Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

1 sept. 2016

Suisse : Lettre à la Direction de l'instruction publique du canton de Berne concernant la nouvelle directive "Médias et informatique à l'école obligatoire"

(Choix d'image par la rédactrice de
"Mieux Prévenir")
Cette lettre, rédigée par les parents de deux filles scolarisées, a été envoyé à la Direction de l'instruction publique du canton de Berne, Office de l’enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil et de l’orientation.  Elle concerne la nouvelle directive "Médias et informatique à l’école obligatoire - Recommandations aux communes et aux directions d’école" émise par la Direction.  

Madame,
Monsieur,

En tant que parents de deux filles scolarisées à ..., nous venons de prendre connaissance de votre nouvelle directive:

"Médias et informatique à l’école obligatoire
Recommandations aux communes et aux directions d’école"

http://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kindergarten_volksschule/kindergarten_volksschule/schulleitungen_undlehrpersonen/ict_an_den_schulen.assetref/dam/documents/ERZ/AKVB/fr/09_Schulleitungen_Lehrpersonen/sl_lp_medien_informatik_empfehlungen_f.pdf

Nous sommes absolument stupéfait que vous puissiez préconiser d'opter systématiquement pour des réseaux WiFi (WLAN) dans toutes les classes des écoles obligatoires du canton de Berne, alors que la toxicité des radiofréquences micro-ondes est de plus en plus reconnue à l'échelle planétaire! D'ailleurs, le canton de Neuchâtel, déjà en 2010 optait pour des écoles sans WiFi (Arrêté annexé), alors que l'O.M.S. en 2011 déclarait que les radiofréquences (dont le WiFi) sont possiblement cancérigènes (catégorie 2B)! En 2006, le Royaume Unis et l'Allemagne décidait de retirer le WiFi des établissement scolaires et plus récemment Turin vient faire de même (voir exemples ci-dessous).

Au sujet de la toxicité du WiFi, vous écrivez:

2.3.3 Réseau internet au sein de l'école et bande passante Internet

"Aucune étude scientifique n’a encore établi avec certitude l’impact qu’ont les réseaux WLAN sur la santé à long terme. La puissance de rayonnement d'un tel réseau est cependant beaucoup plus faible que la puissance de rayonnement de tous les téléphones mobiles réunis des élèves d'une classe."

Nous répondons ce qui suit:
Un résonnement sain et robuste voudrait plutôt que toute absence d'impact biologique soit démontrée, avant d’utiliser cette technologie à large échelle, qui plus est sur des enfants!
Plus la recherche avance et plus on trouve des effets délétères à une exposition chronique à ces radiofréquences. Pour exemple, cette toute récente étude du gouvernent américain (NTP) concernant la téléphonie mobile. Ils ont investi plus de 25 millions de dollars sur 10 ans pour démontrer son innocuité et ont fini par devoir admettre qu'une exposition chronique provoque le cancer (voir ci-dessous)!

Notre O.F.S.P. pourtant plus garant des intérêts industriels stipule EN ROUGE sur son site internet:

# Ne mettre en marche le réseau WLAN que lorsque l’on en a réellement besoin. Il est notamment important d’éteindre la fonction WLAN sur l’ordinateur portable. Autrement, l’ordinateur ne cesse de rechercher un réseau, ce qui provoque un rayonnement superflu.

# Ne pas tenir l’ordinateur portable contre son corps pendant la connexion WLAN.

# Les mesures de l’O.F.S.P. pour la réduction de l’exposition au rayonnement des téléphones mobiles s’appliquent aux téléphones mobiles compatibles WLAN.
http://www.bag.admin.ch/themen/strahlung/00053/00673/03570/index.html?lang=fr

Si cet Office pourtant réticent a reconnaitre officiellement la toxicité des radiofréquences pour des raisons économique édicte ces mesures de précautions, il parait dès lors totalement stupide de forcer tous les établissement scolaires à s'équiper d'une technologie toxique et désuète!.

Une remarque concernant la problématique de la nouvelle pollution environnemental par les radiofréquences micro-ondes. Il s'agit d'une pollution hautement technique interagissant avec le vivant et dont tous les mécanismes de réaction ne sont pas encore connus. Par contre les effets sont constatés depuis des décennies.

Pour avoir une compréhension approfondie de la problématique, plusieurs livres seraient nécessaire. Nous allons tenter de résumer la situation.

* EN BREF *

# La dangerosité manifeste --à long terme-- de l'irradiation du Vivant par les micro-ondes est connue depuis les années 1930 (Dr. Erwin Schliephake, 1932).

# Les effets néfastes extrêmement variés sur la santé humaine sont prouvés par de multiples études scientifiques dont au moins une mandatée par l'Organisation Mondiale de la Santé en 1973 déjà (Biologic Effects and Health Hazards of Microwave Radiation) et par la NASA en 1981.

# Le puissant lobby du tout-sans-fil, réussit encore à dissimuler la vérité en commanditant des études biaisées ou tronquées laissant le bénéfice du doute.

# La vaste majorité des scientifiques et médecins connaissant le sujet de manière approfondie tirent la sonnette d'alarme afin que les autorités révisent urgemment les valeurs légales d'exposition et que le principe de précaution soit enfin appliqué, tandis que de plus en plus de tribunaux reconnaissent la causalité des radiofréquences dans différents états de santés dégradées.


** DE MANIÈRE PLUS DÉTAILLÉE **

Les organismes vivant et de surcroit les organisme animés que nous sommes utilisent des micro-courant électriques afin de communiquer entre les différents organes. Les champs électromagnétiques externes, particulièrement les hyperfréquences pénètrent dans les organes à plusieurs centimètres de profondeur et perturbent leur fonctionnement naturel.

L'explosion de la population à des radiofréquences micro-ondes du tout-sans-fil (voir courbe annexée) est une question de santé publique extrêmement importante mais encore largement ignorée pas nos autorités sanitaires.

Cependant cette dangerosité est connue depuis les années 1930.

Les risques sanitaires sur le long terme, très importants, ont été consignés entre autre dans un document de 350 pages mandaté par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS / WHO) en 1973 "Biologic Effects and Health Hazards of Microwave Radiation". Pour des raisons de pressions économiques et militaires, ce document a été classifié "TOP SECRET".
http://www.gigasmog.ch/liens.html

Toutefois, aujourd'hui, suite à des signes de plus en plus nombreux de dégradation de santé de la population --céphalées persistante, acouphènes, troubles du sommeil, troubles cardiaques, troubles visuels, autisme en forte croissance (voir photo annexée), troubles de l'attention en forte croissance, épilepsie, Parkinson diagnostiqué de plus en plus jeune, Alzheimer diagnostiqué avant 55 ans (+23% entre 2007 et 2010 !), cancer du cerveau en forte progression chez les adolescents, etc.--, les médecins environnementaux se mobilisent afin de dénoncer ce mensonge par omission de la part de nos autorités nationales et internationales qui cachent délibérément ce danger à la population.


*** LISTE PARTIELLE D'ORGANISMES METTANT EN GARDE CONTRE L' E-SMOG ***

Voici une liste non exhaustive d'organes importants --gouvernements, académies, etc.-- interdisant ou demandant que le principe de précaution soit appliqué et que les radiofréquences micro-ondes soient limitées au maximum, surtout en ce qui concerne les enfants et les jeunes dont les organismes sont plus sensibles car encore en développement:

1973: L'O.M.S commandite une étude "Biologic Effects and Health Hazards of Microwave Radiation, WHO International Symposium Research Agreement No. 05-609-04 - 1974 dans laquelle on peut lire les effets néfaste des micro-ondes sur les systèmes suivants: neuronal, vasculaire, cardiaque, sur la thyroïde, les thrombocytes, la cataracte, l'opacification du cristallin, les troubles du sommeil, les troubles comportementaux, le diabète de type II, etc.
http://www.gigasmog.ch/liens.html

1981: La NASA, dans le cadre des programmes spatiaux compile différentes études existantes dans son document "Electromagnetic field interactions with the human body: Observed effects and theories" NASA CR 166661. Dans les tableaux 11 à 15, on y trouve entre autre les effets suivants: Céphalées, fatigue oculaire, vertiges, troubles du sommeil nocturne, somnolences diurnes, irritabilité, sentiments de peur, tension nerveuse, dépression, troubles de la mémoire, réactions hypocondriaques, insociabilité, douleurs musculaires, difficultés respiratoires, transpiration des extrémités augmentée, difficultés sexuelles, bradycardie, hypertension, perturbation du processus endocrinien, hyperactivité de la glande thyrorïde, épuisement du système nerveux central, sensibilité diminuée de l'odorat, augmentation de l'histamine sanguin, perturbation du processus endocrinien, avec plaintes de fatigabilité augmentée, maux de tête périodiques ou constants, irritabilité extrême, somnolence au travail, dysfonctionnements du système nerveux central végétatif, des pathologie liées à la thermorégulation, des modifications cardiovasculaires, élévation du cholestérol, gastrites et ulcères, désordres électroencéphalographies, hypotension, hypertension, maladie des micro-ondes (EHS), élévation de la glycémie à jeun, etc.
http://ntrs.nasa.gov/search.jsp?R=19810017132&hterms=cr+166661&qs=N%3D0%26Ntk%3DAll%26Ntt%3Dcr%2520166661%26Ntx%3Dmode%2520matchallpartial

# 2003: SwissCom dépose un brevet (WO2004075583) pour réduire les irradiation du WiFi, tout en mentionnant la géno-toxicité de ces ondes: "Le risque de dommages à la santé par l'électro-smog est également devenu mieux compris [...] Les dommages clairs du matériel héréditaire ont été démontrés et il y a des indication d'un risque accru de cancer" [!]

# 2005: Salzburg, Le Département autrichien de Santé Publique interdit le WiFi et les téléphones DECT dans les écoles publiques.
http://www.safeinschool.org/2011/01/wi-fi-is-removed-from-schools-and.html

# 2006: Francfort, le gouvernement allemand décide de ne pas installer le WiFi dans ses écoles jusqu’à ce que son innocuité ait été démontrée. http://www.icems.eu/docs/deutscher_bundestag.pdf

# 2006: Les écoles du Royaume-Uni retirent leurs réseaux sans fil en Angleterre. London Times, Novembre 20, 2006.
http://www.timesonline.co.uk/tol/life_and_style/education/article642575.ece

# 2007: Agence européenne pour l’environnement, haut comité de surveillance environnemental en Europe, appelle réduction immédiate de l’exposition aux rayonnements provenant du Wi-Fi, des téléphones mobiles et de leurs antennes.
http://www.nzherald.co.nz/world/news/article.cfm?c_id=2&objectid=10463870

# 2008: Bibliothèque Nationale de France: Supprime le WiFi à cause de problèmes de santé.
http://www.next-up.org/pdf/FranceNationalLibraryGivesUpWiFi07042008.pdf

# 2008: Comité national russe pour la protection contre les rayonnements non-ionisants avertit que les téléphones cellulaires sont dangereux, même pour de courtes conversations en particulier pour les enfants et les femmes enceintes.
http://www.radiationresearch.org/pdfs/rncnirp_children.pdf

# Début 2009: Hérouville optait pour des écoles sans WiFi:
http://www.liberation.fr/terre/2009/04/27/-_554964

# Fin 2010: Le canton de Neuchâtel a émis un arrêté au sujet des connections en réseau où l'on peut lire (voir annexe):
Art. 8 Seuls les réseaux filaires sont autorisés dans les classes des écoles primaires.

# Décembre 2010: Le Parlement français adopte une loi interdisant la publicité pour les téléphones cellulaires pour les enfants de moins de 14 ans; interdit aux enfants jusqu’à 14 ans d’utiliser des téléphones cellulaires dans les écoles maternelles et les écoles publiques.
http://www.enviroblog.org/2010/12/french-cell-phone-radiation-disclosure-at-point-of-sale.html

# 2011: Le conseil de l'Europe à reconnu que les champs électromagnétiques UHF (micro-ondes) sont potentiellement dangereux, dans sa résolution 1815:
http://assembly.coe.int/Mainf.asp?link=/Documents/AdoptedText/ta11/FRES1815.htm

# 27 mai 2011: Le Conseil de l’Europe adopte une résolution recommandant connexions Internet filaires dans les écoles, et la création de zones libres de rayonnement afin de protéger les personnes électrosensibles.
http://assembly.coe.int/Documents/AdoptedText/ta11/eRES1815.htm

# 30 août 2011: Le ministère israélien de l’Éducation publie des directives limitant strictement l’utilisation des téléphones mobiles sur tous les terrains scolaires, faisant état de l’augmentation du risque de tumeurs malignes pour des enfants et des jeunes et aussi de l’ "exposition passive" supportée par les enfants qui n’utilisent pas de téléphone.
http://norad4u.blogspot.com/2011/09/israeli-ministry-of-education-is-going.html

# 19 juin 2012: Le Comité national russe sur la protection contre les rayonnements non ionisants a officiellement recommandé que le WiFi ne puisse pas être utilisé dans les écoles.
http://youtu.be/5CemiJ-yIA4

# 27 juin 2013: Le Profs du Lycée Blaise Cendrars à La Chaux-de-Fonds ont opté démocratiquement pour une école sans WiFi. L'Impartial du 27.06.13 - Les professeurs du lycée Blaise-Cendrars brident le wi-fi...

# Août 2013: Dr Barrie Trower, physicien et médecin, expert en micro-ondes, ex-officier des services secrets anglais (qui utilisaient les micro-ondes comme armes durant la guerre-froide), compare le WiFi à la tristement célèbre Thalidomide. Il établit également un parallèle entre les risques sanitaires liés aux irradiations par le WiFi à la consommation quotidienne par chacun de nos enfants d'un demi-litre de bière et 10 cigarettes.
http://rense.com/general96/trower.html

# En 2012, on estime que 8,3 % de la population dans les pays développés éprouvent des symptômes graves d’Électro-Hyper Sensibilité (EHS), tandis que 35 % présentent des symptômes bénins, selon le Dr Thomas Rau, directeur médical de la clinique de renommée mondiale Paracelsus en Suisse. Les champs électromagnétiques sont un facteur insoupçonné de nombreuses maladies.

# 2012: L'OMS -qui est souvent "influencée" par les industries et pharmas- à classifié les champs électromagnétiques comme possiblement cancérigènes (catégorie 2B) au même titre que le chloroforme, le DDT ou le plomb dont les deux premiers sont interdits de vente en Suisse -alors que le tout-sans-fil est autorisé voire encouragé...
monographs.iarc.fr/ENG/Classification/ClassificationsAlphaOrder.pdf
(sous Radiofrequency, p. 27)

# 2012: L’académie Américaine de Médecine Environnementale tire la sonnette d'alarme également :
http://aaemonline.org/emf_rf_position.html

# Octobre 2012: La Cour de Cassation italienne reconnaît le lien entre tumeur du cerveau et utilisation du portable.
http://www.priartem.fr/La-Cour-de-Cassation-italienne.html

# Février 2013: La Cour d'appel australienne dans le cas Dr. McDonald étant EHS et ayant perdu son emploi pour cause d'irradiation micro-ondes reconnait le syndrôme des micro-ondes et alloue une rente à la victime.
http://www.austlii.edu.au/au/cases/cth/AATA/2013/105.html

# 2013 Wi-Fi et cellulaire: L'Académie Américaine de Pédiatrie (60'000 pédiatres) a adressé une requête au Congrès Américain afin que les normes de radiation des micro-ondes soient revues à la baisse.
http://www.aaemonline.org/

# En 2013, La condition EHS est reconnue et prise en charge par les assurances en Allemagne, en Suède, au Canada, et depuis l'été 2013 aux États-Unis, mais pas encore ni en France, ni en Suisse.

# Août 2014: Le "Centers for Disease Control and Prevention" (CDC) américain (équivalent de l'OFSP) affirme: "Avec de nombreuses organisations à travers le monde, nous recommandons la prudence dans l'usage du téléphone portable."
https://www.prlog.org/12359483-cdc-issues-precautionary-health-warnings-about-cell-phone-radiation.html

# Le 10 avril 2014, la Cour suprême d'appel Allemande reconnait l'EHS (syndrome des micro-ondes) comme une affection bien réelle, se basant sur les documents indépendant récents et les témoignages des spécialistes, discréditant ainsi la mention mensongère disant: "Il n'y a pas de preuve que les micro-ondes soient nocives".
http://www.bverwg.de/entscheidungen/entscheidung.php?ent=100414B2B36.13.0

# Septembre 2015, La Justice fait définitivement droit à une Électrosensible, le handicap est reconnu en appel et la personne EHS touche une rente invalidité (Toulouse).
http://www.robindestoits.org/VIDEO-revue-de-presse-internationale-l-electrosensibilite-EHS-reconnue-comme-handicap-par-un-tribunal-francais-aout-sept_a2335.html

# Printemps 2016: Le National Toxicolgy Program (NTP) du gouvernement américain sort une étude démontrant clairement et malgré eux, des effets cancérigènes des ondes avec un lien établi de dose-réponse qui signifie que les plus exposés sont plus à risque que les usager occasionnels.
http://microwavenews.com/news-center/ntp-cancer-results

# Juin 2016: le Daily Mail, titrait : Maux de tête ? C'est la faute de ton smartphone: Près de la moitié d'entre-nous soufre de "gueule de bois technologique" à cause d'abus.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3613684/Sore-head-Just-blame-smartphone-Nearly-half-suffer-technology-hangover-overuse.html#ixzz4DuxCpoFf

# Fin juillet 2016: La ville de Turin en passe de décider de renoncer au WiFi dans les écoles pour causes de radiations malsaines.
http://www.thelocal.it/20160725/turins-new-council-plans-to-reduce-wi-fi-over-health-concerns

# Aout 2016, un ingénieur est reconnu invalide pour EHS par le Haut Tribunal de Madrid pour avoir été excessivement exposé au WiFi.
http://ccaa.elpais.com/ccaa/2016/08/02/madrid/1470150997_885665.html

Sur demande, nous pouvons fournir bien plus de références, ou document scientifiques, médicaux, physiques, sérieux concernant les dangers réels et constatés universellement lorsque les irradiations par les micro-ondes sont persistantes sur plusieurs années.

En résumé, nous sommes convaincus que tous ces organismes et académies planétaires ont de sérieuses raisons de s'opposer à cette nouvelle mode du tout-sans-fil, ceci d'autant que M. ... qui est Ingénieur et scientifique enthousiaste du progrès et des nouvelles technologies en a fait et en fait toujours la douloureuse expérience au quotidien.
Un excès d'exposition aux champs électromagnétiques micro-ondes --durant 9 ans à son insu--, ne pardonne pas et les chances d'une désensibilisation sont extrêmement ténues, de l'ordre de quelques pour-cents au mieux,

Ainsi, justifié par les nombreuses sélections de références ci-dessus ainsi que par nos résonnements robustes, nous vous demandons instamment de réviser votre document en préconisant des réseaux câbles (fibre optique, par exemple) plutôt que le WiFi (WLAN) ou éventuellement la nouvelle technologie du Light Fidelity (LiFi) ou Visual Light Communication (VLC) en plein essor et dont la bande passante est jusqu'à 100 fois supérieure tout en étant à priori bio-compatible.

A défaut, nous demandons l'exemption absolue de nos filles... à utiliser cette technologie toxique durant leur scolarité dans le canton.

Nous sommes certains que vous comprendrez la nature impérative de notre demande afin que nos Filles soient dans une certaine mesure préservées, sans parler des milliers d'autres écoliers qui pourraient être impactés par l'installation généralisée de WiFi.

Merci d'avoir pris la peine de lire ce résumé ainsi que pour la réflexion personnelle que ces informations n'auront pas manqué de susciter chez vous et dans vos Services respectifs.

Avec nos bonnes salutations.

[Lettre adressée à
Direction de l’instruction publique du canton de Berne
Office de l’enseignement préscolaire et obligatoire,
  du conseil et de l’orientation (OECO)
oeco@erz.be.ch ]


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire