Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 avr. 2016

Coca-Cola sponsorise la société suisse de nutrition

Coca-Cola sponsorise la société suisse de nutrition
par Camille Degott / Markus Fehlmann, Rédaction online, Bon à savoir, 26 avril 2016

Financement, conférences et remises de prix: la société suisse de nutrition reste étroitement liée à l’industrie alimentaire.

La société suisse de nutrition (SSN) se définit comme une organisation nationale qui s’occupe de questions liées à l’alimentation. Son but: «Eclairer la population suisse sur toutes les questions concernant une alimentation saine», précisent les statuts. Avec le soutien de la Confédération, elle a, notamment, publié la pyramide alimentaire suisse. Cette dernière permet à la population de repérer les aliments sains et de connaître la quantité journalière recommandée.

De juteuses recettes

Les recettes annuelles de la SSN se montent à 2,1 millions de francs, dont 213 000 fr., soit 10%, proviennent de grands groupes agro-alimentaires et de commerces de détail. Parmi les bienfaiteurs cités sur le site de l’institution, on retrouve Coca-Cola, Danone, Nestlé, Unilever, McDonald’s, Emmi, Aldi, Migros et Coop. Coca-Cola confirme: «Nous versons 10 000 fr. par année.»

Événements sponsorisés

Ce lien de la SSN avec l’industrie alimentaire avait déjà été critiqué, il y a quatre ans, par des spécialistes de la nutrition dans le magazine alémanique Gesundheitstipp(10/2012). Depuis, rien n’a changé. Les colloques annuels offrent donc aux multinationales une plateforme idéale pour se présenter sous leur meilleur jour. En voici quelques exemples:
  • Attribution de trois prix de l’alimentation de 30 000 fr. en tout. Sponsor et parrain: Nestlé. Pour l’infrastructure, la location de la salle et la traduction, le géant de l’agro-alimentaire a versé 3000 fr. à la SSN.
  • De 2012 à 2015, Coca-Cola a financé une série de conférences sur le mouvement Swiss Pledge qui, l’année dernière, a notamment relayé la volonté de ses membres – Coca-Cola et autres producteurs d’aliments particulièrement gras et sucrés – de s’engager pour des «pratiques publicitaires responsables vis‑à‑vis des enfants». Une habile manœuvre de communication dénoncée dans le magazine des consommateurs alémanique K-Tipp (16/2015). Pour l’organisation de ce symposium, Coca-Cola a payé 3000 fr., admet le directeur de la SSN Christian Ryser.
  • Au congrès de la SSN 2016, un symposium de l’industrie alimentaire aura lieu. Coca-Cola, Migros et Andros sont de la partie. Frais de participation: 4000 fr. chacun.
Malgré cette compromission évidente avec l’industrie, Christian Ryser maintient que «toutes les activités de la SSN répondent à des critères sévères et transparents. Pour preuve, la pyramide alimentaire suisse, qui garantit que notre société reste indépendante et crédible.»

Camille Degott / Markus Fehlmann

http://www.bonasavoir.ch/actu_online.php?id=923514&fromNewsletter=250

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire