Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

16 déc. 2016

Les objets connectés de Noël : Non merci !

En cette période de fêtes, "nous sommes inondés de flashs publicitaires, d’incitations à l’utilisation et à l’achat des merveilleux Smartphones,tablettes, téléphone sans fil, blue-tooth, les montres connectées que l’on surnomme la montre santé" - et jouets, mais "on ne parle jamais d’ondes électromagnétiques, de recommandations pour un usage modéré et avec précaution, de pollution et de l’impact sur la santé."


Ce message vient de "Bien Vivre à Brax" via Robin des Toits :

Les objets connectés de Noël et la sphère médiatique
Bien Vivre à Brax, 16 décembre 2016

Trois acteurs main dans la main : Le médiatique, le financier, le politique.
En cette période de fêtes, plus que jamais, la sphère médiatique contrôlée en majeure partie par des grands groupes industriels et la sphère politique abusent de leur pouvoir.

Nous sommes inondés de flashs publicitaires, d’incitations à l’utilisation et à l’achat des merveilleux Smartphones,tablettes, téléphone sans fil, blue-tooth, les montres connectées que l’on surnomme la montre santé, celle qui vous renseigne sur tout sauf sur l’essentiel : l’impact sur votre santé et sur votre porte momaie. Etc.

Des médias qui demandent d’utiliser les mobiles pour répondre à des questions afin de soit disant gagner un cadeau. Alors que les grands gagnants restent avant tout l’opérateur et le média.

Des émissions qui ventent les atouts des nouvelles technologies sans fil dites « intelligentes » mais qui oublient de montrer le revers de la médaille.

Des slogans et des justifications accrocheurs et à répétition : Pour votre Santé, pour répondre à l’attente des consommateurs, pour l’urgence climatique et environnementale, dans le cadre de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, pour l’emploi, etc.

Mais on ne parle jamais d’ondes électromagnétiques, de recommandations pour un usage modéré et avec précaution, de pollution et de l’impact sur la santé.

Nous savons pourquoi les problèmes des ondes et de l’électrosensibilité sont quasiment ignorés par les journaux et les chaînes d’info :

  • SFR s’est offert Libération, l’Express, BFM-TV, et RMC
  • Free, le Monde (courrier international, L’Obs, La vie)
  • Bouygues Télécom, TF1 (dont LCI, TMC etc)
  • Vincent Bolloré, Vivendi , Canal +( et itélé, D8 etc)
  • Dassault, Le figaro
  • Bernard Arnault, Le Parisien….etc

Les nouvelles technologies c’est votre décor, ils vous l’assurent tous. Ils font tout pour que ce soit ainsi !

Mais l’envers du décor, c’est quoi ?

- Juin 2016- Protection des enfants : A l’issue d’un long travail d’expertise, l’Anses (Agence national de l’alimentation et de l’environnement et du travail) conclu dans un récent rapport qu’il faut mieux protéger les enfants des rayonnements de toutes les technologies sans fil ainsi que des effets liés à l’usage des outils numériques sans fil. (Pourtant le wifi et les tablettes sont ou arrivent dans les écoles « le grand plan Numérique »)

- 9 février 2015- La Loi Abeille interdit le WI-FI dans les crèches et Garderie, et prône la sobriété de l’exposition aux champs électro-magnétiques

- Le 31 mai 2011 : Rapport du CIRC de L’Organisation Mondiale de la Santé sur les risques sanitaires classe les champs électromagnétiques de radiofréquences comme potentiellement cancérigène pour l’homme (Groupe 2B). (Pourtant tout est fait pour susciter la dépendance et les services se multiplient).

- 2007 et 2012 Les Rapports Bioinitiatives (1500 puis 1800 études) ont confirmés leurs craintes. Idem pour de nombreux rapports scientifiques internationaux.

- L’électrohypersensibilité : Une maladie nouvelle Génération. De plus en plus de personnes atteintes. (On ne peut plus échapper aux expositions. Le Wifi est proposé dans tous les lieux publics et les antennes relais inondent tous les coins de rues)

- Pollution : Quelques observations sur plusieurs années :

- l’impact sur l’environnement ! - Les enjeux du stockage des données et du Big Data….

- Un smartphone produira en moyenne dans sa vie un total de 45 kg de CO2 : plus de 25 kg pour sa production, plus de15 kg pour son usage, près de 4 kg pour son transport et environ 500 g pour le recyclage. +malgré que l’iPhone blanc produise 22% de CO2 de plus que le noir. (Facteur aggravant : De plus en plus d’applications proposées pour denouveaux services!)

- Un mobile peut renfermer jusqu'à 40 éléments contenant des métaux lourds et des polluants organiques persistants.

- Chaque année, près de 1 300 tonnes de batteries au lithium et d’accumulateurs lithium-ion sont jetées, la demande est en outre alimentée par la production d’ordinateurs et de smartphones, dont les batteries rechargeables contiennent du lithium.

- Ainsi, on déplore des dégradations environnementales dans les pays d’origine, majoritairement situés en Amérique latine.
- Exemple du téléphone portable : Ce petit bijou technologique est très gourmand en énergie et en matériaux rares. De sa fabrication à sa destruction en passant par son utilisation, un téléphone portable épuise autant de matières premières que l’extraction de 7,4 kg de cuivre, consomme autant d’énergie qu'un avion volant sur 57 km, dégage autant d’effet de serre qu'une voiture moyenne qui parcoure 85 km...
Selon le troisième rapport de la Banque mondiale sur les technologies de l’information et de la communication pour le développement, les trois quarts de la population mondiale ont accès à la téléphonie mobile. Imaginez !
(A réfléchir lorsque l’on veut changer de portable !)

- Sécurité : Vie privée et confidentialité : où sont les limites ? (Une autre installation inquiétante : la pose de 35 millions de compteurs nouvelle génération dans les habitations à travers le Pays, Compteur Linky… )

Restons maitres de nos achats, il faut juste le dire au Père Noël !

Conscient des efforts à faire, notre association se sert d’un ordinateur câblé, n’utilise pas de WI-FI, pas de smartphone pour envoyer des informations ni pour consulter internet. Elle a aussi réduit sensiblement ses envois de courriels.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire