, et ces puces sont appelées à remplacer les codes-barres que nous trouvons sur tous nos produits.

Ces puces émettent des signaux ce qui, entre autres choses, leur permettent de signaler qu'il faut réapprovisionner les magasins dès que ceux-ci sont en rupture de stock. Chose intéressante, les puces RFID, historiquement, ont commencé à être utilisées dans le domaine militaire (fuselage des avions, notamment) et… pour l'espionnage.

Certains groupes de consommateurs comme l'association américaine CASPIAN, crient déjà, avec raison, au scandale et à l'invasion de la vie privée… D'ailleurs, plusieurs entreprises utilisant la RFID ont déjà été surprises en train de violer la vie privée des gens, en utilisant ces puces à l'insu des clients !

(Note : La RFID est déjà en train d'être remplacée par la ″COMPUTATIONAL RFID″ ou CRFID, par laquelle les puces RFID sont transformées en de véritables mini-ordinateurs avec davantage de possibilités.)

Depuis déjà quelques années on implante dans les animaux des micro-puces RFID encapsulées dans du verre et comportant une antenne enroulée, qui contiennent des données sur l'animal (nom, vaccinations etc.) et permettent de l'identifier, de le localiser et de le retrouver, éventuellement par satellite, lorsqu'il s'est perdu ou échappé. Bref, ce qui n'était hier encore que de la science-fiction est aujourd'hui bien réel.

Mais la tendance à appliquer cette technologie RFID au corps humain se répand, malheureusement.

(Note : 2 vidéos démontrant que l’application de cette infamie a déjà commencé et que ce n’est pas un mythe délirant. La première est celle que les médias mainstream essaient de nous ″vendre″ en ne parlant que des ″avantages″ et des ″pouvoirs″ que vous procure la puce. La deuxième est nettement plus intéressante et détaillée avec des explications claires sur les dangers potentiels de son implantation.)

(Note : à priori, cette hypothèse d'une micro-puce implantée à grande échelle sur des humains pourrait relever de la ″paranoïa″… Mais après la lecture de ce qui suit, et après la découverte des dangers colossaux de ces puces, sans doute changerez-vous d'avis.)

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. – Apocalypse 13.17

Histoire de la RFID.
...  [Voir l'article original.]

La situation actuelle.

La puce sous cutanée commence à être imposée et à devenir obligatoire ! Ainsi, le Mexique a décidé que les travailleurs et visiteurs provenant du Guatemala et du Belize devaient se faire pucer. Et ce n’est qu’un début… le danger est donc à présent bien là.

En janvier 2008, le gouvernement du Royaume-Uni a décidé de pucer les prisonniers. Le puçage obligatoire se passe donc également chez nous, en Europe.

Une autre composante du problème est que les puces RFID sont cancérigènes. Ceci a été révélé par plusieurs études universitaires effectuées sur des animaux de laboratoire. Ces animaux (rats, souris et chiens) avaient développé des tumeurs malignes à l'endroit de l'implantation et tout autour de la puce.http://www.nextinpact.com

L'organisation américaine CASPIAN a diffusé un rapport de 52 pages sur les études universitaires menées, et qui prouve que le caractère cancérigène des puces RFID implantables est bien une réalité. Ce rapport peut être visionné et téléchargé sur http://www.antichips.com.

Suite à ce rapport, CASPIAN a lancé un appel afin que les puces RFID implantables soient complètement abandonnées pour les humains, et que les programmes de puçage obligatoire des animaux soient eux aussi supprimés. Nous connaissons d'ailleurs la raison pour laquelle ces implants sont cancérigènes : les ondes radio fréquences employées dans tout dispositif RFID,cassent les hélices d'ADN des cellules, permettant ainsi la mutation des cellules et le développement de tumeurs. Vous pouvez consultez le rapport ainsi qu’une interview sur l’étude ici :http://www.next-up.org
L'autre problème, c'est que ces personnes qui se font pucer sont bien souvent très mal informées et ignorent souvent les risques que les puces RFID représentent. On ne leur donne que les prétendus ″avantages″ de la puce avant de les implanter.

Comment nous faire accepter cette maudite puce RFID ?

Les arguments financiers sont très importants pour le développement de la micro-puce : n'oublions pas que dès sa conception, elle fut pensée en termes de gouvernement mondial et de monnaie unique.

Comme nous l'avons dit ci-dessus, on nous présentera la micro-puce sous-cutanée sous ses meilleurs aspects afin de nous la faire accepter et de faire passer la pilule. Mais n'oubliez jamais une chose : si vous vous faites implanter cette saleté dans le corps, c'en sera fini de votre libre-arbitre, de votre vie privée et de votre liberté !

Voici donc quelques arguments ″mielleux″ qui ont été présentés par A.D.S. et sa filiale, PositiveID. La Health Link sera susceptible d'être utilisée pour :

• la sécurité dans le domaine du réseau Internet et dans toute transaction impliquant des échanges électroniques (commerce électronique).
• la recherche et le sauvetage d'individus incluant les enfants perdus.
le monitoring médical de patients à risque.
• la surveillance, le pistage et le suivi de militaires, de diplomates ou de tout autre membre important d'un gouvernement.
• le pistage, la surveillance et la vérification de l'authenticité de biens de haute valeur.
• la localisation des enthousiastes de sports à risques, qui auraient pu se blesser gravement à la suite d'un accident (avalanches, escalade, randonnée de montagne, navigation en haute mer etc.).
• le pistage et la localisation d'enfants kidnappés (ou assassinés).
• la lutte contre le terrorisme.

Mais quel humanisme !

Ce ne sont que quelques exemples d’arguments bénéfiques qu’on va essayer de vous vendre mais remarquez bien que les mots ″surveillance″, ″pistage″, ″recherche″, ″localisation″ et ″vérification″ reviennent de façon récurrente.
On fera accepter la puce au peuple pour des raisons de ″sécurité″ : on reliera ses ″bienfaits″ à des événements graves qui se seront produits (des événements même créés ou délibérément voulus ; des attentats terroristes, un meurtre particulièrement odieux ou un enlèvement spectaculaire, par exemple), mais aussi à des facilités, notamment financières (avec cette puce sur vous, on ne vous volera plus votre argent ni votre carte de banque… à moins bien sûr de vous faire mutiler !)

Et puis, la micro-puce, ce sera ″cool″ ! C'est l'incarnation du progrès ″que l'on ne peut de toute façon pas arrêter″…

Reste à savoir de quel type de progrès on parle !

Lors du salon Cebit à Hanovre (Allemagne), début mars 2010, on a osé poser la question aux visiteurs de savoir s'ils accepteraient une puce sous leur peau. Bien que 78 % des visiteurs aient refusé, entre 16 et 23 % étaient d'accord de se faire implanter la puce si celle-ci leur apportait de quelconques avantages.

C'est bien de cette façon que l'on essaiera que les gens acceptent par eux-mêmes cette puce malfaisante : en les tentant avec de soi-disant ″avantages″ et de prétendus ″bénéfices″ !

Il suffira de passer sa main (ou son front) devant un scanner ad hoc, et votre ″compte en banque virtuel″ sera débité automatiquement du montant de vos achats. Très vite, on tentera de remplacer les cartes de banque, la monnaie et leurs ″faiblesses″ par la micro-puce ″imbattable et hyper pratique″.

Vous croyez qu'il s'agit ici d'une pure spéculation ? Pas du tout !

Ainsi, par exemple, un certain professeur Kevin Warwick, du département de cybernétique de l'université de Reading (et qui s'était fait implanter la micro-puce) a déclaré le 10 octobre 1999 lors d'une émission sur la chaîne Arte (intitulée ″Souriez, vous êtes surveillés″) ″que bientôt les cartes bancaires (et bien sûr aussi la carte d'identité, le passeport, la carte de sécurité sociale etc.) seront remplacées par un implant électronique dans le corps″ !

Et que voyons-nous aujourd'hui ? Que la micro-puce RFID a déjà contaminé plusieurs dizaines de pays et qu'elle se répand sur la planète !

(Note : Pour avoir une idée de la production mondiale des puces RFID à l’heure actuelle, visitez ce site vous n’en croirez pas vos yeux ; 126 puces vendues par secondes, soit plus de 900’000’000 depuis le 1er janvier 2015.)

On a déjà adopté des cartes bancaires ″sans contact″ contenant des puces RFID. Le hic, c'est que ces cartes bancaires sont piratables et permettent le vol d'identité, et même le vol de votre argent tout
court ! N'importe quel pirate informatique qui s'y connaît un peu peut parvenir à vous voler de l'argent !
Ceci a été dénoncé par l'organisation américaine de défense des consommateurs, CASPIAN. Mais malgré les dangers et la possibilité persistante de piratageque représentent ces cartes à puce RFID, celles-ci continuent de se répandre sur la planète. En 2010, un ingénieur britannique a volontairement implanté un virus informatique dans une puce RFID placée sous sa peau, démontrant alors la possibilité de corrompre les fonctionnalités d’un tel dispositif.

Les articles suivants confirment clairement que la micro-puce, qui est déjà implantée sur des milliers de personnes, n’est pas sécurisée ! Il n’existe à l’heure actuelle aucun anti-virus capable de protéger les porteurs de la micro-puce d’une intrusion malveillante. http://www.sciencesetavenir.fr,http://actu-science.nouvelobs.com

Soyez-en sûr la micro-puce RFID sera proposée dans un premier temps, puis imposée systématiquement comme l'unique moyen de paiement et d'achat ″valable″, et ce pour les (fausses) raisons citées plus haut.

Sans compter les profits colossaux que PositiveID (et d'autres firmes fabricant des micro-puces sous-cutanées) retireront de toutes ces opérations. Cela représente un marché extrêmement juteux. Les brevets furent acquis par A.D.S. pour la modique somme de 130 millions de dollars. On ne dépense généralement pas une telle somme s'il n'y a aucun gros profit à l'horizon.

Mais dans une société où cette puce sera presque généralisée, pour ceux qui refuseront la micro-chip, que se passera-t-il ?

Ils ne pourront ni vendre ni acheter sans ce foutu micro-implant, et devront survivre comme des marginaux, en faisant du troc, par exemple…

Des théories et hypothèses affirment que cette micro-puce ne nous sera proposée, puis imposée, qu'après un énorme krach, une catastrophe économique mondiale… ou que l'on joindra à la micro-puce encore d'autres fonctionnalités pour la rendre encore plus séduisante. Et, quelle infortunée ″coïncidence″, nous sommes justement en train de vivre une période de… crise économique mondiale !

(Note : rappelez-vous la vidéo du Nouvel Ordre Mondial plus-haut et les arguments avancés pour justifier la mise en place de ce nouveau gouvernement.)

Enfin, les derniers prétextes pour pucer les gens sont des élucubrations médicales (donc humanistes, et à caractère ″irréfutable″, puisque l’on parle de la santé des gens).

La puce permettrait de ″sauver des vies″ en donnant des informations capitales sur l’état de gens qui arrivent à l’hôpital inconscients : leurs allergies, leur type sanguin, leur passé médical etc. La micro-puce pourrait mesurer le taux de glycémie des diabétiques, repérer des virus dans le sang, ou « améliorer » aussi le traitement des dossiers des patients… Evidemment, tout ceci n’est que prétexte pour répandre un dispositif dont les dangers pour la santé ont déjà été démontrés et prouvés.

(Note : le système actuel des puces nécessite absolument une base de données centralisée et placée sur Internet. Ce n’est pas une ″malencontreuse coïncidence″ que l'on soit en train de pousser l'adoption des dossiers médicaux électroniques, qui sont justement placés sur des bases de données centralisées.)

Les enfants : un enjeu primordial

Les enfants et adolescents ont toujours été un public particulier et privilégié pour les fabricants et vendeurs des puces RFID. Pourquoi les enfants sont-ils-donc si importants à leurs yeux ? Tout simplement parce qu’ils sont le nerf de la guerre des puces !
Nous aimons nos enfants et voulons naturellement qu’ils soient en sécurité. C’est là l’ouverture parfaite pour les toutes les entreprises qui commercialisent les micro-puces sous-cutanées. ″Nous vivons dans un monde peu sûr, plein de terroristes, de kidnappeurs, d’agresseurs sexuels, de pédophiles et autres croque-mitaines″, qu’on nous dit.

Pour protéger vos enfants de façon sûre, vous devriez les faire pister électroniquement, voire les pucer, nous affirment-ils.

Ils nous font croire naïvement au mythe et au leurre de la sécurité maximale et ils tentent de nous persuader que, grâce cette puce, le problème de l'insécurité sera soi-disant ″résolu″ !

Ils jouent donc sur la corde sensible des parents ! Et de plus, il s’agit là d’un moyen ″indirect″ de toucher les adultes. ″A partir″ du moment où les parents ont fait implanter leurs enfants et constatent que, finalement, le puçage ne semble pas être quelque chose de bien dangereux, mais au contraire ″protège″ leurs enfants, ils seront eux aussi tentés de se faire implanter ! Et c’est là l’erreur ! Car les risques, eux, sont bien présents !

Aux U.S.A. ou au Japon, des parents commencent déjà à sacrifier (souvent sans s’en apercevoir, ou en minimisant le fait) la liberté de leurs enfants pour leur soi-disant ″sécurité″ . Voilà aussi comment, au Mexique et au Brésil (pays où les kidnappings d’enfants sont monnaie courante), on a réussi à convaincre certaines personnes de faire pucer leur(s) enfant(s).

Si la génération adulte actuelle montre encore certaines réticences par rapport à cet implant infernal, les enfants, eux, peuvent être endoctrinés beaucoup plus facilement : ils ne possèdent pas d’esprit critique bien forgé, et peuvent être attirés de façon assez simple. En montrant aux enfants des films et des dessins animés dans lesquels les thèmes relatifs aux puces et RFID sont présents, on les sensibilise. Observez bien les derniers films sortis au cinéma, les jeux vidéo ou les dessins animés récents et vous allez tomber des nues !

Faites porter aux enfants des RFID et même des micro-puces sous-cutanées dès leur plus jeune âge, et en moins d'une génération tout le monde trouvera que porter cet immonde implant est normal ! Voilà l’un des grands buts que les gens qui commercialisent les micro-puces sous-cutanées pour humains, ainsi que les membres du Nouvel Ordre Mondial, poursuivent !

Soyez donc vigilants, et ne tombez pas dans LE piège ! Surtout ne laissez personne pucer votre enfant. Ne vous laissez pas avoir par les arguments mielleux des industriels et des autorités qui, pour de soi-disantes excuses de sécurité, d’humanisme, de protection médicale ou de facilités (financières, mode), viendront vous tenter afin que vous fassiez pucer vos enfants, ou petits enfants.

En conclusion.

Cet article est destiné à vous informer des dangers bien réels que les médias de masse cachent ou déforment. Le but est que vous puissiez à votre tour informer un maximum de personnes du danger qui est à nos portes, et réagir face à ce que certaines autorités mondiales ont ourdi à nos dépens…

La réalité vous paraît sombre ? Soit. Mais ce n'est pas pour cela que rien ne peut être fait. Nous sommes les acteurs qui construisons le monde chaque jour, et le système immonde que l'on nous prépare ne pourra pas passer si la population du monde entier est contre ce système. Mais il faut changer d'optique et réagir, il faut avoir le courage de quitter notre petit confort personnel et manifester haut et fort notre désapprobation. Et plus encore, nous tenir informés, mais en nous méfiant de l'information propagée, en faisant preuve d'esprit critique et en vérifiant tout systématiquement (n'oublions pas que les gros médias sont tenus par les détracteurs des gouvernements ou par de grosses entreprises multinationales qui sont à l'origine du problème, et donc que ces médias censurent l'information ou diffusent de l'information déformée, voire de la fausse information).

Si votre cœur et votre conscience ont vibré ou se sont ®éveillés à la lecture de ces quelques lignes, alors poursuivez de grâce dès maintenant cette tâche d'information en prévenant vos amis, vos proches, vos collègues ou en diffusant en tout cas un maximum le message (en français ou dans une langue étrangère, car le message doit être entendu partout, le monde entier doit savoir et réagir).

Alors, et seulement si nous réagissons tous contre les horreurs que certains ont planifié pour notre futur, alors nous pourrons éviter une catastrophe à l'échelle planétaire. Par ailleurs, il existe de nombreux sites et ouvrages bien documentés à ce sujet (dont certains repris ci-après) où vous pourrez trouver un complément d'information.

Et dans le cas où vous auriez encore des doutes quand à la véracité de cet article, ces sites et ouvrages vous aideront peut-être aussi à y voir plus clair.

Soyez heureux, restez libres !

Fréquence Lumière
http://www.frequencelumiere.ch/puce-rfid-lhumanite-sous-controle-total/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire