Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

4 déc. 2016

Genève : Actualité Santé

Les femmes enceintes ne devraient utiliser les téléphones
mobiles qu'en cas d'urgence.
Genève : Actualité Santé
par Meris Michaels, 4 décembre 2016
Mise à jour le 12 décembre 2016

Le 8 décembre 2016, le Conseil des Etats du Parlement Suisse s'est prononcé contre l’augmentation des valeurs limites des installations de la téléphonie mobile : 20 - 19, avec 3 abstentions.   Des personnes ainsi que des associations ont lancé des pétitions et écrit des courriers pour encourager les sénateurs à rejeter cette motion.  Les sénateurs des cantons Genève et Vaud ont voté contre la motion, et certains ont même répondu aux messages des personnes électrosensibles.  Deux associations médicales ont contactés les sénateurs avant la votation pour exprimer leurs inquiétudes : Médecins en faveur de l'environnement (MfE) et la Fédération des médecins suisses (40'000 médecins).  L'organisation pour la protection de l'environnement et des consommateurs concernant la technologie mobile, Diagnose-funk, a informé les sénateurs sur les campagnes de désinformation et leur ont rappelé que la santé nationale devrait primer sur l'économie.



Récemment, une conférence sur l’autisme 1– « un autre regard » - s’est tenue à Genève avec la participation du Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de la médecine. Les présentateurs ont exprimé de sérieuses inquiétudes concernant les dangers de l’exposition au rayonnement électromagnétique émis par les technologies sans fil (smartphones, Wi-Fi…), surtout chez les femmes enceintes. Le Pr Montagnier a souligné l’importance de la sensibilisation de toute la population à cette question de santé. Il a clairement souligné que la santé devrait prévaloir sur l’économie.

La présence des ondes est l’un des facteurs importants dans l'augmentation des cas d'autisme dans le monde. Pr Montagnier a cité les chiffres suivants: En 1975, un enfant sur 5'000 en était atteint. En 2010, il s’agit d’un enfant sur 68. Selon une étude, l’autisme affecte un enfant sur 38 en Corée du Sud, le pays le plus connecté au monde.

La Doctoresse Béatrice Milbert, acupunctrice et homéopathe, menant des recherches depuis 20 ans dans le domaine de l'électrohypersensitivité (EHS), notamment liée avec les maladies infectieuses froides et les maladies neurodégenératives, a fait une excellente présentation sur les ondes électromagnétiques et leur incidence avec l’autisme.

Le Professeur Montagnier a donné une présentation sur la piste microbienne de l’autisme. En 2009, il a créé une fondation de recherche médicale à Genève et le 10 novembre 2016, il a inauguré des recherches sur la maladie de Lyme et l’autisme. Lors de la conférence, les professionnels de santé ont évoqué les métaux, des nanoparticules et des vaccins comme des causes probables de l’autisme.

La réticence de la part de certaines associations d’en savoir plus sur les causes environnementales de l’autisme est incompréhensible. Aucune des associations officielles concernées par l’autisme n’a assisté à la conférence. Aucune annonce de l’évènement ne paraissait sur leurs sites, et les médias n’ont pas relayé l’information.

L’économie prime sur la santé de nos enfants. A quand une campagne pour sensibiliser la population aux risques des technologies sans fil? Ceux qui s’engagent à protéger nos enfants – que ce soient les milieux médicaux, scolaires, politiques – forment une collusion malsaine qui se complait dans un déni quasi total de cette problématique, laquelle va coûter très cher à la société.

Les 19 et 20 octobre 2016, le Professeur Dominique Belpomme a donné deux présentations sur la révolution épigénétique et la santé publique au Parlement européen à Bruxelles et à Namur. Le Professeur Belpomme est l’un des rares experts en santé environnementale connu pour ses prises de positions fortes en faveur de la préservation de l’environnement et de la santé. 2

Le thème des présentations tournait autour de ces questions : Comment apparaissent vraiment les maladies?  Pourquoi se développent-elles de manière considérable depuis plus de 20 ans?  Pourquoi touchent-elles de plus en plus les jeunes?  Et surtout, que faire pour les éviter et mieux les soigner? Cancer, obésité, diabète, allergies, maladies cardio-vasculaires, maladie d’Alzheimer, autisme, sans compter les nombreuses pathologies émergentes comme l’infertilité, les intolérances alimentaires, l’électrohypersensibilité qui sont autant de fléaux de santé publique et que la médecine contemporaine peine à maitriser. Le professeur Belpomme a présenté ses découvertes les plus récentes en réponse à ces questions basées sur 10 années de recherches.

Le bulletin de septembre 2016 de l’ARTAC 3 (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, dont le Professeur Belpomme est président) a rapporté la participation les 30 et 31 mai du professeur Belpomme et de Philippe Irigaray à la 139e session du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  A cette occasion, ils ont rencontré la Doctoresse Maria Neira, cheffe du département chargé de la santé et de l'environnement à l'OMS. Celle-ci a accepté de recevoir une délégation de chercheurs qui sera composée - outre Professeur Belpomme et Philippe Irigaray - des Professeurs David Carpenter (États-Unis), Lennart Hardell (Suède) et Igor Belyaev (Slovaquie) ainsi que du pédiatre Ernesto Burgio (Italie) pour une réunion portant sur les effets des champs électromagnétiques. Cette rencontre tant attendue sera une réelle opportunité d’essayer de convaincre les responsables en charge de ce sujet à l'OMS, des dangers des champs électromagnétiques.

En dépit de ces développements positifs, il semble que le milieu médical conventionnel est plus fort que jamais – surtout à Genève – et qu’il continue d’ignorer l’existence des pathologies émergentes telles que l’électrohypersensibilité. Un article déclare que si le Professeur Montagnier n’avait pas gagné le Prix Nobel de la Médecine, l’Ordre des Médecins de France l’aurait écarté du groupe.

Les actions entreprises par des associations et des personnes individuelles pour sensibiliser la population aux risques des technologies sans fil semblent trop souvent s’avérer vaines. Les groupes médicaux et pédiatres de Genève n’ont répondu à aucun des courriers qui leur a été adressé. Une réponse à la lettre envoyée au Département de l’instruction publique à Genève concernant les dangers de l’introduction du digital dans les écoles – Wi-Fi, tablettes a été reçue : La Conseillère d’Etat chargée de l’éducation à Genève se réfère aux directives pour l’utilisation de la Wi-Fi dans les écoles, basées sur les recommandations de l'OMS et de l'ICNIRP, qui nient ses effets sur la santé.

Espérons que la distribution de la version française des directives 2016 concernant la prévention, le diagnostic et le traitement des problèmes et des maladies liées aux champs électromagnétiques, établis par l’Académie européenne de la médicine environnementale, contribuera à la sensibilisation de cette grave question de santé et surtout, à l’électrohypersensibilité. Il y en encore trop de personnes qui n’ont jamais entendu parler de l’EHS !

La TSR qui est la chaîne principale de la Suisse Romande réalise une émission sur l’EHS, présentée par «Temps Présent».

Le film : "UNVAXXED: A Docu-commentary for Robert De Niro" sera présenté à Genève le 10 décembre prochain.  Curieusement, il est présenté dans une ville où le lobby pour la poursuite de la vaccination est très puissant. Le film réalisé par le Dr Leonard G. Horowitz, a reçu une reconnaissance internationale à New York, Londres, Kiev et Genève, où il a décroché l’honneur du « meilleur film 2016 au Festival de film EuroCinema ».

En avril dernier, des pressions ont été exercées sur l’acteur De Niro pour qu’il censure le film « VAXXED ». De Niro, dont le fils souffre de maux liés à des vaccins, a enquêté sur les raisons de cette censure : Le film traite des personnes et des agences chargées d’influencer De Niro, de la politique des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), du Congrès qui utilisent les médias pour influencer le public vis-à-vis des vaccinations (ce qui se passe à Genève !), entraînant une situation pire que la censure et une flambée des taux d’autisme.

Espérons que toutes ces initiatives porteront leurs fruits. Nous semons des graines aujourd’hui pour en récolter des fruits demain, afin que la population soit protégée de la pollution environnementale et des politiques de santé qui nuisent gravement à notre santé et à celle des générations futures.

Références:

1. Programme de la conférence sur l'autisme :
https://www.editions-jouvence.com/11-novembre-2016-conf%C3%A9rence-sur-lautisme

2. Article sur les présentations du Pr Belpomme :
http://rencontredescontinents.be/Conferences-du-Professeur-Belpomme.html

3. ARTAC Newsletter, septembre 2016 :
http://epeconseil.fr/fr/wp-content/uploads/2016/09/BI-81-version-finale.pdf

4. Info sur le film, "UNVAXXED":
http://medicalveritas.org/un-vaxxed-a-docu-commentary-for-robert-de-niro/

5.  Lignes directrices 2016 de l'EUROPAEM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire