Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

1 avr. 2017

Le nouvel iPhone n’a pas de prise jack pour les écouteurs

Nous venons de découvrir que le Dr Mercola a un site en français : french.mercola.com

Le nouvel iPhone n’a pas de prise jack pour les écouteurs
par Dr. Mercola, 25 octobre 2016

En bref


  • Le dernier iPhone d’Apple, 7ème génération, se ventant d’un profil plus fin, d'une résistance à l’eau exceptionnelle et d’une qualité de son améliorée, n'a pas de prise jack standard pour les écouteurs
  • Lorsque l’iPhone 6 a été commercialisé par Apple, la notice indiquait pour la première fois en petits caractères que, pour réduire leur exposition aux fréquences radioélectriques, il était conseillé aux utilisateurs d'utiliser les options mains-libres, telles que le haut-parleur intégré, des écouteurs ou d’autres accessoires similaires
  • Une étude a conclu que les limites de sécurité en matière d’exposition du public aux RF ne sont pas appropriées pour protéger la santé publique, et un expert a déclaré qu’il faudra plusieurs générations pour déterminer l’impact environnemental et biologique total qu’elles auront eu
  • Cancers du cerveau et du cœur, tumeurs malignes, troubles de la reproduction, du développement fœtal et dommages des tissus font partie des impacts négatifs des fréquences radioélectriques (RF) et des énergies de champs électromagnétiques (EMF).




Apple a annoncé que sa nouvelle création, l’iPhone 7, qui se vante d’un profil plus fin, d'une résistance à l’eau exceptionnelle et d’une qualité de son améliorée, n'a pas de prise jack standard pour les écouteurs.

Cependant, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classifié les champs électromagnétiques (EMF) de radiofréquences (RF) associés à l’utilisation de téléphones sans fil comme probablement carcinogènes pour l’homme (c’est à dire provoquant le cancer), avec une possibilité « d'augmentation du risque de gliome, un type de cancer du cerveau malin. » Le rapport est paru en 2011.

La page des mentions légales d’Apple suggère « Pour réduire l’exposition à l’énergie des fréquences radioélectriques (RF), utilisez une option mains libres, comme le haut-parleur intégré, les écouteurs fournis ou d'autres accessoires similaires.

Maintenez (votre téléphone) à au moins 5 [millimètres] (environ un demi-pouce) de votre corps pour que le taux d’exposition soit égal ou inférieur au taux des tests. »

Toutefois, les nouveaux AirPods sans fils (un accessoire disponible en supplément) placeront ni plus ni moins les récepteur de radio dans vos oreilles.

CNN a fait valoir que l’un des problèmes de cette recommandation est que les écouteurs sans fils augmentent la distance entre votre téléphone et votre tête, mais vous ne faites finalement que remplacer un apppareil de RF par un autre.

« Les fréquences radioélectriques de n’importe quel appareil sans fil - un téléphone, des écouteurs Bluetooth ou un routeur sans fil - émettent des rayonnements non ionisants. Ces appareils ne sont pas aussi dangereux que ceux qui émettent des rayonnements ionisants, comme les appareils à rayon X, mais ils inquiètent malgré tout certains experts. »

Le Programme National de Toxicologie (NTP) a récemment conclu une étude menée pendant deux ans, « la plus grande et la plus complexe », sur les dangers potentiels de l’utilisation des téléphones portables pour la santé. Les chercheurs ont conclu que l’exposition aux RF et EMF augmente les tumeurs cérébrales chez le rat et la souris et, ce qui est plus significatif, chez l'homme, d'après un article de Scientific American.

Jerry Phillips, biochimiste et directeur du Excel Science Center de l’Université du Colorado, a déclaré dans un article de suivi que les signaux RF pourraient interagir avec les tissus vivants. Les enfants et les femmes enceintes qui les utilisent sont particulièrement vulnérables.

« On a toujours pensé que l’énergie émise par les téléphones était suffisamment basse pour ne pas produire de chaleur - et que sans chaleur il ne pouvait y avoir aucun effet biologique quel qu’il soit sur les utilisateurs. »

L’utilisation des téléphones portables dans le monde et pourquoi elle présente un problème

Le Dr. Keith Black, Directeur du département de neurochirurgie du Centre Médical Cedars-Sinai à Los Angeles, souligne que l’un des aspects les plus ennuyeux de l’utilisation des téléphones portables est qu'il va falloir plusieurs générations au moins pour déterminer le plein impact environnemental et physique de l’exposition à ces appareils.

En 2014, il y avait officiellement dans le monde plus de téléphones portables que d’individus.

Le nombre enregistré à l’époque était de 7,2 milliards. Les experts prévoient que les revenus générés par les téléphones portables s’élèveront à 77 milliards de dollars d’ici 2017. Aux États-Unis, presque deux tiers des adultes en possèdent un.

Certains « experts » pensent qu’il n'y a pas de raison de s'inquiéter car ils ne voient que les effets thermiques des téléphones portables et la façon dont le corps absorbe l’énergie des RF. L'industrie assure que l’énergie est trop basse pour chauffer les tissus, si l’on se base sur le Débit d’Absorption Spécifique (DAS), et qu'il ne peut donc pas y avoir de conséquences biologiques à l’utilisation des téléphones portables.

La recommandation pour les personnes désirant acheter un téléphone portable est de comparer les taux et d’en choisir un avec un faible DAS. Mais les valeurs de DAS peuvent être considérées comme inutiles car seule est prise en compte la chaleur des radiations qui pénètre dans votre crâne. L’énergie des ondes des téléphones, la modulation des signaux ou les champs magnétiques créés par les batteries ne sont pas pris en compte.

Qu’en est-il des téléphones portables dans les poches des chemises ou des jeans, coincés dans les chapeaux ou fixés aux ceintures ? Le rapport de CNN à propos du nouvel Apple 7 et des impacts potentiels sur les utilisateurs, cite l'analyse du Dr. Black :

« Ce que font les radiations des micro-ondes, en termes plus simples, est similaire à ce qui se produit avec des aliments dans un four à micro-ondes, elles cuisent simplement le cerveau.

Donc en plus d’entraîner le développement de cancers et de tumeurs, il pourrait y avoir toute une série d'autres effets, par exemple sur le fonctionnement de la mémoire cognitive, puisque les lobes cérébraux de la mémoire sont situés aux emplacements sur lesquels nous tenons nos téléphones portables. »

Les problèmes liés aux radiations des téléphones portables

L'industrie du sans fil qualifie les rayonnements des radios FM et des fours à micro-ondes de « non ionisants ». Mais lorsque vous passez un appel, écrivez un texto ou accédez à des données avec votre téléphone, il envoie d'abord des ondes RF depuis son antenne vers les antennes relais voisines, puis reçoit des ondes RF en retour vers son antenne.

La plupart des gens tiennent leur téléphone à l’oreille, ce qui envoie environ 70% de l’énergie de l’antenne directement dans le crâne.

Il est important de maintenir votre téléphone aussi loin que possible de votre corps, en particulier lors de la connexion initiale, au moment du plus fort échange d’énergie, et chaque fois que possible, utilisez la fonction haut-parleur ou des écouteurs surs.

Vous vous demandez peut-être pourquoi les fabricants de téléphones portables ne nous parlent pas de cela ? La triste et exaspérante réalité est que près de 75% des études soutenant que l'utilisation des téléphones portables n’entraîne pas d’effets toxiques ont été financées soit par l'industrie militaire, soit par l’industrie du sans fil.

Parmi les études indépendantes menées sur le sujet, 67% n’étaient pas associées à l’industrie qui, notons-le, pesait aux dernières estimations environ 171 milliards de dollars.

Continuer à lire :
http://french.mercola.com/sites/articles/archive/2016/10/25/radiations-telephone-portable.aspx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire