Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

25 oct. 2016

Québec : De nouveaux frais ou un débranchement, tranche Hydro

Les clients qui refuseront ou négligeront de donner accès
au compteur à Hydro-Québec ou d'effectuer les travaux
requir pour son remplacement devront sortire leur
portefeuille.  
Photo: Sarah Mongeau-Birkett, La Presse
De nouveaux frais ou un débranchement, tranche Hydro
par Louis-Samuel Perron, lapresse.ca, 
24 octobre 2016

Quatre ans après le déploiement massif de millions de compteurs intelligents, un projet de 1 milliard de dollars, Hydro-Québec serre la vis aux 119 000 derniers clients toujours récalcitrants à faire remplacer leur vieux compteur d'électricité. Ceux qui refuseront d'y donner accès devront débourser de nouveaux frais «d'inaccessibilité» et, dans certains cas, seront carrément débranchés par Hydro-Québec.

Cette semaine, des Québécois ont reçu une lettre indiquant qu'ils sont dans l'«obligation de rendre accessible le compteur» pour son remplacement, puisque Hydro-Québec en est le propriétaire. D'ici la fin de l'année, 6000 foyers et commerçants seront ainsi contactés par la société d'État, suivis de 50 000 l'an prochain et de 63 000 en 2018, selon Hydro-Québec.

Quelque «119 000 clients [dont 22 000 commerces] sont concernés sur 3,8 millions. On est à la fin du projet. À terme, tous les anciens compteurs devront être remplacés. C'est bien important», martèle la porte-parole Audrey Giguère. Ces foyers représentent environ 3% de tous les clients d'Hydro-Québec. Certains, par exemple, ont construit un patio neuf emmurant le compteur, tandis que d'autres refusent aux techniciens de pénétrer sur leur propriété.

Les clients qui refuseront ou négligeront, malgré tout, de donner accès au compteur à Hydro-Québec ou d'effectuer les travaux requis pour son remplacement devront sortir leur portefeuille. Huit jours après la réception d'un avis final, les clients devront payer des frais d'inaccessibilité de 85 $ et des frais de relève de 5 $ par mois, une «question d'équité envers nos clients», maintient Audrey Giguère. L'imposition de ces frais provisoires est une «mesure justifiée», a tranché la Régie de l'énergie dans une décision rendue en juillet dernier, puisque cela «occasionne des frais supplémentaires qui sont actuellement assumés par l'ensemble de la clientèle».

Contiuner à lire :
http://www.lapresse.ca/actualites/201610/23/01-5033529-de-nouveaux-frais-ou-un-debranchement-tranche-hydro.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire