Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

16 juin 2016

Pas de portable pour bébé

"Les gens sont grands et informés des risques."  L'article, "Portables sous surveillance : Une étude américaine relance les inquiétudes. En Suisse, on estime ce risque mineur." (Tribune de Genève, 7 juin 2016), ne mentionne pas les risques des portables pour la santé des enfants.  Voici notre critique :

Pas de portable pour bébé
par Meris Michaels, Courrier des lecteurs, Tribune de Genève,
11-12 juin 2016

L’article « Portables sous surveillance » mentionne que 97% de la population de plus de 16 ans utilise un portable.

 Et les enfants de moins de 16 ans ? L’autre jour, j’ai vu un enfant de 3 ans jouant avec un smartphone dans le tram. Sa mère n’avait aucune idée du risque pour la santé du rayonnement de cet appareil. Un jeune enfant ne peut pas lire de tels articles ou les manuels avertissant des dangers.

 On va développer les casques de réalité virtuelle (VR) pour les enfants où les smartphones se trouvent tout près du cerveau et des yeux. Tous les manuels avertissent qu’un portable ne devrait pas être tenu près du corps. Certains modèles de casque VR ne doivent pas être utilisés par des enfants de moins de 13 ans. Leur crâne, n’étant pas assez développé, il permet au rayonnement, classifié « cancérogène potentiel » par l’OMS, de pénétrer profondément dans le cerveau.

« L’être humain est prêt à prendre d’autre risques », a commenté le Dr Christian Hess. On parle ici des adultes : les jeunes enfants ne fument pas, ne boivent pas, mais ils utilisent les portables. Ils sont incapables de juger les risques. Beaucoup de parents n’en sont pas conscients.

 Il faut maintenant informer toute la population sur les questions de santé des téléphones portables et leur usage pour réduire le rayonnement. Les risques sont loin d’être mineurs !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire