Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

14 janv. 2016

Une fillette de 9 ans a été brûlée au troisième degré par la coque de son Iphone

Olivia est brûlée au troisième degré à cause de la coque
de son Iphone.
Le coupable : la coque ou l'iPhone ? Ou l'interaction des substances chimiques de la coque et du rayonnement électromagnétique de l'iPhone ? 

Une fillette de 9 ans a été brûlée au troisième degré par la coque de son Iphone

Rédaction en ligne, lameuse.be, 
13 janvier 2016

Olivia Retter, une fillette de 9 ans originaire de Hertfordshire, un comté d’Angleterre au nord de Londres, y réfléchira à deux fois avant de s’acheter une coque Iphone. Sa mésaventure est effrayante et a été racontée par sa maman au tabloïd anglais Metro.co.uk.

La jeune fille a laissé son téléphone portable sur sa cuisse et a été réveillée par des douleurs lancinantes au niveau de la cuisse. La fillette découvre alors qu’une partie de sa cuisse est brûlée. Olivia Retter se retrouve avec la marque de son Iphone sur la cuisse et des brûlures au troisième degré.

La maman, Karly Retter, inspecte alors le portable et découvre que c’est de l’acide qui a brûlé sa fillette et plus précisément l’acide contenu dans la coque qu’elle a achetée dans l’enseignement de vêtements, New Look.

La maman amène son enfant à l’hôpital et le médecin lui confirme que les brûlures sont de nature chimique.

Sur Facebook, Olivia Retter a expliqué qu’Apple attribue l’entière responsabilité à l’enseigne New Look qui a commercialisé la coque en question. La marque a déclaré que la coque en question avait été retirée de la vente et qu’une discussion avait été entamée avec le fournisseur.

http://www.lameuse.be/1464786/article/2016-01-13/une-fillette-de-9-ans-a-ete-brulee-au-troisieme-degre-par-la-coque-de-son-iphone

1 commentaire:

  1. Mais pourquoi donc une fillette de cet âge possède un smartphone ?
    On marche sur la tête là … Encore un gros travaille de prévention, à faire, du côté des associations.
    Les industriels sont en train de gagner leur première manche, "la confiance des utilisateurs".
    Malheureusement, l’atterrissage risque d'être douloureux pour certains. Quand d'ici peu il faudra payer la facture, les états et les industriels ne pourront pas dire qu'ils savaient pas. Aujourd'hui, une bonne parti de la population est en train de perdre confiance dans les politiques et les industriels. "La goutte d'eau qui déborde" sera amorcé par les problèmes de santé public. Mais la population à aussi la mémoire bien courte ou trop confiante, souvenez vous, l'amiante, le sang contaminé , le tabac, le médiator. Pour les plus connus. Aujourd'hui ce sont les ondes, les vaccins, les médicaments, la pollution chimique, la nourriture qui ne nourrie plus.

    RépondreSupprimer