Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

8 nov. 2016

Recours collectif au Canada contre Samsung

AFP
Recours collectif au Canada contre Samsung
Martine Turenne, tvanouvelles.ca,
7 novembre 2016

Une action en recours collectif vient d’être déposée relativement aux téléphones Samsung Galaxy Note7 au Canada.

C’est la firme McKenzie Lake Lawyers, de London, en Ontario, qui a le mandat pour tout le pays de représenter les détenteurs de ce téléphone intelligent, rendu tristement célèbre pour l’explosion de sa batterie.

Les téléphones Galaxy Note7 ont commencé à être distribués au Canada en août 2016. Peu de temps après, les cloches sonnaient partout dans le monde: les batteries des appareils prenaient feu, puis explosaient lorsqu’elles étaient en train de se recharger.

Le premier fabricant de téléphones intelligents au monde a annoncé le 2 septembre un rappel de ce modèle.

Le 12 septembre, Santé Canada a émis un avis indiquant que le Galaxy Note7 pouvait surchauffer et brûler, ce qui constituait un risque d'incendie et, par conséquent, une menace pour la sécurité publique.

Le 10 octobre, Samsung a cessé les ventes mondiales du Note7 et, le lendemain, le géant sud-coréen annonçait que sa production était terminée en permanence.

Environ 39 000 appareils Note7 ont été vendus ou distribués au Canada, et quelque 2,5 millions dans le monde depuis son lancement en août.

Négligence de Samsung

Dans la réclamation déposée aujourd’hui, la poursuite allègue que les défendeurs ont été négligents, car ils savaient, ou auraient dû savoir, que la façon dont ils produisaient, commercialisaient et vendaient leurs appareils Note7 pouvait nuire aux consommateurs.

«Nous croyons que grâce à cette procédure, les défendeurs devront rendre compte de leurs décisions de mettre ces appareils sur le marché. Les Canadiens qui possédaient ces téléphones méritent d'être correctement indemnisés», dit l’avocat Matthew Baer, ​​de la firme McKenzie Lake Lawyers.

Samsung n’est pas au bout de ses peines: le géant sud-coréen confirme que certaines de ses laveuses à chargement vertical sont rappelées, car elles explosent, elles aussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire