Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

3 juil. 2016

Etats-Unis : L'accident mortel d'une Tesla jette une ombre sur les voitures autonomes

L'accident mortel d'une Tesla jette une ombre sur les voitures autonomes
par Anouch Seydtaghia, Le Temps, 1 juillet 2016

Un conducteur de Tesla a perdu la vie après avoir fait confiance au système de conduite automatique de sa berline. Plus grave que l'accident ayant impliqué une voiture de Google, ce drame risque de remettre en question les tests effectués sur les routes

Quelle ironie du sort. Le 18 avril dernier, Elon Musk, directeur de Tesla, publiait via Twitter la vidéo enregistrée par un de ses clients. Installée sur le tableau du bord, la caméra montrait comment le système de pilotage automatique était parvenu à détecter une camionnette déviant brusquement de sa trajectoire. Le véhicule apparaît soudain de la gauche, mais grâce à ses radars, le système Autopilot détecte la camionnette et la Tesla parvient à éviter le choc d’un coup de volant automatique. Le client qui avait publié cette vidéo était Joshua Brown. Or c’est lui, fan de Tesla de la première heure, qui semble avoir été la première victime du système d’une voiture autonome. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’on apprenait que l’homme était décédé le 7 mai au volant de sa voiture électrique. Ce décès pourrait remettre en cause les autorisations obtenues par les véhicules semi-autonomes sur les routes américaines.

Les premiers détails de cet accident tragique sont connus, via les informations communiquées par l’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA). Joshua Brown roulait sur une route à Williston (Floride) au volant de sa Tesla Model S. Il semblerait que le conducteur ne dirigeait alors pas son véhicule, laissant le système Autopilot contrôler la berline. Las, ses capteurs n’ont pas détecté l’arrivée perpendiculaire d’un camion de 18 roues équipée d’une grue. La Model S a poursuivi sa route, entrant en collision avec le camion. Il semblerait que les capteurs de la Tesla n’aient pas détecté le semi-remorque, blanc, le ciel étant à ce moment-là très lumineux. La NHTSA a d’ores et déjà annoncé l’ouverture d’une enquête approfondie.

Disponible en Suisse

Immédiatement, Tesla a réagi. Pour présenter ses condoléances à la famille de sa victime. Mais aussi pour préparer sa défense. «Autopilot s’améliore en permanence, mais il n’est pas parfait et exige du conducteur qu’il demeure en alerte», a écrit la société d’Elon Musk. Tesla demande à ses clients de garder leurs mains sur le volant. Or Autopilot, disponible aussi en Suisse sur les modèles récents, permet au véhicule de changer de voie automatiquement sur autoroute en activant le clignotant, mais aussi de rouler sans intervention humaine en suivant les lignes blanches.

Comme le signalait vendredi le site spécialisé The Verge, les Tesla les plus récentes ne sont pas 100% autonomes, étant classées 2 sur 4 sur l’échelle de la NHTSA de l’autonomie. Le manuel d’utilisation de la voiture est par ailleurs truffé d’avertissements sur les imperfections du système logiciel. Tesla a par ailleurs anticipé ce qui s’est peut-être passé le 7 mai, avertissant qu’une lumière forte (due à des phares en sens inverse ou au soleil) peut altérer la fiabilité de ses systèmes. Enfin, jeudi soir, Tesla écrivait qu’il s’agissait de son premier accident mortel après que ses clients aient parcouru 208 millions de kilomètres. «Parmi tous les véhicules roulant aux Etats-Unis, il y a un décès tous les 150 millions de kilomètres», comparait Tesla.
Rappel exigé

Cet accident intervient à un moment particulier. Ce mois de juillet, les autorités américaines doivent édicter de nouvelles règles pour les tests de véhicules autonomes. Tesla, Google, Uber ou encore Lyft demandent des règles plus souples au niveau fédéral et il n’est pas certain qu’ils soient entendus rapidement. «Il y a clairement un défaut et il faut qu’il y ait un rappel de véhicules. Lorsque vous installez Autopilot dans une voiture, vous dites aux gens de faire confiance à ce système même s’il y a du jargon juridique vous avertissant de garder vos mains sur le volant», affirmait jeudi le responsable du Center for Auto Safety, cité par Bloomberg. La ligne de défense de Tesla pourrait, ces prochains jours, être testée par de tels arguments.

https://www.letemps.ch/economie/2016/07/01/laccident-mortel-dune-tesla-jette-une-ombre-voitures-autonomes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire