Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

9 janv. 2016

Li-Fi : Une alternative crédible au WIFI ?

Voir le vidéo : "Deployement du Li-fi dans l'hopital de Perpignan"

Li-Fi : Une alternative crédible au WIFI ?
jay / electrosensible.info, 8 janvier 2016

Au niveau réseau informatique domestique, on n’avait pas un choix immense surtout si l’on voulait de la mobilité, on était obligé de passer par un réseau WIFI, qui, s’il est simple d’utilisation et de déploiement, avait le désavantage d’avoir des débits plus ou moins rapides suivant la qualité de la réception et surtout la question des ondes qui restent toujours en suspens pour le moment, enfin pas pour tout le monde…

Mais avec le Li-fi, ou Light Fidelity, cela risque de changer. En lieu et place de l’utilisation du spectre des radiofréquences pour envoyer des informations, c’est le spectre de la lumière qui va être utilisé via des ampoules LED qui vont faire transiter les données à un récepteur, un peu comme du morse optique mais dont le scintillement des lampes est si rapide qu’il n’est pas visible à l’œil nu.



Le gros problème de la technologie à l’origine, c’est que l’information est envoyée unidirectionnellement, vous ne pouviez que recevoir les informations, c’était donc un gros retour en arrière, pire que le minitel, c’est dire… Dans un premier temps il a été évoqué de compléter par du WIFI ou du CPL pour la liaison montante, ce qui était moyen au niveau de l’exposition aux radiofréquences mais finalement c’est de l’infrarouge qui va être utilisé.

Du point de vue technique, les lampes sont connectées uniquement à un câble filaire de type RJ45 et grâce a la norme POE, Power Over Ethernet, ou alimentation par Ethernet en bon français, pas besoin de les relier électriquement. Du côté de l’utilisateur, un simple boîtier USB connecté à un périphérique ou à un ordinateur permettra de se connecter au réseau local. Et un jour qui sait, si la technologie se vulgarise, ça sera intégré directement dans les terminaux.

Au niveau des débits, Lucibel, la société qui produit cette technologie annonce un débit descendant de 10 Mégabits/seconde et de 5 à 10 Mb/s en débit montant, grosso modo, aussi rapide qu’une connexion ADSL2 en liaison descendante. Mais d’après cette même société, il sera possible d’atteindre des débits plus importants car la limite théorique de modulation d’une LED est de 1GB/s, soit 10 fois plus que le WIFI.

Cette technologie semble assez mature pour la mise en production, l’hôpital de Perpignan a commencé à la déployer au sein de certains de leurs départements. Et comme le démontre le directeur technique, il n’y a pas photo au niveau de l’exposition, on passe de 0.300 Volt par mètre dans une zone en Li-Fi à plus de 3 V/m en zone WIFI.

On pourrait se dire que c’est La solution à tous les problèmes d’ondes, oui mais je vais faire mon chieur de service et la lumière, même si elle est arrêtée par la peau, elle peut poser problème à certaines personnes photosensibles qui ne supportent justement pas certains type de lumière ou de scintillement et qui déclenchent des douleurs oculaires et plus si affinité, exemple avec ce poste sur Reddit. À la différence près, c’est qu’une simple paire de lunettes pourrait filtrer la lumière et serait efficace, alors que pour les ondes, ça devient tout de suite plus compliqué pour s’en protéger.

@+ Jay

Voir le vidéo : "Deployement du Li-fi dans l'hopital de Perpignan"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire