Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

7 juil. 2017

La Suisse sort du nucléaire! Vraiment?


La centrale nucléaire de Beznau, la plus ancienne centrale
en activité au monde.   Elle cumule 48 ans d'activité et
925 microfissures sur la cuve de son réacteur.
La Suisse sort du nucléaire! Vraiment?
par Anne-Cécile Reimann, Lettre De Lecteurlecourrier.ch, 31 mai 2017

Anne-Cécile Reimann, militante de Contratom, rappelle que la «stratégie énergétique 2050», récemment acceptée en votation, ne fixe aucun délai concernant la fermeture des centrales nucléaires en activité.

Le 21 mai dernier, le peuple suisse a accepté en votation la «stratégie 2050», qui marque une avancée certaine dans le processus de transition énergétique indispensable pour préserver le climat et notre planète. Mais là où le bât blesse, c’est que le résultat de cette votation soit annoncé sans aucune réserve comme une concrétisation d’une sortie du nucléaire de la Suisse, alors que c’est loin d’être le cas.



En effet, au chapitre de l’atome, rien n’a changé dans la position de notre gouvernement: «Pas de construction de nouvelles centrales nucléaires» (disposition déjà en vigueur dès mars 2013) alors que les centrales existantes continueront à fonctionner tant qu’elles sont sûres! Rappelons que les centrales de Tchernobyl et de Fukushima étaient considérées comme sûres cinq minutes avant l’accident!

Force est de constater que, tant pour nos autorités que pour l’opinion publique, le fait de s’engager à ne pas construire de nouvelles centrales signifie en soi renoncer à l’énergie nucléaire en zappant le fait qu’aucune date de sortie n’est prévue pour celles en activité, qui peuvent être exploitées à perpétuité, tant qu’elles sont sûres, c’est-à-dire jusqu’à l’accident?

Or en matière de sûreté, on ne peut pas considérer que nos vieilles chaudières soient des championnes, à l’instar de la centrale de Beznau, qui cumule quarante-huit ans d’activité et 925 microfissures sur la cuve de son réacteur. Elle détient la palme du record mondial de longévité en matière d’exploitation nucléaire! A l’arrêt depuis 2015, son exploitant a demandé l’autorisation de redémarrer, arguant qu’elle pourrait encore tenir le coup jusqu’en 2030. Elle aura alors 60 ans!

Nous voilà donc en pleine ambiguïté: la Suisse prétend sortir du nucléaire alors qu’elle tente une expérience de gériatrie nucléaire des plus périlleuses!

La Suisse sort du nucléaire? Mon œil!

ANNE-CÉCILE REIMANN, Genève

https://www.lecourrier.ch/149849/la_suisse_sort_du_nucleaire_vraiment

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire