Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

30 avr. 2017

Danger des ondes de téléphonie mobile la responsabilité des politiques est exigée !

Danger des ondes de téléphonie mobile la responsabilité des politiques est exigée ! (1.26 mn.)
gemauer.tv, 25 avril 2017

Le 8 décembre 2016 le Conseil fédéral suisse a voté « non » à la modernisation planifiée des réseaux cellulaires mobiles qui avait déjà été acceptée par le Conseil national. Cela aurait permis de multiplier par onze la puissance d’émission des installations de téléphonie mobile ; la population suisse avait manifesté une grande résistance contre cette mesure. A l’exemple de la Suisse, l’une des principales priorités de tous les politiciens devrait être la santé des enfants et des jeunes. Elle devrait être bien au-dessus de l’intérêt économique qui veut obtenir des niveaux plus élevés d’émission et de transmission des données, uniquement pour augmenter les ventes de smartphones ! 





Danger des ondes de téléphonie mobile : la responsabilité des politiques est exigée !

Selon les dernières statistiques de l’utilisation des moyens de communication, 98% des jeunes de 12 à 17 ans possèdent un téléphone portable, dont 97% un smartphone. C’est le soir que les jeunes utilisent le plus leur téléphone mobile. Une autre étude montre que 70% des jeunes n’éteignent pas leur smartphone la nuit. Les conséquences sont des troubles du sommeil de plus en plus fréquents et un temps de sommeil plus court. De plus, le manque de sommeil est une des causes de l’apparition de symptômes dépressifs toujours plus fréquents chez les jeunes. Dans cette étude les effets nuisibles des ondes électromagnétiques à haute fréquence des téléphones mobiles n’étaient même pas pris en considération. 

Le 8 décembre 2016 le Conseil fédéral suisse a voté « non » à la modernisation planifiée des réseaux cellulaires mobiles qui avait déjà été acceptée par le Conseil national. Cela aurait permis de multiplier par onze la puissance d’émission des installations de téléphonie mobile ; la population suisse avait manifesté une grande résistance contre cette mesure. A l’exemple de la Suisse, l’une des principales priorités de tous les politiciens devrait être la santé des enfants et des jeunes. Elle devrait être bien au-dessus de l’intérêt économique qui veut obtenir des niveaux plus élevés d’émission et de transmission des données, uniquement pour augmenter les ventes de smartphones !

Sources / Liens : 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire