Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

12 nov. 2015

France : Nutréa. Intoxiqués aux pesticides, ils alertent Bruxelles

Les ex-salariés de Nutréa Triskalia intoxiqués aux
pesticides et leur comité de soutien sont reçus cet après-midi
par les députés européens Verts à Bruxelles.  Fabienne Richard
"En Italie et en Angleterre des voix de victimes des pesticides commencent à se faire entendre auprès du Parlement européen...  Les victimes françaises qui ont obtenu des victoires judiciaires sont en tête de ce mouvement pour la réduction de l’utilisation des pesticides."

Nutréa. Intoxiqués aux pesticides, ils alertent Bruxelles
par Fabienne Richard, ouest-france.fr, 
11 novembre 2015

Les ex-salariés de Nutréa intoxiqués aux pesticides ont rencontré députés européens et ONG pour demander une enquête sur l’utilisation des pesticides.

Ils sont quatre ex-salariés de la fabrique d’aliments pour le bétail Nutréa (groupe Triskalia) de Plouisy, intoxiqués par des céréales traitées aux pesticides interdits ou en surdose en 2009 et 2010, et une veuve; tous mènent une bataille judiciaire pour faire reconnaître leur maladie professionnelle.

Cette fois ils veulent, avec l’aide de leurs comités de soutien, porter l’affaire auprès des parlementaires européens qu’ils rencontrent aujourd’hui à Bruxelles afin de susciter une enquête, sur la protection des salariés et des consommateurs vis-à-vis des pesticides.

Deux des salariés intoxiqués, Laurent Guillou et Stéphane Rouxel, ont obtenu, le 11 septembre 2014, la reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur par le tribunal qui ne les a pas protégés d’une intoxication aux pesticides.

La veuve de Guénaël Le Goffic, qui s’est donné la mort sur son lieu de travail en 2014, a obtenu la reconnaissance de l’accident du travail de son mari. Aucun n’est encore indemnisé pour l’instant. La quarantaine passée, les ex-salariés vivent de l’allocation de solidarité de 400 €.

José Bové à l'écoute

« Il faut que les autorités mènent un travail d’investigation pour établir ce qui s’est vraiment passé à Nutréa Triskalia, souligne Serge le Quéau à la tête du comité de soutien. Il faut agir pour que les salariés de ce secteur soient mieux protégés des pesticides. »

À Bruxelles, les ex-salariés ont rencontré ce mercredi les députés européens du groupe des Verts, José Bové, Yannick Jadot. Ces députés vont saisir la commission des pétitions afin de dénoncer le problème sanitaire créé par l’utilisation excessive de pesticides. José Bové s'est montré particulièrement à l'écoute. « Il faut que la commission regarde si la France a bien appliqué la législation sur les pesticides. »

Alors que les ex-salariés Nutréa estiment qu'aujourd'hui encore les céréales stockés sont traités aux insecticides, se pose également la question de la réglementation existante sur le stockage.

La délégation des comités de soutien des salariés intoxiqués a rencontré également l’ONG Pesticides action Netword. « En Italie et en Angleterre des voix de victimes des pesticides commencent à se faire entendre auprès du Parlement européen », indique Henriette Christensen.

« Les victimes françaises qui ont obtenu des victoires judiciaires sont en tête de ce mouvement pour la réduction de l’utilisation des pesticides », souligne Anne Lauvergeat du mouvement Générations futures.

http://www.ouest-france.fr/nutrea-intoxiques-aux-pesticides-ils-alertent-bruxelles-3832380

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire