Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

2 févr. 2016

Acharnement thérapeutique?

Choix d'image par la Rédactrice de "Mieux Prévenir".
"La médecine actuelle manque d'humanité, mais celle-ci rapporte nettement moins que les milliards du marché des anticancéreux."

Acharnement thérapeutique?
par Béatrice Deslarzes, Courrier des lecteurs, Tribune de Genève, 29 janvier 2016

Comme ancien ORL ayant pratiqué pendant de nombreuses années aux HUG et côtoyant quotidiennement des cancers touchant la sphère ORL, je ne peux m'empêcher de réagir à l'article de la Tribune de Genève d'aujourd'hui "Combattre le cancer enrichit les pharmas".

Ce que j'aimerais souligner, c'est que, bien souvent, ces médicaments ne sont faits que pour enrichir les boîtes pharmaceutiques.  Certes, il y a certains cancers qui peuvent être combattus, mais le plus souvent ces traitements ne font que prolonger de quelques mois la vie du patient, et cela avec des effets secondaires négatifs importants.  De plus, leur prix exorbitant ne justifie pas leur emploi.



Par ailleurs, ces "pilules" onéreuses sont la plupart du temps utilisées pour les malades proches de la fin de vie et pour moi ce procédé frise l'acharnement thérapeutique tellement elles sont inefficaces, donc inutiles.  Quand est-ce que la médecine arrêtera de vouloir toujours dépasser ses limites en enrichissant les fabricants qui se cachent derrière le recherche sous prétexte qu'elle coûte très cher et que c'est pour notre bien?  La médecine actuelle manque d'humanité, mais celle-ci rapporte nettement moins que les milliards du marché des anticancéreux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire