Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

6 juil. 2016

France : S'opposer au compteur Linky : «un principe de précaution»

Réunion d'information du collectif la Mouline-le Gô au Caussels.
Photo DDM, Marie-Pierre Volle
S'opposer au compteur Linky : «un principe de précaution»
ladepeche.fr, 5 juillet 2016

Le déploiement du compteur Linky continue de faire parler. Dernièrement c'est au Caussels qu'une réunion d'opposants s'est tenue. Le nouveau patron d'Enédis, s'explique.

La fronde contre le déploiement des compteurs nouvelle génération «Linky» ne faiblit pas. Un peu partout, collectifs et associations (Robin des toits, Antennes 81, Antennes 31, etc.), mais également des communes, s'opposent à l'installation de ces compteurs qualifiés «d'intelligents» par ses promoteurs, de «nocifs» par ses détracteurs qui viennent de créer un nouveau collectif à Albi : le CMG (Collectif la Mouline-Le Gô), pour l'instant piloté par Marc Langlois. Mercredi dernier au Caussels, CMG tenait une réunion publique d'information à laquelle ont participé près de 80 personnes. La ligne d'attaque de ce collectif est le principe de précaution «tant que des études sanitaires sérieuses et contradictoires n'ont pas donné leurs résultats quant à la nocivité ou pas des ondes électromagnétiques utilisées pour le fonctionnement du compteur Linky». Il est vrai qu'à peu près tout et parfois n'importe quoi a été dit et écrit sur ce compteur. D'où la volonté du collectif de demander un moratoire de deux ans aux maires de l'agglomération albigeoise, territoire qui selon les plans de déploiement d'Enédis (ex-ERDF) doit être équipé dans les deux ans qui viennent (lire encadré). «On a le droit de dire non aux techniciens qui viendront installer les compteurs, explique Marc Langlois, ils ont la consigne de ne pas insister».

Intimidations

Mais dans la salle des voix s‘élèvent, qui sont autant de témoignages. Comme cette habitante de Marssac : «J'ai envoyé un courrier à Enédis pour leur dire que je refusais Linky, la semaine dernière j'ai reçu un appel téléphonique n'annonçant que si je refusais j'aurais une amende de 1 500 €». Un habitant du Séquestre ajoute : «J'avais prévenu que je ne voulais pas du nouveau compteur, j'ai eu droit à cinq relances, trois par courrier une par téléphone et enfin une personne qui m'a dit que si Linky n'était pas installé je devrais payer les relevés». Certains témoignages évoquent aussi des «intimidations». «J'habite à Lescure, explique ce jeune homme, un agent municipal m'a dit que si je refusais le compteur j'aurais une amende de 150 € et que le compteur serait installé quand même». Il y a aussi ce Lescurien qui travaille sur des ordinateurs et qui doit compter avec de nombreuses coupures d'électricité depuis qu'il a refusé Linky.

Le gaz et l'eau arrivent

Dans les prochains jours, le plan de communication de CMG va se déployer sur l'agglomération via des tracts (7 000), des autocollants, des réunions d'information, des affiches et des rencontres avec les maires. «Notre force c'est le nombre», assure Marc Langlois. Après deux mois d'existence, CMG compte 108 adhérents mais espère bien en compter plus de 1 000 très vite, car «derrière Linky, les compteurs de gaz et d'eau se profilent».

Pourquoi en voulez-vous à Enédis?

Marc Langlois a récemment rencontré le premier adjoint albigeois Michel Franques pour lui annoncer la création du collectif et demander que la ville observe un moratoire de deux ans. «Il m'a demandé pourquoi on en voulait à Enédis, quel était notre but, raconte Marc Langlois, ce à quoi j'ai répondu que les gens manquaient d'information et que l'on allait militer pour s‘opposer à la pose de Linky. Je pense qu'il a compris le message. Il doit me donner rapidement une réponse. En fait, conclut Marc Langlois, la ville attend de voir combien on est. À 10 000 c'est plus que l'électorat de Stéphanie Guiraud-Chaumeil, j'espère qu'elle le comprend».

http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/05/2378969-s-opposer-au-compteur-linky-un-principe-de-precaution.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire