Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

27 janv. 2017

Suisse : Paysans en détresse

Paysans en détresse
L'émission du "Temps Présent" du 
26 janvier 2017, rts.ch

Le tabou est brisé: des paysans se suicident dans les campagnes suisses. Huit, rien que dans le Canton de Vaud en 2016. Leurs familles sortent du silence pour dénoncer des conditions de travail intenables. Le prix des denrées alimentaires s’effondre en même temps que les normes de production se durcissent. Pour s’adapter et rester compétitifs, les agriculteurs doivent accélérer la cadence et pour beaucoup se surendetter. Un cercle vicieux qui ne fait qu’augmenter les situations de détresse.

Le suicide d’un paysan de 37 ans, en avril 2016 à Puidoux, a bouleversé tout le canton de Vaud. Sa famille, mais aussi des amis et collègues, ont voulu témoigner pour dénoncer la détresse cachée qui étreint de nombreuses familles paysannes en Suisse. Dans ce milieu de taiseux, où l’on cache ses souffrances, souvent par fierté, parfois par honte, parler et dénoncer ouvertement les conditions de production agricoles est un véritable acte de défiance. Dans le sillage de cette famille, d’autres ont également accepté de témoigner pour Temps Présent.

Le canton de Vaud, pionnier en Suisse, commence à mesurer la gravité de la situation. Dans ce seul canton, 8 paysans se sont suicidés en 2016. Un aumônier y a été nommé pour répondre en urgence à ces hommes et femmes en détresse pour éviter d’autres drames. Mais au-delà de ce constat, c’est toute la production agricole qui doit être repensée, en particulier la valorisation des produits de la terre. Et ce chemin paraît encore long.

Rediffusion le vendredi 27 janvier 2017 à 10h30 et le lundi 30 janvier 2017 à 16h15 sur RTS Deux.

Un reportage de Maria Pia Mascaro et Alexandre Stern
Image : Catherine Schwyzer Son : Santi Serra Montage : Véronique Rotelli

http://pages.rts.ch/emissions/temps-present/8224869-paysans-en-detresse.html#8224871

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire