Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

20 oct. 2015

Santé en France: Un réseau de santé pour aider les plus précaires à se soigner

Anne Festa, directrice du réseau AcSanté93, qui vient en
aide aux habitants de Seine-Saint-Denis les plus précaires
atteints d'une maladie chronique grave. - (c) Yami 2
Productions
Santé en France: Un réseau de santé pour aider les plus précaires à se soigner

SANTE Un documentaire sur les inégalités des français face à la santé est diffusé ce lundi soir sur France 3*. A Bobigny, le réseau AcSanté 93 vient en aide aux habitants de Seine-Saint-Denis les plus précaires atteints d’une maladie chronique grave…

par Anissa Boumediene, 20minutes.fr,
19 octobre 2015

Difficile de se soigner quand on ne sait pas comment on va joindre les deux bouts à la fin du mois. En Seine-Saint-Denis, l’un des départements les plus pauvres de France, « le risque de mourir prématurément (avant 65 ans) est deux fois plus élevé qu’au cœur de Paris. Celui de succomber à un cancer y est, lui, trois à quatre fois plus grand », avertit Emmanuel Vigneron, géographe de la santé. Des chiffres alarmants mis en lumière dans le documentaire « La santé en France – enquête sur les inégalités »*. Mais des initiatives voient le jour pour lutter contre cette fatalité. A Bobigny, le réseau AcSanté 93 vient en aide aux patients atteints de maladies chroniques dans le département.

Aider les plus fragiles

« Nous aidons les personnes les plus fragiles, celles pour qui la maladie est une galère en plus de tout ce qu’elles peuvent traverser au quotidien », explique Anne Festa, directrice du réseau AcSanté 93. « Certains pensent qu’une partie de la population abuse du système. Or depuis toutes ces années, je rencontre des gens malades, vulnérables, en grande difficulté financière parce qu’ils ne savent pas qu’ils peuvent bénéficier d’aides, ou ne le veulent pas. Beaucoup ont honte de demander », témoigne-t-elle. Le réseau intervient alors pour informer les plus précaires de leurs droits, parce que « l’équité dans l’accès aux soins passe aussi par l’égalité des droits », assure-t-elle.

Une égalité qui ne passe pas que par le fait de trouver un médecin. « Ici en Seine-Saint-Denis, tous les indicateurs de précarité sont au rouge. Quand vous êtes malade et que vous ne savez pas comment vous allez faire pour payer le loyer ou la cantine de vos enfants, c’est l’enfer », décrit la directrice du réseau. Sur le terrain, elle et son équipe sont fréquemment amenées à négocier des échéanciers pour aider les personnes malades à anticiper les difficultés financières, « aider à remplir une demande de CMU ou informer sur les aides sociales disponibles ».

Apprendre à vivre avec la maladie

Pour améliorer la qualité de vie des patients suivis, AcSanté 93 propose aussi « des soins de support collectifs, dispensés directement dans nos locaux », dévoile Anne Festa. Au programme : des ateliers de prise en charge de la douleur ou encore de nutrition. « Quand on a un cancer, une insuffisance rénale ou du diabète, c’est important de manger sainement, mais ce n’est pas évident quand on n’a pas l’argent pour. On leur apprend à le faire en respectant leur petit budget », précise la directrice du réseau.

Mais ces ateliers font bien plus qu’apprendre aux patients à vivre avec la maladie au quotidien. « Il y a un effet collatéral extraordinaire, se réjouit Anne Festa. Nos ateliers recréent du lien social. Grâce à ces moments collectifs, des amitiés se nouent entre des personnes qui étaient jusque-là isolées par la précarité et la maladie. Pour elles, se rencontrer, se retrouver ensemble, entre pairs, est moralement très important et c’est capital pour aller mieux ».

Aujourd’hui, le réseau accompagne 550 personnes atteintes de maladies graves chroniques, repérées avec le concours des acteurs locaux de la santé - CPAM, professionnels de santé ou encore associations —. « Cette initiative est un moyen, à notre échelle, de tenter de rétablir une égalité dans l’accès à la santé ».

*20 Minutes est partenaire du documentaire diffusé lundi à 20h50 sur France 3

http://www.20minutes.fr/paris/1711355-20151019-sante-france-reseau-sante-aider-plus-precaires-soigner

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire