Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

21 sept. 2017

Suisse : L’installation d’une antenne de Salt à Orbe provoque une levée de boucliers

L’installation d’une antenne de Salt à Orbe provoque une levée de boucliers
par Boris Busslinger, Le Temps, 20 septembre 2017, modifié le 21 septembre

Cet exemple illustre les combats juridiques fréquents entre opérateurs et municipalités alors que les effets néfastes du rayonnement électromagnétique sur la santé se précisent

«Pour moi, l’installation d’une telle antenne, c’est un arrêt de mort», lance Léon Warnier, catégorique. L’homme se bat contre une demande de permis de construire déposée par Salt pour ériger un émetteur à quelques mètres de ses fenêtres. Souffrant d’électro-hypersensibilité, il est intolérant aux rayonnements électromagnétiques qui lui font subir de violents acouphènes, douleurs musculaires, vertiges et troubles cardiaques.

Destinée à voir le jour en pleine zone résidentielle, la structure n’inquiète pas uniquement ce riverain: préoccupés par de potentielles conséquences sur leur santé, une centaine de voisins se sont joints à son opposition. En outre, dénoncent-ils, une école se situe à moins de 200 mètres du futur lieu d’implantation. Prenant acte de la volonté de ses citoyens, la municipalité d’Orbe a refusé de délivrer le permis de construire. Salt a déposé un recours auprès du tribunal cantonal.

18 sept. 2017

Suisse : Ligne THT Chamoson-Chippis: après le choc, les parents s'inquiètent pour leurs enfants

Ligne THT Chamoson-Chippis: après le choc, les parents s'inquiètent pour leurs enfants
lenouvelliste.ch,
14 septembre 2017

(Photo): Lucia Angéloz, Mariana Claivaz et Carina Bastos sont inquiètes pour leurs enfants.SABINE PAPILLOUD

ÉLECTRICITÉ - Le Tribunal fédéral a rejeté le recours des opposants à la ligne THT Chamoson-Chippis. A Grône et Chalais, les habitants se montrent très déçus par la décision. Inquiets, ils veulent continuer le combat.

Les traits des visages ne laissent aucune place au doute. Les parents des enfants de Grône sont en colère. Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté le recours des opposants à la ligne aérienne à très haute tension entre Chamoson et Chippis. Juridiquement, plus rien n’entrave le début de la construction des pylônes dont certains passeront à quelques dizaines de mètres de l’école de Grône...


Ligne THT Chamoson-Chippis: Swissgrid débutera la construction de la ligne aérienne en 2018
par SJ, lenouvelliste.ch, 13 septembre 2017

THT CHAMOSON-CHIPPIS - Le constructeur Swissgrid réagit à la décision du Tribunal fédéral lui donnant le droit de construire la ligne THT Chamoson-Chippis. Les travaux de la ligne aérienne débuteront en 2018.

L’arc-en-ciel invisible, l’histoire de l’électricité et de la vie, par Arthur Firstenburg

L’arc-en-ciel invisible, l’histoire de l’électricité et de la vie
par André Fauteux, maisonsaine.ca, 15 septembre 2017

The Invisible Rainbow – A History of Electricity and Life
par Arthur Firstenberg, AGP Press, 2017, 559 pages.

Quiconque s’intéresse aux effets de l’électricité, y compris celle des phénomènes météorologiques, sur la biologie humaine se passionnera pour ce livre. Avec ses 135 pages de références, c’est probablement l’ouvrage grand public le plus complet mais aussi le plus original publié à ce jour sur les effets des champs électromagnétiques (CEM).

Firstenberg est un scientifique et un journaliste à l’avant-garde d’un mouvement mondial pour déboulonner le tabou entourant ce sujet. De 1978 à 1982, ce diplômé en mathématiques de l’Université Cornell a fréquenté l’Irvine School of Medicine (Université de la Californie). C’est là qu’une surdose de rayons X a anéanti sa carrière médicale. Depuis 30 ans, il est chercheur, consultant et conférencier sur les effets des CEM sur la santé et l’environnement, ainsi que praticien de plusieurs arts de la guérison.

Comment protéger le cerveau de la pollution

Jeromy Johnson, ingénieur
électrosensible californien
Comment protéger le cerveau de la pollution
par André Fauteuxmaisonsaine.ca, 15 septembre 2017

Si vous éprouvez des problèmes de santé, il y a fort à parier que la pollution en soit l’une des causes. Voici comment Jeromy Johnson, ingénieur électrosensible californien, a réussi à remettre la santé de son cerveau en bon état.

Version originale anglaise disponible sur son site emfanalysis.com

Les épisodes de brouillard mental et la détérioration de la fonction cognitive surviennent de plus en plus fréquemment dans notre société, et sont probablement dus en partie aux toxines toujours plus présentes dans notre environnement. J’ai constaté que mon cerveau donne un rendement maximal lorsque 1) je suis dans un environnement « propre » avec une faible exposition aux champs électromagnétiques (CEM), 2) je détoxique régulièrement mon organisme et 3) mes choix alimentaires sont les meilleurs pour assurer la santé du cerveau.

Le smartphone, ce fléau pour l'environnement

Image d'une conférence de presse du groupe Huawei.
Image:  Keystone
"Selon l'étude, les Français changent de portable en moyenne tous les 2 ans, même si ce turn-over ralentit légèrement du fait d'un changement de business model chez les opérateurs. Et dans 88% des cas de renouvellement, les appareils sont encore en état de fonctionner."

Le smartphone, ce fléau pour l'environnement
afp/nxp, 11 septembre 2017

Technologie : Une étude souligne les impacts sociaux et environnementaux que génère la production des smartphones. Une tendance qui n'est pas près de s'inverser.
Renouvelés trop souvent, insuffisamment recyclés, les smartphones génèrent des impacts environnementaux croissants, en particulier au stade de la fabrication, souligne une étude produite par l'Agence française de l'environnement (Ademe) et l'ONG France Nature Environnement (FNE).

Ventes en croissance

Suisse : «Entreprises responsables»: Berne mise sur les mesures volontaires

«Entreprises responsables»: Berne mise sur les mesures volontaires
par Lise Bailat, Le Temps, 15 septembre 2017

Le gouvernement rejette l’initiative «Entreprises responsables». Les initiants auraient au moins apprécié un contre-projet

Pour le Conseil fédéral, c’est une évidence: les entreprises qui ont leur siège en Suisse doivent assumer leurs responsabilités environnementales et en matière de droits humains, ici comme dans leurs activités à l’étranger. Mais ce n’est pas une raison suffisante à ses yeux pour accepter l’initiative populaire «Entreprises responsables». Le gouvernement rejette sans contre-projet ce texte qui cible particulièrement les 570 entreprises de négoce basées dans le pays.

Replongez dans notre dossier: Comment la Suisse est devenue un géant des matières premières

17 sept. 2017

Un brûlot dénonce des abus à l’OMS

Le siège de l'OMS à Genève.
Image: Patrick Gilliéron Lopreno
Un brûlot dénonce des abus à l’OMS
par Richard Etienne@RiEtienne, Tribune de Genève, 11 septembre 2017

Harcèlement : Une ancienne employée évoque dans un livre une organisation internationale qui maltraite ses équipes en toute impunité.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est épinglée dans un livre. Dans WHOligans (publié en mai 2017 par Amazon), Kari Just Laperriere, une ancienne employée, évoque une organisation internationale qui maltraite ses équipes en toute impunité. Derrière la façade respectable de l’institution basée à Genève se cacherait une culture du harcèlement, de «mobbing» et de diffamation, selon l’auteure, qui raconte, documents à l’appui, ses propres déboires au sein de l’autorité mondiale de la santé.

16 sept. 2017

Scientifiques et médecins alertent sur de potentiels graves effets sanitaires de la 5G

La traduction en français de la version de la déclaration du 11 septembre se trouve à la fin de l'article sur le site de l'ARA (Association Romande Alerte aux ondes électromagnétiques) :
"Scientifiques et médecins alertent sur les effets de la 5G" 

Scientifiques et médecins alertent sur de potentiels graves effets sanitaires de la 5G
Robin des Toits (robindestoits.org), 13 septembre 2017

Lien au texte et liste des signataires de la déclaration EN ANGLAIS (version du 13 septembre)


Plus de 170 scientifiques et médecins de 37 pays** demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G – cinquième génération de téléphonie mobile – jusqu'à ce que des études d'impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché.

La 5G augmentera considérablement l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences (RF-CEM) et s'ajoutera au brouillard électromagnétique déjà produit par la 2G, 3G, 4G, Wi-Fi, etc., exposition dont il a été prouvé qu'elle est nocive pour les humains et pour l'environnement.

Le déploiement de la 5G conduirait à une augmentation générale et massive de l'exposition aux ondes du sans-fil alors que les dangers de ces technologies sont établis.

15 sept. 2017

Suisse : Orbe : Plainte pénale déposée contre Salt

Plainte pénale déposée contre Salt
par Jean-Philippe Pressl-Wenger, La région nord vaudois, 15 septembre 2017

"Deux des 26 opposants au projet viennent de déposer une plainte pénale contre l'opérateur ainsi que contre l'entreprise responsable du calcul des données concernant le rayonnement non-ionisant émis par ce genre d'antenne."



14 sept. 2017

France : Les électrosensibles avaient rendez-vous en forêt de Rambouillet

Les électrosensibles avaient rendez-vous en forêt de Rambouillet
par Benjamin Derveaux, leparisien.fr, 10 septembre 2017

Ce dimanche avait lieu le rassemblement national des intolérants aux ondes électromagnétiques.


Forêt de Rambouillet, ce dimanche.  Une cinquantaine de personnes ont
assisté au rassemblement national des Electrosensibles.  LP/B.D.

Un seul mot d’ordre pour aller à leur rencontre : les téléphones portables doivent être éteints et rester dans la voiture. En pleine forêt de Rambouillet, une cinquantaine de personnes discute autour d’un déjeuner ce dimanche. Si l’on peut croire de prime abord à un pique-nique champêtre, il s’agit en fait du rassemblement national des Électrosensibles de France.

France : Le collectif des électrosensibles aux ondes dénonce l'impact des appareils électriques sur la santé

Le collectif des électrosensibles aux ondes dénonce l’impact des appareils électriques sur la santé
par Olivier Bohin, lechorepublicain.fr, 11 septembre 2017

Les Électrosensibles de France ne veulent pas bannir l’usage du portable ou du micro-ondes. « Mais il faudrait appliquer le principe de précaution ».

(Photo): Sophie Pelletier et Manuel Hervouet se battent pour une réglementation plus stricte d’utilisation des appareils dégageant des ondes électromagnétiques : « On est au moins écoutés. »

Rambouillet : Une clairière coupée du monde. Ce lieu, entre Aufargis et les Vaux de Cernay, n'a pas été choisi par hasard pour le rassemblement du Collectif national des électrosensibles (Priatem). « Ici, c'est une zone blanche en matière d'ondes », confie son dirigeant, Manuel Hervouet.

Selon le collectif, le terme « électrosensible » désigne toute personne « intolérante aux ondes électromagnétiques provoquées par tous les types d'appareils ménagers, portables, téléviseurs, écrans d'ordinateurs, antennes relais, compteurs électriques, etc. ». Cette sensibilité conduirait à des pathologies diverses (troubles du sommeil, perte de mémoire, troubles visuels, allergies cutanées).

13 sept. 2017

UN MILLIARD : C’est le nombre d’iPhones vendus par Apple entre son lancement commercial en 2007 et le 1er juillet 2016

Notre commentaire : A l’occasion de la sortie de la version 8, retour sur l’impact de ce couteau suisse numérique qui a installé internet [et le rayonnement du radiofréquences - potentiellement nocif pour la santé] dans la poche du consommateur.


UN MILLIARD : c’est le nombre d’iPhones vendus par Apple entre son lancement commercial en 2007 et le 1er juillet 2016.

En dix ans, l’iPhone a révolutionné nos vies
par Rebecca Mosimann, Tribune de Genève, 13 septembre 2017

Technologie : A l’occasion de la sortie de la version 8, retour sur l’impact de ce couteau suisse numérique qui a installé internet dans la poche du consommateur.

L'arrivée de l'iphone en janvier 2007 a profondément
modifié notre manière de travailler, de nous informer, de
sociabiliser et de nous divertir. 
Image:  Keystone
Commander un taxi, faire ses courses en ligne, trouver une adresse sur une carte, prendre une photo ou écouter de la musique. Il y a dix ans, toutes ces activités exigeaient plusieurs supports. L’arrivée de l’iPhone en janvier 2007 a réuni ces pratiques en quelques clics et profondément modifié notre manière de travailler, de s’informer, de se sociabiliser, de se divertir… «Radicalement nouveau mais très familier à la fois, l’iPhone a réussi à s’immiscer subtilement dans notre quotidien, analyse Olivier Glassey, sociologue à l’Université de Lausanne et spécialiste des nouvelles technologies. On peut le comparer à un couteau suisse numérique, à la fois informatif et communicationnel.» Ses premières nouveautés – un écran tactile qui fonctionne uniquement avec les doigts sans l’aide d’un stylet et un design épuré – ont immédiatement séduit la planète entière, mais la vraie révolution a été l’intégration d’Internet directement sur le smartphone. Terminés les longs échanges au bistrot pour se souvenir du nom d’un acteur ou les débats autour de la définition exacte d’un terme. Pour le meilleur ou pour le pire, l’accès à l’information est désormais dans la poche, en permanence. «C’est une source de savoir sans limites et très appréciable, observe Sébastien Fanti, avocat et préposé à la protection des données du canton du Valais. Je l’utilise tous les jours, même en pleine audience pour vérifier un renseignement. Avec lui, on peut travailler partout. Il a allégé le poids des supports dont on avait besoin jusqu’à présent.» Le bureau mobile s’est étendu au détriment des cybercafés.

Continuer à lire :
https://www.tdg.ch/high-tech/dix-ans-iphone-revolutionne-vies/story/11133473

Suisse : Comment cadrer l’usage du smartphone par les enfants

Ecole :  Dans les établissements scolaires, le cadre est strict: pas de natel en classe, voire dans le préau au primaire [enfants âgés de 4 à 12 ans].

Comment cadrer l’usage du smartphone
par Aurélie Toninato, Tribune de Genève, 23 août 2017

Education : De nombreux parents équipent leur enfant d’un natel pour la rentrée scolaire. Il faut ensuite en réglementer la pratique. Conseils de professionnels.

Natel ou pas natel entre les mains des enfants, chacun 
établit sa charte au mieux...
Image:  Enrico Gastaldello
Dans moins d’une semaine, les élèves reprendront le chemin de l’école. Et certains auront dans la poche un nouvel outil: un smartphone. Le passage du primaire au cycle d’orientation est souvent celui où on quitte le giron du domicile familial pour un établissement plus éloigné, le moment où on prend pour la première fois les transports publics. Une source d’inquiétude pour les parents, qui franchissent alors le pas – si ce n’est pas déjà fait – d’équiper leur enfant de 12 ans d’un natel. Une sorte de cordon ombilical 2.0.

Le geste est loin d’être anodin: ce n’est pas un simple téléphone qui se matérialise entre les mains des enfants. C’est une porte ouverte sur Internet et l’apprentissage de la gestion de la consommation d’un écran omniprésent. «Ça peut être un plus, comme une drogue et une grosse source d’inquiétudes pour les parents…», résume Nathalie Jacquier, maman de deux adolescents et un enfant en bas âge. Alors à l’heure d’instaurer un cadre, où et comment mettre les limites?

Cordon ombilical et pressions

Danger des portables : “Il faudrait interdire le téléphone jusqu’à 14 ans” : Entretien avec Marc Arazi

Danger des portables : “Il faudrait interdire le téléphone jusqu’à 14 ans”
par Antoine Sillièreslelanceur.fr., 13 septembre 2017

Après le chien, c’est le meilleur ami de l’homme. Les téléphones portables, que nous trimballons partout, zieutons plusieurs dizaines de fois par jour et conservons sans muselière au creux de notre poche ou de notre main, parfois jusque dans notre sommeil, pourraient-ils nous jouer un mauvais tour ? Au coeur des inquiétudes, les ondes qu’émettent nos chers portables. L’OMS les classe en tant que “cancérogènes possibles pour l’homme”. Faute de recul, l’impact de ces ondes à long terme demeure inconnu. Mais elles doivent tout de même respecter certaines normes.

En France, c’est l’Agence nationale des fréquences radio (ANFR) qui veille à la conformité des produits mis sur le marché. Mais, en 2016, l’agence a refusé de publier toute une série de tests effectués par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Des tests d’émission d’ondes au contact du corps, et non à plusieurs millimètres comme c’est habituellement le cas. Or, lors de ces tests effectués en conditions réelles d’utilisation (on téléphone généralement avec le combiné collé à l’oreille et l’on pianote portable en main), les seuils limites étaient dépassés par une grande majorité d’appareils.

Bracelets connectés, faut-il s’en méfier ?

Bracelets connectés, faut-il s’en méfier ?
jay,  / electrosensible.info, 11 septembre 2017

Source : « Can Fitness Trackers Cause Cancer? » – berkeleywellness.com – 8 septembre 2017

Est-ce que les bracelets connectés, comme ceux de la marque Fitbit, peuvent-ils causer des cancers ou d’autres problèmes de santé ?

Il n’y a pas de preuve concluante que ces objets connectés, qui émettent des radiofréquences de basses intensités, sont sûr ou à risque. Généralement, ce genre d’objets sont portés tous les jours, voir même la nuit, ceux-ci utilisent les technologies bluetooth, WIFI ou 3G voir 4G pour communiquer les données (nombre de pas par ex.) à votre smart phone, votre ordinateur ou au cloud. La commission fédérale des communications (FCC) a fixée les limites d’émission que peuvent émettre ces objets connectés.

Les partisans de ces objets high-tech avancent que l’énergie émise sous forme de radiofréquences est trop basse pour être un sujet de préoccupation. Mais certains experts, comme le Professeur Joel Moskowits de l’école de santé publique de Berkeley, pensent que les effets biologiques peuvent apparaître même à des niveaux bas d’exposition aux radiofréquences car ils pourraient interférer avec les champs électromagnétiques naturels générés par le processus cellulaire du corps, et plus précisément ceux qui impliquent les protéines et les gênes.

Continuer à lire :
https://electrosensible.info/2017/09/11/bracelets-connectes-faut-il-sen-mefier/

Suisse : La boîte vocale, ennemi n°1 du vacancier

La boîte vocale, ennemi n°1 du vacancier
par Vincent Cherpillod, bonasavoir.ch
11 septembre 2017

A l’étranger, il ne suffit pas de refuser les appels ou d’éteindre son téléphone pour échapper aux frais de roaming. Il faut surtout désactiver son répondeur!

Les Européens ont passé leur premier été sans frais d’itinérance. Côté suisse, comment évoluent les choses? A en croire les trois grands opérateurs, le ciel est au beau fixe: «La branche s’est occupée elle-même du problème de l’itinérance et n’a guère plus de réclamations clients à déplorer en la matière», claironne ainsi Swisscom dans un communiqué de presse du 7 septembre dernier. Un comble, car les consommateurs suisses paient toujours des frais de roaming très élevés et les plaintes continuent d'affluer dans les bureaux de Bon à Savoir! A l’instar de celles de deux lecteurs qui, fin août, ont connu la même mésaventure avec le répondeur de leur téléphone mobile.

Chaque appel dévié sur le Combox coûte cher

Suisse : Le combat du plus petit assureur maladie du pays

Voici un patron d'une caisse maladie dans l’Oberland zurichois qui n’a pas de voiture, de télévision ni de téléphone portable. Pas de site Internet non plus.

Le combat du plus petit assureur maladie du pays
par Gabriel Sassoon, 24 heures, 6 septembre 2017

Santé : Une microcaisse est menacée d’un retrait de licence car elle refuse de numériser ses dossiers. Rencontre avec son exotique patron.

Daniel Rüegg est le patron de la caisse maladie de Turbenthal,
dans l'Oberland zurichois. Il refuse de remplacer sa machine
à écrire Hermès Ambassador par un ordinateur.
Image:  Gabriel Sassoon
Daniel Rüegg travaille dans une maisonnette en bois rouge au centre du village de Turbenthal (ZH). Chemise rentrée dans son jean, Birkenstock aux pieds, le Zurichois de 63 ans ouvre la porte de la plus petite assurance-maladie indépendante de Suisse: une pièce éclairée au néon, décorée d’un bureau, d’une multitude de classeurs et d’un empilement de bûches pour se chauffer en hiver. Ne cherchez pas d’ordinateur, il n’y en a pas. «Je n’en ai pas besoin!» s’exclame le patron et seul employé de la caisse maladie de Turbenthal, en faisant vibrer sa moustache. Pour remplir les fiches en carton de ses 400 assurés, il préfère sa bonne vieille machine à écrire, disposée fièrement dans un coin du bureau.



12 sept. 2017

« Mon hypersensibilité chimique multiple m'a tout fait perdre » : Témoignage du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple (MCS)

Divers produits chimiques peuvent déclencher le MCS.
Le malade développe alors un odorat très sensible qui
rend les parfums insupportables.
«Mon hypersensibilité chimique multiple m'a tout fait perdre»
par Yseult Théraulaz, Tribune de Genève ABO+, 9 septembre 2017

Santé : Carlo souffre de ce mal peu connu qui engendre divers symptômes lourds, tels que gêne respiratoire, trouble du rythme cardiaque, problèmes digestifs, troubles du sommeil, entre autres.

«Il y a deux ans, je suis tombé malade. Du jour au lendemain, je n’étais plus en mesure de faire du sport, alors que je courais beaucoup. J’avais des douleurs partout, des maux de tête, une fatigue intense. Je suis resté cloué au lit pendant dix jours», explique Carlo*. Le trentenaire commence alors ce qui va devenir un chemin de croix. Il consulte médecin sur médecin. Il passe une kyrielle de tests qui ne mettent en évidence aucun problème de santé particulier. «J’ai vraiment cru que je souffrais d’une maladie grave. En me documentant sur Internet, j’ai fini par poser mon propre diagnostic. Je souffre du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple (MCS) déclenché par une exposition prolongée aux mycotoxines émises par les moisissures présentes dans la salle de bains de mon appartement de l’époque.»

11 sept. 2017

Ondes : vous êtes cernés ! - Emission de la Radio TV Suisse Romande du 3 mars 2009 sur l'electrohypersensibilité

Emission : A bon entendeur du 3 mars 2009, Radio TV Suisse Romande sur les ondes électromagnétique et l’électrohypersensibilité.  L'émission est excellente.  Une électrosensible explique ses symptômes à un médecin averti, l'ancienne conseillère nationale écologiste Yvonne Gilli.  Charles Cavanaugh, électrosensible, a quitté son travail d'analyste dans une grande banque et tente d'apprendre à vivre avec ses symptômes.    A Stockholm, au prestigieux institut Karolinska, le professeur Olle Johansson s'intéresse à l'électro-hypersensibilité depuis 40 ans.  

Ondes : vous êtes cernés ! - 32 min. - 3 mars 2009




Four à micro-ondes, wifi, téléphone portable... Nous évoluons en permanence dans un bain d'ondes. Certaines personnes développent des symptômes parfois assez graves qu'elles attribuent à ces ondes. On appelle cela : l'électrohypersensibilité.

« Fainéant, cynique, extrême » : il abandonne les nanotechnologies pour vivre dans une yourte

Malgré les dangers, près de 2.000 produits contiendraient des nanoparticules : aliments, cosmétiques, emballages en tout genre. Or, nos stations d’épuration et autres centres de gestion des déchets ne savent pas traiter des substances aussi infimes. Toutes ces nanos toxiques se retrouvent donc dans les écosystèmes… et advienne que pourra ! Comme nous vous l’avions raconté dans notre dossier sur ces technologies, Benjamin Caillard acquiert très vite une certitude : « On est en train de nous refaire l’amiante. » 

« Fainéant, cynique, extrême » : il abandonne les nanotechnologies pour vivre dans une yourte

par Lorène Lavocat (Reporterre), 11 septembre 2017

Harassé par sa lutte contre l’aveuglement scientifique face aux nanotechnologies, Benjamin Caillard a démissionné de l’enseignement supérieur pour se régénérer au cœur de la forêt landaise. Reporterre l’a rencontré sous sa yourte, d’où il poursuit son engagement. Autrement.

10 sept. 2017

Avez-vous du Wi-Fi dans le cerveau ?

Avez-vous du Wi-Fi dans le cerveau ?
par Jean-Pierre Willem, jpwillem.lettre-medecin-sante.com, 29 août 2017

Personne n’en parle… Et pourtant, c’est un phénomène mondial. Des centaines de millions de personnes sont touchées. Elles souffrent en silence, et subissent parfois les moqueries quand elles osent parler ouvertement de leur problème.

Ce problème planétaire, c’est l’hyper-électrosensibilité : 2 à 5 % de la population est déjà touchée.

Les études les plus récentes rapportent même des chiffres plus préoccupants : 11,3 % à Taïwan, et de 8 à 10 % en Allemagne en 2010.

Aucun chiffre fiable n’existe concernant la France… ce qui laisse présager des statistiques encore plus alarmantes.

9 sept. 2017

Suisse : Note du Service de l'enfance et de la jeunesse du canton de Genève sur les risques pour la santé des usages du numérique

Pour la rendre plus visible, nous avons copié le texte pdf de la note du juillet 2017 du Service de santé de l'enfance et de la jeunesse "Usages du numérique:  risques pour la santé".  On a mis un commentaire sur leur site pour encourager d'autres initiatives similaires.
Cliquez sur l'image à droit du "Commentaires" sur le lien ici.


REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE
Département de l'instruction publique, de la culture et du sport
Office de l'enfance et de la jeunesse
Service de santé de l'enfance et de la jeunesse

Usages du numérique: risques pour la santé 
juillet 2017

Introduction

Au cours des deux dernières décennies, l'usage des MITIC a connu un essor extrêmement important et l'accès des enfants aux écrans, limité jusqu'alors à la télévision, s'est considérablement développé. Les plus jeunes sont aujourd'hui déjà exposés à ces moyens technologiques et les préoccupations du monde médical et éducatif face aux effets éventuels sur la santé et le développement des enfants font l'objet d'études et de publications de plus en plus fréquents.

L'usage du numérique à des fins éducatives et dans l'enseignement prend de l'ampleur. Il importe de connaitre les effets sur la santé engendrés par les MITIC et de tenir compte du fait que l'usage récréatif de ces dispositifs est également en augmentation. La plupart des problématiques décrites ci-dessous sont d'autant plus importantes que l'usage des écrans est précoce et prolongé. L'introduction du numérique à l'école est également l'occasion de passer des messages préventifs aux enfants et jeunes pour un usage optimal de ces dispositifs.

Suisse : Cartographier les maladies pour soigner les villes

Notre commentaire : "J'ai bien apprécié votre article et l'idée de faire des rapprochements entre maladies et lieux de vie me semble excellente. Toutefois, parmi les facteurs pouvant léser la santé, l'article oublie de mentionner l'intensité d'électrosmog présent (ou non) dans les lieux de vie : combien d'antennes, WIFIs, portables, objets Bluetooth, compteurs intelligents et cetera."

Cartographier les maladies pour soigner les villes
par Marie Nicollier, Tribune de Genève ABO+, 27 août 2017

Santé : Un médecin et un géographe démontrent l’impact de l’environnement urbain sur notre santé.

Le Dr Idris Guessous (à g.) et Stéphane Joost.  Les deux
scientifiques croisent l'adresse des patients avec leur état
de santé. 
Image: Vanessa Cardoso (2 images)
Dites-moi où vous vivez et je vous dirai de quoi vous souffrez. Fers de lance en Suisse romande d’un courant baptisé «urban health» ou «santé urbaine», Idris Guessous et Stéphane Joost s’attachent à démontrer l’impact de l’environnement citadin sur notre santé au sein de leur groupe GIRAPH, pour Geographic Information Research and Analysis in Public Health. Le premier est médecin aux HUG et au CHUV; le second, géographe à l’EPFL. Ensemble, ils donnent vie à une approche en plein essor: la géomédecine.

Le duo a entrepris dès 2012 de reporter les pathologies sur des cartes en vue de les croiser avec les caractéristiques du cadre de vie. Y a-t-il des corrélations? «Ces statistiques spatiales donnent des résultats fascinants», relèvent-ils.

L’influence de nos voisins

Polynésie française : Une campagne de sensibilisation aux ondes électromagnétiques

Une campagne de sensibilisation aux ondes électromagnétiques
tntv.pf, 18 juillet 2017

​SANTE - Suite à l’adoption en décembre 2016 de la loi du Pays, initiée par le représentant à l'assemblée, Antonio Pérez, tendant à protéger la population en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques, le gouvernement a souhaité mettre en place une politique de sensibilisation et d’information concernant l’usage raisonné des équipements des ménages.

Cette campagne préconise l’adoption de gestes simples pour maîtriser l’exposition aux ondes électromagnétiques, tels que recharger son téléphone portable à une distance éloignée de soi, ou encore respecter une distance minimum de deux mètres concernant l’utilisation d’un babyphone dans une pièce où est présent un enfant, ou encore, maintenir une distance suffisante face à un écran de télévision ou bien téléphoner de préférence avec un kit oreillette.

8 sept. 2017

500 000 Américains doivent patcher leurs pacemakers pour éviter une attaque

Lucien Monfils (Creative Commons)
500 000 Américains doivent patcher leurs pacemakers pour éviter une attaque...
by Gilbert Kallenborn, Journaliste, 
01net.com, 1er septembre 2017

Une faille dans l’algorithme d’authentification des pacemakers du fabricant St Jude Medical (groupe Abbott) permet à un attaquant d’envoyer des commandes malveillantes par radiofréquence. Et de provoquer le cas échéant un arrêt cardiaque.

Un léger vent de panique souffle dans les départements de cardiologie des hôpitaux américains, car ils doivent se préparer à recevoir la visite de presque un demi-million de patients pour… une mise à jour logicielle. La puissante US Food and Drugs Administration (FDA) vient en effet d’annoncer le rappel de 465.000 pacemakers déjà implémentés, en raison d’une faille de sécurité.

Cette vulnérabilité permettrait à un attaquant qui se trouve à proximité d’envoyer des commandes par radiofréquence pour, par exemple, vider la batterie ou modifier la fréquence cardiaque. Une personne malveillante pourrait donc provoquer à distance un arrêt cardiaque.

Publication de l’étude du NTP sur les risques de cancer lié à l'exposition au téléphone portable prévue début 2018

Publication de l’étude du NTP prévue début 2018
jayelectrosensible.info, 8 septembre 2017

Source : « NTP Cancer Study Now Due Early 2018 » – microwavenews.com – 
30 août 2017

Le Programme National de Toxicologie (NTP) publiera l’ensemble des résultats de son projet sur les risques de cancer lié à l’exposition au téléphone portable début 2018 selon une déclaration postée sur leur site web. Pour rappel, c’est une étude de grande ampleur dont le coût s’élève à 25 millions de dollars.

7 sept. 2017

Suisse : Extension des réseaux de téléphonie mobile pour la numérisation de la Suisse

Extension des réseaux de téléphonie mobile pour la numérisation de la Suisse

Texte déposé par Christian Wasserfallen au Conseil national, Parlement suisse, 
6 juin 2017 (Question 17.1040)

Texte déposé

Le 11 janvier 2017, le Conseil fédéral a adopté le rapport sur les principales conditions-cadres pour l'économie numérique. Les réseaux de téléphonie mobile sont un élément fondamental pour la numérisation de la Suisse. Des infrastructures de téléphonie mobile de grande qualité sont indispensables aux particuliers, au monde économique et aux organisations de sécurité. Or, contrairement aux transports publics et aux réseaux routiers, les réseaux de téléphonie mobile sont, dans l'ensemble, construits, entretenus et financés par des entités privées. Pour acquérir des sites pour leurs installations de téléphonie mobile, les opérateurs doivent conclure des contrats et négocier des loyers avec des propriétaires fonciers et des propriétaires immobiliers. Ils ne sont absolument pas libres dans le choix des sites et ils doivent souvent passer par de longues procédures pour obtenir un permis de construire. Par la suite, ils sont liés à ce site et ne peuvent pas simplement demander une offre de substitution portant sur le bâtiment voisin. La loi de l'offre et de la demande n'opère malheureusement pas dans ce cas de figure, ce qui expose à des pressions les exploitants d'installations de téléphonie mobile. C'est ce que l'on constate malheureusement de plus en plus quand un nouveau contrat est conclu ou quand un contrat est prolongé, l'objectif étant de faire monter les prix des loyers.

Eu égard à ces considérations, le Conseil fédéral est prié de répondre aux questions suivantes:

Électrohypersensibles : réfugiés des ondes: Comment ils tentent de survivre

Comment ils tentent de survivre
Électrohypersensibles : réfugiés des ondes

par Aubin Laratte, france3-regions.francetvinfo.fr, 1er septembre 2017

"Pouvez-vous y croire ? Si ce n'est pas le cas, ce n'est même pas la peine de venir." Yves est méfiant. Il y a dix ans, il aurait pu être placé en hôpital psychiatrique comme d'autres l'ont été. Encore aujourd'hui, certains peuvent l'être. Abandonnés et incompris, plusieurs se sont suicidés. D'autres ont tout quitté : travail, famille, ville et civilisation. Partis en errance. Sans savoir ce qu'il leur arrivait. Fuyant un mal invisible. Fuyant les ondes.Ils sont électrohypersensibles. Ils seraient de l'ordre de 2 à 3 % de la population en France. Le site Internet Une terre pour les EHS, qui appelle les électrohypersensibles à se recenser eux-mêmes, en compte plus de 1400 en août, près de 70 en Midi-Pyrénées et quasiment le même nombre en Languedoc-Roussillon.

Loin de tout

C'est le cas de Clément Boher, 23 ans. Il habitait la région toulousaine, avec ses parents, lorsqu'il est devenu électrohypersensible il y a sept ans. Il a dû tout quitter il y a un an et demi pour s'isoler dans les Pyrénées-Atlantiques. Ses parents l'ont suivi. Loin des ondes.

6 sept. 2017

Sucreries gorgées de nanoparticules!

Sucreries gorgées de nanoparticules!
par Yves-Noël Grin, bonasavoir.ch
1 septembre 2017

Biscuits, bonbons et autres aliments sucrés sont envahis par les nanoparticules. Leurs effets délétères sur la santé ont de quoi inquiéter.

Aucun des 18 produits alimentaires sucrés analysés n’échappent à la règle: ils renferment tous des nanoparticules! C’est le résultat alarmant d’une enquête menée par nos confrères du magazine français 60 millions de consommateurs. Le phénomène touche aussi bien les desserts glacés, les bonbons que les biscuits. A chaque fois, l’analyse a confirmé la présence de particules de dioxyde de titane – identifiable par le code E171 – sous une forme nano (dix millionièmes de mètre).

Et le principe de précaution?

Ondes : de l'utilité de la transparence - Les petits secrets (malvenus) de l'ANFR

"Phonegate - un nouvel article paru dans Canard PC Hardware qui tacle sévèrement le manque de transparence de notre Agence nationale des fréquences (ANFR). Un bémol toutefois, on peut être militant pour la santé sans se voir classer parmi ceux qui voient des complots mondiaux partout...bien que là ce sont pas moins de 150 pays qui sont concernés...alors je crois que l'on peut parler de scandale planétaire..."  - Marc Arazi

Ondes : de l'utilité de la transparence - Les petits secrets (malvenus) de l'ANFR
Canard PC Hardware, juillet-août 2017




2 sept. 2017

Les tests pipés de la téléphonie mobile

Les tests pipés de la téléphonie mobile
lagedefaire-lejournal.fr, septembre 2017

Les protocoles de contrôle européens en matière de téléphonie mobile permettaient aux industriels de faire homologuer l'ensemble de leurs appareils, apparemment au vu et au su des autorités sanitaires.



31 août 2017

Quand les écrans abîment nos enfants


Voir le document du juillet 2017 :
"Usages du numérique : risques pour la santé"


Quand les écrans abîment nos enfants
par  Sophie Davaris ABO+, Tribune de Genève, 26 août 2017

Santé: L’exposition aux tablettes, télévisions et smartphones altère le développement des bambins. A Genève, médecins et enseignants tirent la sonnette d’alarme.

A l’âge de sept ans, un enfant aura passé une année entière de sa vie devant un écran. A 18 ans, trois années pleines. Le constat du British Medical Journal de 2012 a de quoi faire froid dans le dos aujourd’hui. Depuis ce printemps, des voix s’élèvent pour dénoncer les dangers de la télévision, des smartphones, tablettes et autres consoles pour les bébés et les petits enfants. Eblouis par ces outils, dont nous sommes parfois captifs nous-mêmes, nous aurions sous-estimé leurs effets négatifs sur notre progéniture.

Fin mai, Le Monde publiait une mise en garde de douze professionnels. Médecins pédiatres et pédopsychiatres, psychologues, orthophonistes évoquaient un «enjeu majeur de santé publique». La surexposition numérique engendre une kyrielle de maux. Quel que soit le milieu social, ces spécialistes décrivent des enfants qui ne se développent pas normalement: ils ne parlent pas, ne communiquent pas, se montrent très agités ou à l’inverse passifs. Des troubles proches, selon les auteurs, des symptômes de l’autisme – à la différence majeure qu’ils disparaissent en supprimant les écrans.

Médecins genevois inquiets

Sportifs, ne bradez pas vos données!

Sportifs, ne bradez pas vos données!
par Claire Houriet Rime, bonasavoir.ch,
21 août 2017

Inutile d’aviser son assureur de chaque kilomètre couru: ces informations sont plus sensibles qu’elles n’en ont l’air.

Ils affichent les performances à la virgule près, les bracelets connectés et autres applications qui retracent nos pas au fils des entraînements. Les assureurs maladie ont flairé l’aubaine et proposent bonus et réductions aux assurés qui veulent bien partager cette mine d’informations personnelles.

«Attention, met toutefois en garde le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT): cette pratique risque de se retourner contre les assurés et de bouleverser le secteur de la santé.» Car, pour élaborer ces modèles individualisés, les compagnies exploitent des informations particulièrement délicates.

Swisscom aurait triché sur le roaming


Swisscom aurait triché sur le roaming
par Sébastien Sautebin, bonasavoir.ch,
23 août 2017
 
L’association alémanique des consommateurs (SKS) accuse Swisscom d’avoir triché sur les factures des appels sur combox à l’étranger. Une plainte a été déposée.

Swisscom aurait indûment facturé depuis plusieurs années des frais de roaming combox à ses clients lors de leurs voyages à l’étranger. Ce «roamingate» stupéfiant a été révélé aujourd’hui par l’Association alémanique des consommateurs (SKS) qui annonce avoir déposé une plainte, et exige que les montants injustement perçus soient remboursés.

24 août 2017

Suisse : Dans les écoles romandes, le numérique balbutie (article de 2016)

"Le coût de l’ignorance" - des risques d'exposer les enfants aux ondes des technologies sans fil à l'école !

Dans les écoles romandes, le numérique balbutie
par Virginie Nussbaum, Le Temps, 22 août 2016

Alors que le canton de Berne prévoit la distribution d’appareils connectés dans ses classes, les cantons romands restent divisés sur la question. Bien souvent, les établissements privés sont davantage équipés que les écoles publiques

Entre les gommes et les pinceaux, les écrans tactiles. La semaine dernière, le canton de Berne manifestait, dans un communiqué, sa volonté d’alimenter l’ensemble des écoles du canton en réseau sans fil et de distribuer des appareils mobiles aux élèves. Alors qu’une partie des petits Romands retournent sur les bancs de l’école ce lundi, risquent-ils d’y retrouver, eux aussi, des tablettes à la place des cahiers?

Dans le canton de Vaud, peu de chance: on reste au bon vieux duo papier-crayon, et l’école connectée ne semble pas figurer sur la liste des priorités. «Cela fait longtemps que nos bâtiments sont équipés du wi-fi. Quant au renouvellement du parc informatique, cela coûterait vraiment très cher!» commente Anne-Catherine Lyon, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) vaudois. Selon la conseillère d’Etat, les élèves possèdent déjà tablettes et smartphones à la maison et en maîtrisent l’utilisation. Si le canton n’est pas fermé à de futurs projets intégrant ces petits bijoux numériques, aucune démar­che officielle n’est prévue pour l’instant.

Un retard romand

Suisse : La rentrée contrastée des petits Vaudois

Pas de bonnes nouvelles pour les 92'000 élèves du canton Vaud ! : "Des classes ailleurs dans le canton ont des iPad à titre d’essai pilote. L'éducation numérique se met gentiment en place, va prendre de l’ampleur cette législature comme l'a annoncé la cheffe de département." Et les enseignants et les étudiants ne protestent-ils pas ? Nous avons l'intention d'écrire à la cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) vaudois au sujet des risques du Wi-Fi...

La rentrée contrastée des petits Vaudois
par Vincent Maendly et Lise Bourgeois, 24 heures, 22 août 2017

(Image) A gauche une classe de Gingins, construite en 1901, et à droite une classe de Salavaux, construite en 2016. Avec ou sans le tableau interactif (blanc), les élèves de cet âge sont enthousiastes.  Image: Vanessa Cardoso
 et Jean-Paul Guinnard

Ecoles : Que ce soit dans une école d’antan ou dans un bâtiment high-tech, les écoliers ont retrouvé leurs bancs lundi. Reportages dans deux lieux emblématiques des différences de standard dans le canton.

Plus de 92'000 élèves vaudois ont retrouvé lundi le chemin des classes. Ce jour de rentrée a eu la même note douce-amère pour les uns et les autres, qu’ils soient du sud ou du nord du canton, de la campagne ou de la ville. L’école reste l’école. Mais il demeure des différences entre les collèges qui méritent un petit détour. C’est ce que nous avons fait. Selon les endroits, les décors divergent et les équipements pédagogiques aussi. Reportages à Salavaux et à Gingins, dans le temple heptagonal de 2016 et dans la jolie bâtisse de 1901.

23 août 2017

OMS – Radiofréquences et santé : une carapace dure à percer

Un grand merci à Jay pour la traduction en français de cette étude du Dr Lennart Hardell.

OMS – Radiofréquences et santé : une carapace dure à percer
(traduction par jay / electrosensible.info, 22 août 2017) de :

World Health Organization, radiofrequency radiation and health – a hard nut to crack


LENNART HARDELL

Département d’oncologie, faculté de médecine et de santé, Université d’Örebro,
SE-701 82 Örebro, Suède.

Reçue le 1 avril 2017, acceptée le 6 juin 2017

Journal international d'oncologie
DOI: 10.3892/ijo.2017.4046

Texte intégral

Résumé :

En mai 2011, l’agence internationale pour la recherche sur le cancer (CIRC) a évalué le risque de cancer des radiations de type radiofréquences. Les études épidémiologiques sur l’homme démontrent une augmentation du risque de gliome et de neurinome acoustique. Ces radiofréquences ont été classées dans le groupe 2B, comme possiblement cancérogènes. Plusieurs autres études, qu’elles soient épidémiologiques, sur l’animal ou encore mécanistiques, ont renforcé cette association. Malgré cela, dans la plupart des pays, rien n’est fait, ou quasiment pour réduire cette exposition et informer la population de ce risque sanitaire lié à ce type de radiation. Et à l’inverse, l’exposition ambiante n’a fait qu’augmenter. En 2014, l’OMS a lancé la création d’une monographie sur les champs électromagnétiques et la santé, celle-ci fut mise à disposition du public afin de la commenter. Il s’avéra que 5 des 6 membres du groupe principal en charge de cette ébauche sont affiliés à la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), une ONG loyale à l’industrie, et qui de plus, serait sujette aux conflits d’intérêts. Tout comme l’avis de l’ICNIRP sur les radiofréquences, les évaluations des effets biologiques non thermiques sont écartées comme preuve d’effet sanitaire dans cette monographie. Cela à suscité un certains nombre de réactions auprès de l’OMS. Cependant, au meeting du 3 mars dernier au bureau de l’OMS à Genève, il y a été indiqué qu’il n’y aurait aucun changement au niveau de la composition du groupe en charge de ce travail pour l’OMS.

Index

1. Introduction
2. La fiche d’information de l’OMS
3. Le projet EMF de l’OMS
4. L’OMS et les radiofréquences : Monographie EHC (environmental heatlh criteria)
5. Effet sanitaire chez l’homme des radiations non ionisantes – réunion informelle au sein de L’OMS
6. Exposition aux radiofréquences au sein de l’immeuble de l’OMS à Genève
7. Conclusions

Source : World Health Organization, radiofrequency radiation and health – a hard nut to crack

Texte intégral :
https://electrosensible.info/2017/08/22/oms-radiofrequences-et-sante-une-carapace-dure-a-percer/

20 août 2017

Li-Fi, la lumière devient super communicante !

Li-Fi, la lumière devient super communicante !
www.edf.fr, 4 juillet 2017

Pour connecter sa tablette ou son smartphone à internet, il suffit désormais du faisceau lumineux d’une ampoule LED. Contrairement au Wi-Fi (Wireless Fidelity) qui utilise des bandes de fréquence radio, le Li-Fi (pour Light Fidelity) utilise le spectre optique, la rapidité et la sécurité en plus. « Avec le Li-Fi, le débit équivalent et bientôt 10 fois supérieur à celui du Wi-fi avec 1 Gigabit/seconde contre 100 Mégabits pour le Wi-Fi, explique Charly Leclerc responsable du projet Li-Fi de la R&D EDF, département Eco Efficacité et Procédés industriels. Aujourd’hui, la généralisation de l’éclairage LED dans l’habitat comme dans l’industrie en passant par le tertiaire va permettre d’équiper ces éclairages de dispositif Li-Fi. »

L’information géocontextualisée

19 août 2017

Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques

"Pour l’instant, l’une des plus importantes actions que nous pouvons faire est de limiter le déploiement de la technologie sans fil aux utilisations strictement nécessaires et de façon à ne pas surexposer directement les humains, spécialement les enfants. Notre développement insouciant de la technologie sans fil doit s’arrêter."

Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques
André Fauteuxmaisonsaine.ca, 12 mars 2017

Version française de A new paradigm in EMF science, par Jeromy Johnson, ingénieur
Traduction : Pascal Airault – Lien vers toutes les références

(Photo):  Plus d’un million d’antennes cellulaires comme celle-ci seront installées sur les poteaux de services publics et lampadaires partout dans nos communautés d’ici 2020. Avec le déploiement de la technologie sans fil 5G, plusieurs pâtés de maisons auront 3-4 antennes – une pour chaque fournisseur de services sans fil.

Cet article fut publié en 2016 dans The Bent, le magazine de la National Engineering Honor Society (Société honorifique nationale des ingénieurs américains). Cette Société compte 87 000 membres et la réponse générale fut assez enthousiaste. L’article résume succinctement comment la science des champs électromagnétiques (CEM) montre maintenant que la technologie sans fil peut abîmer notre santé. J’inclus aussi des pistes de solutions pour notre société.

Ondes électromagnétiques : Une exposition élevée double le risque de sclérose latérale amyotrophique

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES : Une exposition élevée double le risque de sclérose latérale amyotrophique - Occupational and Environmental Medicine
blog.santelog.com, 31 mars 2017

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, une maladie du neurone moteur ou motoneurone reste mal comprise. Cette étude néerlandaise identifie un nouveau facteur de risque, l’exposition aux champs électromagnétiques. Une exposition environnementale aux champs électromagnétiques générés par l’activité humaine qui ne cesse d’augmenter, chacun de nous étant exposé à un ensemble complexe de champs électriques et magnétiques de faible intensité. Les conclusions, présentées dans la revue Occupational and Environmental Medicine, montrent un risque multiplié de SLA chez les hommes exposés à des niveaux élevés.

Impact de l'exposition aux champs électromagnétiques sur le système neurologique

Crédit photo : mobile phone influence on the
brain - © Sebastian Kaulitzki - Fotolia.com
Je remercie la lectrice qui a signalé ce site.

IMPACT DE L'EXPOSITION AUX CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES SUR LE SYSTÈME NEUROLOGIQUE
vulgaris-medical.com

Les études (basées sur les électroencéphalogrammes et les potentiels évoqués) réalisées sur des cobayes humains exposés aux rayonnements des téléphones mobiles ont montré, dans la majorité des cas, une modification de l'activité cérébrale même à des niveaux d'exposition auxquels aucun effet n'est attendu. La plupart de ces études sont basées sur des expositions à court terme, alors que les téléphones mobiles entraînent des expositions répétées du cerveau.

Les conséquences de ces modifications au niveau du comportement dépendent, entre autres, de la "charge mentale" de l'individu, c'est-à-dire de la complexité de la tâche que l'individu est en train d'accomplir.

Dans la plupart des expériences sur le comportement, des effets ont été observés après la fin de l'exposition aux hyperfréquences (les tests ont parfois été réalisés plusieurs jours après l'exposition). Ceci laisse supposer des modifications persistantes du système nerveux.

Risque de neurinome acoustique

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !
docteur.nicoledelepine.fr, 23 février 2017

Et comme tous les produits nouveaux, il bénéficie par avance d’une propagande sans limites. Ainsi, ce 17 janvier 2017, dans le Nouvel Observateur le docteur Monsonego[1] n’a pas hésité à affirmer que ce nouveau Gardasil assurera une « une protection à 90% contre le cancer du col ».

Rappelons qu’il n’existe à ce jour, aucune preuve que le vaccin anti-papilloma virus protège réellement contre le cancer du col. Le vaccin ne protège – et encore qu’ imparfaitement[2]– que contre certaines infections à papillomavirus, maladie extrêmement fréquente et qui guérit toute seule dans 97% des cas. Il protège également fréquemment contre les verrues génitales et à moindre degré contre certaines métaplasies. Mais jusqu’ici aucun essai n’a pu démontré la moindre diminution de fréquence du cancer du col chez les femmes vaccinées[3] [4]. Et encore moins de diminution de mortalité[5]. Affirmer dans la presse que ce vaccin protège à 90% contre le cancer du col constitue donc, en l’état actuel de la science une publicité mensongère, condamnable.

Suisse : Une infirmière sur deux quitte le métier avant la retraite

Une infirmière sur deux quitte le métier avant la retraite
par Raphaël Leroy, Le Matin, 4 juin 2017

Santé _ Entre stress, horaires et salaire, les infirmières ont le blues. Le phénomène inquiète car la branche vit déjà une pénurie.

Les chiffres sont sans appel. Selon l’Observatoire suisse de la santé (Obsan), 45,9% des infirmières et infirmiers diplômés quittent leur profession en cours de carrière. Pire, la durée d’exercice dans les soins est actuellement de quinze ans. Les causes? Stress, burnout, horaires irréguliers, travail sur appel, interdisciplinarité accrue, salaire peu valorisant: le tableau dressé par les professionnels est sombre. Ce phénomène est d’autant plus inquiétant que la Suisse manque déjà de personnel soignant: 40% des infirmières sont recrutées à l’étranger. L’Association suisse des infirmiers et infirmières (ASI) lance donc une initiative populaire pour valoriser ce métier. Elle demande que la Confédération et les cantons assurent la formation d’un nombre suffisant d’infirmiers. Et le texte cartonne: en quatre mois, 70 000 signatures ont été récoltées.

Stressées et peu valorisées, les infirmières quittent leur emploi

Glyphosate : comment le lobbying maltraite le Circ

Glyphosate : comment le lobbying maltraite le Circ
criigen.org

Les « Monsanto Papers » ont une suite. Dans une longue enquête, le journal Le Monde révèle comment Monsanto et, dans sa foulée, tout le lobbying pro-glyphosate, tentent de faire tomber le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), qui a classé la molécule la plus utilisée au monde comme cancérigène probable en 2015.

Jusqu’il y a un peu plus de deux ans, les instances sanitaires se montraient unanimes : à l’aide de données issues de l’industrie et tenues le plus souvent confidentielles, les agences de sécurité alimentaires nationales voire continentales affirmaient que le glyphosate, principe actif supposé des pesticides les plus utilisés à travers le monde, ne présentaient aucun danger pour l’Homme. Ces herbicides pouvaient donc être utilisés à foison sur les surfaces arables de la planète.

18 août 2017

Dr Anthony Miller, expert en cancérologie, déclare que le rayonnement des téléphones cellulaires et sans fil est cancérogène pour les humains

Dr Anthony B. Miller
Nous remercions Elisabeth Dandrieux pour cette traduction d'un important communiqué émis par l'Environmental Health Trust.

L'expert en cancérologie déclare que le rayonnement des téléphones cellulaires et sans fil est cancérogène pour les humains.
Environmental Health Trust, 16 août 2017
(traduction)

Teton Village, WY - (SBWIRE) - 16/08/2017 - Un chercheur spécialisé en cancérologie et conseiller auprès de l'Organisation internationale de la santé de l'Agence internationale de recherche sur le cancer (OMS / CIRC) a publié son avis scientifique selon lequel la radiofréquence (RF) Les rayonnements provenant de toute source - tels que les signaux émis par les téléphones cellulaires, les autres dispositifs sans fil et sans fil, et les réseaux sans fil - répondent pleinement aux critères d'identification de l'agent «Groupe cancérogène pour les humains», basé sur des données scientifiques associant l'exposition aux RF au développement du cancer et à la promotion du cancer.

"La preuve indiquant que le sans fil est cancérogène a augmenté et ne peut plus être ignorée", a déclaré le Dr Anthony B. Miller lors d'une conférence du 31 juillet 2017 à Jackson Hole, Wyoming parrainée par le Environmental Health Trust, où les experts internationaux ont présenté la meilleure science disponible Sur le téléphone portable et le rayonnement sans fil. En 2011, l'OMS / IARC a classé le rayonnement RF de n'importe quelle source comme un agent «Groupe 2B éventuellement cancérogène pour l'homme». Miller estime que la preuve publiée depuis 2011 remplit les conditions requises pour reclasser le rayonnement RF en tant qu'agent «Groupe 1 cancérigène pour l'homme».

15 août 2017

Le vrai coût de fabrication de nos smartphones : pollution, esclavage, conflits armés

"Lorsque nous attendons le dernier modèle de notre marque préféré, nous ne voulons pas que notre fascination pour la technologie soit dérangée par des pensées venant gêner notre plaisir. Il est très facile de se sentir déresponsabilisé lorsqu’on sait que le changement de notre seul comportement ne changerait rien."

Le vrai coût de fabrication de nos smartphones : pollution, esclavage, conflits armés
par Jeremie Menard,  phonandroid.com, 4 avril 2017, 
Dernière mise à jour : le 14 avril 2016

[Nous publions ici seulement l'introduction et la dernière partie de cet excellent article :
5 - La façade]


Le reportage Cash Investigation, diffusé sur France 2 et ayant pour sujet les dessous les plus choquants de l’industrie smartphone, a fait beaucoup de bruit, levant le voile sur une réalité qui, parfois soupçonnée, est désormais indéniable.

Ces nouvelles technologies étant au cœur de notre site, il n’était pas possible d’ignorer ces informations, c’est pourquoi nous vous avons préparé un dossier faisant le point sur la réalité cachée de nos téléphones portables.

Objets connectés: Des criminels en puissance peuvent se cacher dans votre maison

Intelligent et connectée, la cuisine de demain sera plus
que jamais la pièce centrale de la maison.
Whirlpool
Objets connectés: Des criminels en puissance peuvent se cacher dans votre maison
par Laure Beaudonnet, 20minutes.fr
7 juin 2017

PIRATAGE On fait le bilan sur les dangers que représentent vos moniteurs pour bébé, routeurs et autres frigo connectés...

  • En 2016, le botnet Mirai a levé le voile sur le niveau de risque lié à l’IoT (Internet des objets)
  • Shodan permet aux hackers de repérer les objets connectés mal protégés

Et si vous vous retrouviez en taule à cause de votre aspirateur ? Le jour où la police vient frapper à votre porte, regardez du côté de vos objets connectés, ils y sont peut-être pour quelque chose. Fin 2016, le virus Mirai a levé le voile sur la vulnérabilité de l’Internet des objets (IoT). Le botnet (réseau de machines compromises) infecté par Mirai, un logiciel malveillant qui s’est répandu dans les objets connectés mal sécurisés, a été utilisé dans la plus grande attaque DDoS massive, paralysant la connexion Internet de la côte est américaine.

Une app pour bloquer les smartphones des cyclistes

Image:  Archives/ Photo d'illustration/ AFP
Une app pour bloquer les smartphones des cyclistes
afp/nxp, 23 juin 2017

Pays-Bas : Un opérateur téléphonique a développé un logiciel qui empêche l'utilisation des téléphones intelligents à vélo.

«Ce système fait partie d'une vaste campagne lancée pour que les enfants, les plus vulnérables, se rendent compte du danger de l'utilisation de leur smartphone à vélo, et que ce sont deux choses qui ne font pas bon ménage», explique Victorina de Boer, porte-parole de l'opérateur téléphonique KPN.

Au royaume de la petite reine, il s'agit d'un problème de sécurité majeur : un accident sur cinq d'un jeune à vélo est dû à l'utilisation d'un smartphone. En 2015, cette pratique a coûté la vie à 12 d'entre eux et 441 ont été blessés, selon l'association «Veilig Verkeer Nederland», la sécurité routière néerlandaise.

L’administration Trump ouvre la porte à la géo-ingénierie

(Choix d'image par "Mieux Prévenir")
Un opinion publié en 2016 dans le courrier des lecteurs de la Tribune de Genève - sur les chemtrails, suit cet bref article. 

L’administration Trump ouvre la porte à la géo-ingénierie

reporterre.net, 15 juillet 2017

Sous l’administration Trump, l’enthousiasme semble se développer pour la technologie controversée de la géo-ingénierie solaire, qui vise à pulvériser des particules de sulfate dans l’atmosphère pour refléter le rayonnement du soleil dans l’espace et diminuer la température de la Terre. Lancé par des géo-ingénieurs de Harvard, David Keith et Frank Keutsch, ce programme projette une série de tests, à partir d’un ballon de haute altitude au-dessus de l’Arizona.