Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

1 avr. 2016

Belgique : GrONDES contre la 4G à Bruxelles

La "nouvelle ordonnance régissant les rayonnements électromagnétiques représente un recul sanitaire et démocratique inacceptable."

grONDES contre la 4G à Bruxelles

feng-shui-geobiologie.be, janvier 2016
Voir cet excellent site belge : http://www.grondes.be/p/home.html

Il n'est pas dans nos habitudes de solliciter des signatures pour quelconque pétition, cependant, un environnement sain pour tous est un droit fondamental.

Comme le souligne ci-dessous l'A.S.B.L. grONDES, le parlement a adopté une valeur de 6V/m par opérateur, alors qu'une valeur de 3V/m par antenne relais et non par opérateur était la norme précédente. Cela signifie qu'une antenne qui accueillait trois opérateurs selon la norme précédente ne pouvait dépasser 3V/m pour l'antenne alors qu'aujourd'hui chaque opérateur implanté sur une antenne peut émettre à 6V/m. Une antenne qui accueille donc 3 opérateurs peut émettre une puissance de 18V/m en lieu et place de 3V/m.

Pour rappel, signalons que l'OMS a définit comme usage intensif l'utilisation de ces technologies à 30 minutes par jour (1). Cela se traduit non seulement par l'utilisation d'un téléphone portable, mais aussi l'usage de tout appareil utilisant ces technologies comme le téléphone sans fil domestique type DECT, le babyphone sans-fil, la tablette ou l'exposition aux antennes relais.

De plus, le Parlement Européen, par ses résolutions du 2/04/2009 (2) et du 27/05/2011 (3), a également abordé cette problématique en demandant que des mesures de sauvegarde plus protectrices que celles actuellement en vigueur soient prises.

Finalement, le SPF Santé publique a établi de nouvelles règles relatives à la vente de téléphones mobiles entrées en vigueur le 1er mars 2014 (4). Il en résulte entre autres que : « Les téléphones mobiles spécialement conçus pour les enfants de moins de 7 ans sont interdits » et que « à partir du 1er mars 2014, il est obligatoire de mentionner la valeur de rayonnement (la valeur DAS) de chaque téléphone mobile (GSM ou smartphone) mis en vente ».

Car il faut savoir que la 4G n'a aucun problème pour être disponible à Bruxelles ou ailleurs. Cela nécessite certes que les opérateurs déploient plus d'antennes relais de moindre puissance. Cela leur occasionnerait un budget à investir, mais peut-on les laisser agir pour des raisons de profit et de marge bénéficiaire au détriment de notre santé ? Et c'est précisément ce que préconise le corps médical depuis 2006 : plus d'antennes nettement moins puissantes.(1)

Cette nouvelle ordonnance régissant les rayonnements électromagnétiques représente un recul sanitaire et démocratique inacceptable, en ce qu’elle :
- augmente l’exposition potentielle aux ondes d’un facteur supérieur à 4, ce contre l’avis du Conseil Supérieur de la Santé,
- supprime les enquêtes publiques liées aux permis permettant ce quadruplement,
- crée une nouvelle classe de permis qui entérine ce recul démocratique,
- exclu désormais les terrasses et balcons des zones « accessibles au public » et « protégées »,
simplifie, accélère et réduit les coûts des procédures imposée aux opérateurs.

Une ordonnance taillée sur mesure pour les opérateurs sans aucune contrepartie envers les parties lésées, c’est-à-dire l’ensemble des Bruxelloises et Bruxellois.

Tandis que le consensus scientifique et médical se situe à des niveaux d’exposition cent fois plus bas (0,6V/m*), Bruxelles quadruple sa norme, passant de 3V/m à 6V/m* !

Il est pourtant possible de déployer la 4G sans augmentation de puissance, de nombreuses alternatives techniques existent, mais les opérateurs ont imposé la plus économique pour eux et la plus nocive pour les Bruxelloises et Bruxellois.

Nous ne sommes pas opposés aux technologies mobiles pourvu qu’elles respectent la santé, l’environnement et l’urbanisme, de plus des alternatives technologiques permettant d’en limiter les nocivités avérées ou potentielles existent.

(*les V/m s’exposent au carré²)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire