Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

16 juin 2016

Suisse : Normes assouplies pour les antennes

Normes assouplies pour les antennes
par Caroline Zuercher, 24heures,
16 juin 2016

Téléphonie mobile : Le Conseil national a accepté jeudi de relever les valeurs limites pour les installations qui alimentent nos portables.

Le Conseil national veut améliorer le réseau de téléphonie mobile. Par 96 voix contre 89 et trois abstentions, il a soutenu jeudi une motion qui prévoit de relever les valeurs limites pour les rayonnements des antennes, malgré les craintes pour la santé exprimées par certains. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Dans ce domaine, beaucoup d’autres pays ont des valeurs limites beaucoup plus élevées, souligne Manfred Bühler (UDC/BE). S’exprimant au nom de la commission, il précise: «Si nous voulons optimiser le réseau et le faire correspondre aux besoins des consommateurs et de l’économie, nous devrons soit construire un grand nombre de nouvelles antennes, soit légèrement relever les valeurs limites autorisées.» Doris Leuthard, ministre en charge du dossier, ajoute que les quantités de données augmentent de mois en mois, ce qui rend les installations actuelles dépassées.

La santé en jeu

Jeudi, l’opposition est venue des Verts et des socialistes, rejoints par des UDC et des PDC. Dans ce camp, on en appelle au principe de précaution en soulignant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le rayonnement de nos mobiles dans la catégorie des cancérogènes possibles. La semaine dernière, les Médecins en faveur de l’environnement (Mfe) ont déjà lancé un appel. «D’un point de vue médical, une chose est claire: les résultats d’études scientifiques menées jusqu’à aujourd’hui montrent clairement qu’il est nécessaire d’éviter avec discernement des expositions inutiles», peut-on y lire.

Selon l’OMS, seul le rayonnement à haute fréquence est peut-être cancérigène, répond Doris Leuthard: ce n’est pas celui des installations pour la téléphonie mobile. Et Kurt Fluri (PLR/SO) d’ajouter qu’on inflige bien plus de dégâts à la tête avec son téléphone collé à l’oreille. En réponse aux inquiétudes, la motion prévoit toutefois de mettre en place un système de surveillance du rayonnement non ionisant. Celui-ci pourra être financé par une partie du milliard de francs qu’a encaissée la Confédération dans le cadre de l’octroi des concessions de téléphonie mobile pour les années 2013 à 2028.

Accélérer l'octroi

Jeudi, le Conseil national a aussi donné son feu vert à un postulat (par 94 voix contre 90 et deux abstentions) qui demande au Conseil fédéral d’examiner des mesures pour simplifier et accélérer les procédures d’octroi du permis de construire des antennes. Cette deuxième proposition n’est pas soutenue par le Conseil fédéral. (24 heures)

http://www.24heures.ch/suisse/politique/normes-assouplies-antennes/story/12404528

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire