Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

28 déc. 2017

Percée majeure dans le diagnostic de l’électrohypersensibilité

Percée majeure dans le diagnostic de l’électrohypersensibilité
par André Fauteux, maisonsaine.ca, 27 décembre 2017

Les personnes intolérantes aux champs électromagnétiques (CEM) ont des manifestations cérébrales évidentes non observables chez celles qui ne le sont pas, selon une récente étude américaine. L’équipe du toxicologue clinicien californien Gunnar Heuser a soumis dix patients qui se disaient atteints d’électrohypersensibilité (EHS) à une imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), test qui mesure l’activité des neurones qui déclenche une augmentation de la circulation sanguine dans les régions du cerveau sollicitées.

(Photo):  Dr Heuser estime que l’exposition aux appareils et à l’instrastructure de télécommunications sans fil a causé l’hyperconnectivité du cerveau de ses patients, par exemple ici à gauche, alors qu’à droite il s’agit d’un cerveau normal. © PRNewsfoto/The Peoples Initiative Foundation



25 déc. 2017

Dormir avec son téléphone augmente les risques de cancer et d’infertilité

Photo d'illustration danger des ondes - téléphone portable
© Tim Douet
Dormir avec son téléphone augmente les risques de cancer et d’infertilité
par Antoine Sillièreslelanceur.fr,
23 décembre 2017

Le département de la Santé californien vient de reconnaître le risque potentiel des ondes émises par les téléphones portables pour la santé humaine. En France, les utilisateurs demeurent mal avisés de ce risque, pourtant souligné par l’OMS.

L’Iphone X au pied du sapin, un cadeau d’autant plus apprécié qu’il restera loin de la table de chevet. Qu’ils soit produits par Samsung, Nokia ou tout autre constructeur, les téléphones portables émettent des ondes électromagnétiques, qui peuvent se révéler nocives pour la santé (voir notre classement). L’OMS les classe en tant que “cancérogènes possibles pour l’homme”. Des ondes dont la puissance demeure mal connue. La faute à des tests biaisés, pointait le lanceur d’alerte français Marc Arazi, auprès du Lanceur.fr, il y a un an, évoquant un “Phonegate”, “un scandale à la Volkswagen”. Ce risque lié à nos chers portables, le département de la Santé de l’état de Californie vient de le reconnaître, en se basant sur de nombreuse études dont une de l’OMS. Et d’émettre des recommandations de sécurité pour s’en préserver. Notamment celle de ne pas dormir avec son téléphone. Pas si farfelu tant le portable a remplacé le doudou de nombreux adolescents… et adultes. On estime que 80% des utilisateurs dorment avec leur téléphone.

23 déc. 2017

Téléphones mobiles : comment se protéger des ondes électromagnétiques

Bel interview avec le Dr Marc Arazi.

Téléphones mobiles : comment se protéger des ondes électromagnétiques
par Matthieu Delacharlery, lci.fr, 23 décembre 2017

PHONEGATE - Même si la nocivité des ondes émises par nos téléphones mobiles n’est pas établie de manière claire, quelques précautions élémentaires peuvent être prises par les consommateurs pour limiter leur exposition.

Après le "dieselgate", en route vers un "phonegate" ? Le lanceur d’alerte Marc Arazi, médecin et expert indépendant, ne cesse de la rabâcher, à qui veut bien l’entendre, depuis déjà plusieurs années : "Les niveaux d’exposition aux radiofréquences annoncés par les fabricants de téléphones portables sont très largement dépassés en conditions réelles d’utilisation". Bien qu’invisibles et indolores, les soupçons concernant leurs risques sur la santé suscitent de plus en plus d’inquiétudes. Et cela même jusqu’en Californie, berceau de la Silicon Valley.

22 déc. 2017

Téléphone mobile et santé : le Département de la Santé californien déclenche l'alarme

Téléphone mobile et santé : le Département de la Santé californien déclenche l'alarme
par Hervé de Malières, bioaddict.fr, 21 décembre 2017

Le Département de la santé de Californie vient de reconnaître officiellement les risques pour la santé des téléphones mobiles et adresse à la population une série de recommandations pour se protéger contre les ondes de radiofréquences.

Le combat mené aux Etats-Unis par le Dr Joel Moskowitz, et en France par le Dr Marc Arazi, pour alerter les Autorités publiques sur les dangers potentiels des ondes de radiofréquences émises par les téléphones mobiles a fini par payer. Le Ministère de la Santé californien vient en effet de lui donner raison en diffusant un communiqué de presse officiel dans lequel il fait toute une série de recommandations pour protéger la santé des utilisateurs de smartphones. Car leur santé est, selon les résultats d'un nombre croissant d'études, gravement mise en danger. C'est d'ailleurs ce que confirme le Dr Annie J. Sasco, ancienne Directrice de l'Unité d'Epidémiologie pour la Prévention du Cancer au Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), appartenant à Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ainsi, explique-t-elle, "En mai 2011, le CIRC classifiait l'exposition aux champs électromagnétiques comme un cancérogène possible. Depuis de nouvelles études se sont accumulées, épidémiologiques, mais aussi expérimentales. Et ces études ont confirmé ce caractère cancérigène. Et de multiples autres effets néfastes pour la santé sont mis à jour ".

France : Un médecin d’EDF met en cause le Professeur Belpomme devant le Conseil national de l’Ordre des médecins

Un médecin d’EDF met en cause le Professeur Belpomme devant le Conseil de l’Ordre !!! Il est trop brillant, et leur fait de l’ombre…..
stoplinky76320.wordpress.com, 20 décembre 2017

ON AURA TOUT VU !!! UN MEDECIN D’EDF VIENT FAIRE LA POLICE CHEZ LES LABOS ! L’ORDRE VEUT UN « PROTOCOLE » POLICE MEDICALE !!!– autrement dit, si tu veux te guérir autrement, pas possible ! Une médecine aux « ordres » – c’est le MOYEN- AGE !!!! Il y avait le Dr De Lorgeril à la radio (FC) qui expliquait pourquoi les statines étaient véritablement toxiques – et une interview d’un « professeur de cardiologie » qui pontifiait mais ne paraissait pas en savoir plus! Une personne soignée à la fois pour les reins et le coeur m’avait dit que le cardiologue aurait bien pu le tuer, en lui prescrivant des statines !!!!

Un médecin poursuivi par l’Ordre pour ses méthodes de diagnostic de l’électrohypersensibilité
Le Pr Dominique Belpomme, cancérologue parisien, qui se bat pour la reconnaissance de l’électrohypersensibilité (EHS) en tant que pathologie, est visé par une procédure disciplinaire de l’Ordre des médecins. Enedis nous parle de haricots verts, de légumes marinés, et de psychologie !!! Ca en indique beaucoup sur leur NIVEAU !

20 déc. 2017

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », avertit la Californie face aux dangers des radiofréquences

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », avertit la Californie face aux dangers des radiofréquences
par Josephine Christiaensparismatch.be, 18 décembre 2017

SOCIETE : L’exposition aux ondes des téléphones portables serait potentiellement dangereux pour la santé, préviennent de plus en plus de scientifiques. Cancers, tumeurs, troubles de l’attention… Autant de risques face auxquels il est nécessaire de prendre des précautions, avertit l’État de Californie.

(Photo): Cancer, tumeurs, troubles de l'attention... Autant de risques face auxquels il est nécessaire de prendre des précautions, avertit l'État de Californie. | © Flickr : Chapendra

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », a averti jeudi dernier le département de la santé de la Californie. L’objectif de cette consigne : réduire au maximum l’exposition aux radiations et ses risques sur la santé.

Dans un guide de conseils publié le 14 décembre dernier, le ministère de la santé californien explique comment limiter son exposition quotidienne au rayonnement des téléphones portables. C’est que le danger plane toujours autour de nos gsm dont l’utilisation pourrait provoquer le cancer, perturber l’attention, porter atteinte à la santé mentale et à la reproduction, rappellent les chercheurs.

19 déc. 2017

« Gardez votre téléphone éloigné du corps » recommande le CDPH américain

« Gardez votre téléphone éloigné du corps » recommande le CDPH américain
nextinpact.com, 18 décembre 2017

« Gardez votre téléphone éloigné du corps » recommande le CDPH américainLa semaine dernière, le département de la santé publique de la Californie a publié des recommandations sur l'exposition aux ondes. « Bien que la communauté scientifique ne soit pas parvenue à un consensus sur les risques liés à l'utilisation du téléphone portable, la recherche suggère qu'une utilisation élevée à long terme pourrait avoir un impact sur la santé humaine » explique l'organisme.

Sa directrice Karen Smith donne quelques conseils : « Nous savons que des mesures simples, comme ne pas garder votre téléphone dans votre poche et l'éloigner de votre lit la nuit, peuvent aider à réduire l'exposition pour les enfants et les adultes ». La CDPH publie ainsi une liste de recommandation :

Garder le téléphone éloigné du corps

  • Réduire son utilisation lorsque la qualité du signal est mauvaise
  • Réduire son utilisation pour le streaming (vidéo et audio) et télécharger de gros fichiers
  • Garder le téléphone loin du lit la nuit
  • Enlever son casque lorsque vous n'êtes pas en communication
  • Supprimer les produits prétendant bloquer les ondes : ils peuvent augmenter votre exposition.

Sauvons nos filles en bannissant le cellulaire du soutien-gorge

Excellent article de 2016, toujours pertinent.  Le Département de la santé publique de la Californie vient d'émettre (14 décembre 2017) les avertissements concernant les téléphones portables.

SAUVONS NOS FILLES EN BANNISSANT LE CELLULAIRE DU SOUTIEN-GORGE
quebecrefuse.wordpress.com,
29 février 2016

Un grand nombre de jeunes femmes portant leur téléphone cellulaire dans le soutien-gorge ne savent pas qu’elles s’exposent directement au rayonnement de micro-ondes. Ce n’est pas une bonne idée. En fait, les téléphones sont livrés avec des avertissements spécifiques des fabricants contre ce genre de pratique.

Le Dr John West et ses collègues de Breast Care, en Californie du Sud, ont travaillé avec la Dre Lisa Bailey, ancienne présidente de la Société américaine du cancer de la Californie et l’un des meilleurs chirurgiens du sein de la nation. Avec la Dre Bailey et l’équipe du Dr West, nous avons réuni sept cas de jeunes femmes atteintes de cancers du sein très inhabituels, dont aucune n’avait des antécédents familiaux ni facteur de risque génétique de développer cette maladie.

Des cancers inhabituels

18 déc. 2017

Suisse : L'Office fédéral de la communication et les opérateurs de téléphonie mobile nous racontent-ils des histoires?

Communiqué des Médecins en faveur de l’Environnement (MfE)
www.aefu.ch, 18 décembre 2017

Voir le communiqué ici.


La téléphonie mobile: des allégations invoquées doivent justifier l'exposition supplémentaire

L'Office fédéral de la communication et les opérateurs de téléphonie mobile nous racontent-ils des histoires?


En Suisse, les valeurs limites pour les installations de téléphonie mobile sont dix fois plus strictes que dans les pays voisins. Sans augmenter les valeurs limites, la nouvelle technologie 5G devient de surcroît un enjeu suisse: c'est ce qu'affirment à l'unisson l' l'Office fédéral de la communication (OFCOM) et le secteur mobile. Des recherches des MfE montrent: tout est faux. Les dires de l'OFCOM, selon lesquels la classification du rayonnement de téléphonie mobile comme probablement cancérigène n'est valable que pour le portable collé à l'oreille, sont sans fondement.

http://www.aefu.ch/actuel/?L=1#c31335

17 déc. 2017

Téléphones portables : Nouveaux avertissements du Département de la Santé publique de la Californie

Pourquoi il est dangereux de dormir à côté d’un téléphone

CC BY 2.0 / Japanexperterna.se
Pourquoi il est dangereux de dormir à côté d’un téléphone
fr.sputniknews.com, 16 décembre 2017

Le téléphone cellulaire, le symbole du développement technologique de la fin du XXe et du début du XXIe siècles, dont il est difficile de se passer, pourrait avoir des effets négatifs sur la santé, si des précautions ne sont pas prises par rapport aux radiofréquences.

Le département de la santé de la Californie avertit que les gens doivent garder leurs téléphones cellulaires à plusieurs mètres d'eux, pour réduire l'exposition aux radiations et les risques pour la santé. L'utilisation du téléphone cellulaire pourrait provoquer le cancer, perturber l'attention, porter atteinte à la santé mentale et à la reproduction.

Les chercheurs n'ont pas encore prouvé d'une manière irréfutable que le rayonnement du téléphone portable soit dangereux, cependant ils ont réalisé suffisamment d'études qui établissent une corrélation entre les deux pour justifier la prudence, en particulier pour les enfants, selon le communiqué de presse du département de la santé.

«Garder un téléphone directement sur le corps n'a jamais été une bonne idée», explique Devra Davis du Environmental Health Trust.

En fait, les fabricants de téléphones portables eux-mêmes semblent être d'accord. Apple, par exemple, inclut une notice d'exposition aux radiofréquences (RF) dans les paramètres de l'iPhone.

NOUVEL avertissement urgent à tous les utilisateurs de téléphones portables

NOUVEL avertissement urgent à tous les utilisateurs de téléphones portables
par Dr Mercola, 12 décembre 2017

[Nous pensons que cet article est plus anciens que la date indiquée ici, mais il contient des informations importantes.]

En bref

L’impact biologique de votre téléphone portable n’est pas lié à sa puissance, qui est plutôt faible, mais au caractère erratique de son signal et à sa capacité à perturber la résonnance et à interférer avec la réparation de l’ADN


Dans son exposé, le Dr. Davis explique que l’impact biologique de votre téléphone portable n’est pas lié à sa puissance, qui est plutôt faible, mais au caractère erratique de son signal et à sa capacité à perturber la résonnance et à interférer avec la réparation de l’ADN.

On pense aujourd'hui qu’il s'agit de la théorie la plus plausible pour expliquer les nombreux effets révélés sur la santé, dont le cancer ...

Votre téléphone portable peut-il provoquer le cancer ?

La dernière étude sur les radiofréquences renforce les inquiétudes à propos des dangers des téléphones portables

La dernière étude sur les radiofréquences renforce les inquiétudes à propos des dangers des téléphones portables
par Dr Mercola, 14 novembre 2017

[Nous pensons que cet article est plus anciens que la date indiquée ici, mais il contient des informations importantes.]

En bref

  • En 2011, sur la base des recherches disponibles, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’OMS a classé les radiations émises par les téléphones portables et les appareils sans fils comme « peut-être cancérogènes pour l’homme » (groupe 2B)
  • Cette importante étude sur les animaux soutient le nombre croissant de recherches scientifiques qui font état d’une association entre les radiations émises par les téléphones portables et les tumeurs cérébrales

En mai 2011, sur la base de la recherche disponible, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une branche de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a classé les téléphones portables dans le groupe 2B, c’est-à-dire « peut-être cancérogènes », ou « agents cancérogènes possibles ».

La dernière étude sur les radiofréquences - Un signal d'alarme pour les négateurs des dangers du téléphone portable ?

15 déc. 2017

Fausse couche et portable : un risque accru ?

Fausse couche et portable : un risque accru ?
jay / electrosensible.info, 14 décembre 2017

Source : Wi-fi and cellphones increase pregnant women’s risk of a miscarriage by nearly 50%, study reveals
Journal : dailymail.co.uk
Auteur : Alexandra Thompson

Une nouvelle étude révèle que le WIFI et les portables pourraient augmenter le risque de fausses couches de près de 50%

– Les champs électromagnétiques et les radiations non ionisantes sont aussi issus des lignes haute tension
– Les femmes enceintes exposées a des niveaux les plus élevés ont 48% de risque de faire une fausse couche
– 24,2% de ces femmes les plus exposées ont fait une fausse couche contre 10,4% de celles les moins exposées
– Les radiations électromagnétiques, dont tout le mondes est exposé, ont déjà été liées statistiquement au cancer
– Les fausses couches affectent entre 15 et 20% des gestations aux États-Unis


14 déc. 2017

Ondes électromagnétiques : Où est passée la liberté d'expression?

Où est passée la liberté d'expression? La semaine passée, j'ai envoyé ce commentaire à la Tribune de Genève pour leur "courrier".  Chose étonnante, on a coupé les phrases pertinentes du texte (en bleu) : Pourtant, toutes ces infos sont dans le "domaine public".

Le Départment de la Santé publique de la Californie nous exhorte à garder le téléphone portable loin de notre corps et de notre poche autant que possible. 
Ces avertissements viennent de faire des nouvelles nationales aux États-Unis.

Demandons un moratoire sur la technologie 5G
(titre changé à "Electrosmog")

Au lieu de nous inquiéter du retard de la 5G, nous devrions nous préoccuper du bon usage de la technologie numérique et de ce que les scientifiques indépendants disent de ses effets sur la santé. Par exemple, ne jamais utiliser ou porter un téléphone mobile contre le corps. Favoriser les connexions filaires.

Est-ce qu’on a besoin de 200 millions d'objets connectés? Un grand nombre de ces objets nous rendront plus vulnérables au piratage. L'Allemagne a déjà interdit les montres intelligentes pour les enfants pour des raisons de sécurité. L'utilisation d'objets connectés en médecine ne remplace ni la présence ni la compassion humaine.

Les Médecins en faveur de l’environnement nous mettent en garde contre les effets sur la santé. L'étude sur les risques des cancers cérébraux et cardiaques n'est autre que l'étude américaine du Programme national de toxicologie qui aussi montre des dommages à l'ADN.

Ne nous attendons pas de rapports crédibles de l'OMS sur les effets du rayonnement de radiofréquences sur la santé. La personne responsable du son programme des radiations est une ingénieure sans formation médicale, ayant eu des liens avec l'industrie des télécommunications, tout comme son prédécesseur.

Ajoutons nos voix à celles des 180 scientifiques et médecins de 35 pays qui ont réclamé un moratoire sur la 5G jusqu'à ce que les effets sur la santé soient évalués.

13 déc. 2017

Radiofréquences et enfants : une exposition sous-estimée

Radiofréquences et enfants : une exposition sous-estimée
jayelectrosensible.info, 13 décembre 2017

Source : « IT Experts Reveal that Infant and Toddler Brains Absorb More Microwave Radiation from Wireless Phones » – ehtrust.org – 30 novembre 2017

Des experts en nouvelles technologies ont révélé que le cerveau des enfants et des nourrissons absorbe plus de radiations non ionisantes provenant des téléphones sans-fil.

C’est la première étude qui évalue l’exposition aux radiofréquences avec des modèles de tête reflétant la réalité anatomique.


Dans une nouvelle étude qui vient d’être publiée dans le journal de l’institut des ingénieurs en électricité et en électronique (IEEE access), des experts en modélisation de l’exposition au téléphone portable ont révélé que les nourrissons reçoivent une plus grosse dose de radiofréquence provenant du portable et vient contredire les anciens modèles. Les valeurs maximum du DAS, c’est-à-dire la mesure d’exposition des radiations du portable, étaient 78% plus élevées dans les tissus au niveau de la tête chez les jeunes enfants par rapport aux modélisations chez l’adulte. Ces chercheurs demandent donc de mettre en place de nouvelle réglementation concernant le niveau d’émission des portables afin de prendre en compte l’exposition des enfants, ce qui fait écho aux recommandations de l’académie pédiatrique américaine qui demandait une mise à jour des normes afin de protéger les enfants.

France : "Phonegate" : La longueur de la chaîne de l'ANSES et de l'ANFR

LA LONGUEUR DE LA CHAÎNE DE L’ANSES ET DE L’ANFR
par Nicolas Bérard, refuser-compteur-linky.fr, 13 décembre 2017

Les promoteurs du Linky mettent en avant les études de l’ANFR et de l’Anses pour affirmer que leur dispositif est inoffensif. Mais une affaire récente pose la question de l’indépendance de ces agences.

Les ondes et les champs électromagnétiques émis par le dispositif Linky sont parfaitement inoffensifs. Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais Enedis, qui s’appuie en cela essentiellement sur deux agences : l’ANFR (agence nationale des fréquences) et l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Dès que la question leur est posée, les promoteurs du compteur communicant brandissent les études réalisées par l’une ou l’autre de ces structures. Mais une affaire récente, le « phonegate », pose sérieusement la question de l’indépendance de ces agences vis-à-vis de l’État et des grandes entreprises.

L’affaire en question nous concerne tous, ou presque : neuf téléphones sur dix mis sur le marché jusqu’en avril 2016 dépassaient allègrement les valeurs limites d’émission d’ondes électromagnétiques. C’est l’incroyable bilan d’études réalisées en catimini par l’ANFR. Encore plus surprenant : cette agence publique n’a pas soufflé mot de ce scandale au grand public. De même, l’Anses, à qui les données ont été transmises, n’en a laissé transpirer qu’une toute petite fraction dans l’un de ses rapports. L’affaire était donc à deux doigts de passer totalement inaperçue. Toute la ténacité d’un lanceur d’alerte a été nécessaire pour qu’elle fasse (un peu) parler d’elle dans les médias.

France : La santé publique : Une raison majeure pour limiter l'utilisation du téléphone mobile par les enfants, et ceci, non seulement dans les écoles

"... aucune raison de santé publique n'est avancée. C'est pourtant aussi une raison majeure pour limiter l'utilisation du téléphone mobile par les enfants, et ceci non seulement dans les écoles, mais partout, car les ondes de radiofréquences ont des effets scientifiquement prouvés sur leur santé."

Le téléphone mobile interdit dans les écoles et collèges en 2018

par Hervé de Malières, bioaddict.fr, 12 décembre 2017

Le Ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, vient d'annoncer que l'utilisation du téléphone portable sera interdite pour les élèves dans les écoles et les collèges dès la rentrée 2018.

Il s'agit là d'une mesure qui était inscrite dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron. Pour le Ministre, cette interdiction a pour but d'aider les élèves à être plus attentifs en classe et à mieux se concentrer sur leur travail scolaire. C'est effectivement une mesure de bon sens, même si elle sera bien difficile à appliquer.

Et la santé ?

Suisse : Premiers pas pour le réseau 5G

Le test représente une première mondiale dans la bande
de fréquences des 3,5 gigahertz (GHz). 
Image: Keystone
Premiers pas pour le réseau 5G en Suisse
ats/nxp / 24heures, 12 décembre 2017

Télécommunications : Durant un test réalisé au siège de Sunrise à Zurich, un débit moyen de 3,28 gigabits par seconde a été atteint.

Trois ans avant un éventuel lancement en Suisse, Sunrise a effectué avec l'équipementier chinois Huawei un premier test de la prochaine génération de réseau mobile, la 5G. Durant la démonstration, un débit moyen de 3,28 gigabits par seconde (Gbit/s) a été atteint.

Le test, réalisé mardi devant la presse au siège de Sunrise à Zurich, représente une première mondiale dans la bande de fréquences des 3,5 gigahertz (GHz). A titre de comparaison, l'actuel réseau mobile appelé 4G ou LTE offre dans le meilleur des cas des débits théoriques de 1Gbit/s.

12 déc. 2017

France : Joséphine, étudiante en mathématiques, est fortement gênée par les ondes du compteur Linky

Joséphine, étudiante en mathématiques, est fortement gênée par les ondes du compteur Linky
(5 mn - 8 décembre 2017)




Linky perturbe la vie des électrosensibles : le témoignage de Joséphine (VIDÉO)
Sérine Lortat-Jacob (Reporterre)9 décembre 2017

Le déploiement des compteurs électriques Linky se poursuit en France. L’opposition des municipalités et des collectifs est grandissante, comme le nombre des témoignages des électrosensibles. Reporterre a recueilli celui de Joséphine, étudiante en mathématiques.

11 déc. 2017

Enfants, cibles de choix de Google ou Facebook

Vendre aux écoles n'est pas une nouveauté - Apple,
Microsoft ou HP le font depuis longtemps. 
(Photo d'illustration) Image: Keystone
Enfants, cibles de choix de Google ou Facebook
ats/nxp / 24heures.ch, 10 décembre 2017

Technologie : Les géants de l'internet et des réseaux sociaux font tout pour fidéliser leur clientèle dès le plus jeune âge.

Messageries dédiées, ordinateurs dans les écoles: des géants technologiques comme Facebook ou Google tentent de fidéliser, dès leur plus jeune âge, les enfants à leurs produits. Les associations de protection de l'enfance jugent ces démarches visant à acquérir de nouveaux clients dangereuses.

En lançant lundi aux Etats-Unis Messenger Kids, une version de sa messagerie adaptée aux 6-12 ans, Facebook a mis pour la première fois le pied sur ce marché sensible. Le groupe américain marche sur des oeufs et assure que l'application est conforme à la réglementation sur la protection des enfants sur internet.

«Besoin» des parents

Dans cette version, les parents contrôlent par exemple la liste des contacts et il n'y a ni publicité, ni achats intégrés. Le réseau social jure répondre à un «besoin» des parents, avides de protéger leurs enfants des dangers potentiels de la technologie et d'internet.

Puisque les enfants sont de toutes façons exposés en permanence, autant qu'ils le soient de façon sécurisée, tel est le credo de nombreux groupes technologiques. «Aujourd'hui, les parents autorisent de plus en plus leurs enfants à utiliser tablettes et smartphones. mais ont souvent des inquiétudes sur la façon dont leurs enfants les utilisent», écrit Facebook sur son blog.

Suisse : Téléphones portables : La durabilité ne joue aucun rôle chez les jeunes

Dans son communiqué du 1er décembre 2017, le Ministre français de la Transition ecologique et solidaire, nous conseille d'utiliser notre smartphone le plus longtemps possible afin d'èviter la production de nouveaux appareils et de protéger l'environnement.

Image: Archives/Photo d'illustration/AF
La durabilité ne joue aucun rôle chez les jeunes
ats/nxp / 24heures.ch, 6 décembre 2017

Portables: Une étude diffusée mercredi dévoile que les jeunes préfèrent acheter un appareil neuf que de réparer l'ancien.

Les jeunes ont trop peu conscience du critère durabilité dans leur utilisation des téléphones portables. Ils en changent en moyenne tous les deux ans, car ils veulent un modèle plus récent, selon l'étude JAMESfocus de la ZHAW et de Swisscom, publiée mercredi.

«De nombreux jeunes en savent encore trop peu sur le thème des téléphones portables et de la durabilité», constate Daniel Süss, psychologue des médias à la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), et responsable de l'étude. «Ils préfèrent acheter un appareil neuf plutôt que de réparer l'ancien et ne tiennent pas compte des qualités durables comme la durée de vie de la batterie.»

Lors de l'achat, les jeunes n'attachent pas d'importance aux possibilités de réparations. La plupart (70%) prennent en compte les qualités techniques, le prix (65%), la marque (54%) et le design (49%).

Vieux portables inutilisés

NOEL 2017 - Lettre au Père Noël : non aux tablettes et jouets connectés

NOEL 2017 - Lettre au Père Noël : non aux tablettes et jouets connectés 
robindestoits.org, 10 décembre 2017

En pièce jointe, la lettre au Père Noël : "s'il te plaît, ne m'apporte pas de tablette ou de jouet connecté"

L’association Nationale Robin des Toits a décidé d’adresser une lettre ouverte au Père Noël, en espérant, puisqu’il s’agit de santé publique, qu’il loge encore au Ministère de la santé.

En effet, Noël approche et, avec lui, son lot de publicités à destination des enfants. Or, plus que jamais, cette année, ce sont les jouets connectés qui semblent être commercialement les plus porteurs, à l’exception depuis peu des poupées connectées qui se sont révélées être des espionnes au pied du sapin. (1)

Ceci signifie qu’une fois encore les publicités, contraires aux recommandations de l’agence sanitaire de 2016 (2), contraires aux prises de position déjà anciennes d’un certain nombre de scientifiques officiels (3) et contraires à la loi (4) peuvent se développer sans la moindre intervention de l’Etat et sans le moindre message de mise en garde.

Le consensus scientifique est établi depuis longtemps sur la vulnérabilité toute particulière des enfants et pourtant plus que jamais ils sont la cible privilégiée des fabricants. Il est vrai qu’il s'agit d'une cible particulièrement captive.

France : Interdiction du portable à l’école et au collège… à quand l’interdiction des tablettes ?

Communiqué de presse du 10 décembre 2017
priartem.fr, 11 décembre 2017

Interdiction du portable à l’école et au collège… à quand l’interdiction des tablettes ?

Priartem salue la décision annoncée par Le Ministre de l’Education nationale d’interdire les téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée 2018.

Pour Priartem cette décision va dans le bon sens :

  • tout d’abord , elle envoie aux parents un message clair : le portable n’est pas compatible avec de bonnes conditions d’apprentissage parce que l’usage du portable ne favorise pas la concentration. Si ceci est vrai à l’école, cela demeure vrai également à l’extérieur de l’enceinte scolaire ;
  • Ensuite, même si ce n’est pas l’objectif affiché, cette décision va dans le sens des recommandations de l’ANSES, (Agence de sécurité sanitaire) de réduire l’exposition des enfants aux radiofréquences et, notamment à celles émises par les portables.

10 déc. 2017

France : « Plus de téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée 2018 », annonce Jean-Michel Blanquer

« Plus de téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée 2018 », annonce Jean-Michel Blanquer
Le Monde, 10 décembre 2017

La mesure, confirmée dimanche par le ministre de l’éducation nationale, était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

Philippe Huguen / AFP
Les téléphones portables seront interdits dans les écoles et collèges à partir de la rentrée 2018, a annoncé le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dimanche 10 décembre lors de l’émission « Le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro ». « Nous sommes en train de travailler sur cette question, cela peut prendre des modalités diverses, a-t-il déclaré. Vous pouvez en avoir besoin pour des usages pédagogiques, pour des situations d’urgence, donc, il faut que les téléphones portables soient confinés. »

Il s’agissait d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron.

De nombreux enseignants s’alarment du « fléau » et de la « guerre sans fin » que représentent les portables à l’école. Plus de huit adolescents sur dix étaient équipés en smartphone, selon une étude du Credoc de 2015, contre 20 % en 2011. Et la tendance gagne l’école primaire, où les élèves commencent à en être dotés parfois dès le CM1, à partir du moment où ils vont seuls à l’école, car cela rassure les parents de pouvoir les joindre à tout moment.

Polluer : Un crime de santé

Pollution : un crime de santé
Bulletin no. 85 (octobre 2017), ARTAC (Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse - Président, Professeur Dominique Belpomme)

Le groupe juridique qui s’est constitué au sein de l’ARTAC le 2 Juin 2017, a eu pour objet la poursuite de la discussion au sujet du dépôt d’un amendement au Statut de Rome visant à faire reconnaître la pollution comme crime de santé auprès de la Cour Pénale Internationale. A ce propos, plusieurs thématiques ont été abordées (voir page suivante) : l’amiante et ses conséquences sur la santé (cancers) ; les pesticides en tant que perturbateurs endocriniens ; la pollution électromagnétique. A noter que la Pr Stefania Negri (Italie) nous a rejoints. 

(Photo):  Professeur de droit international à l’Université de Salerne, spécialiste en droit international procédural et pénal, en droit de la santé et de l’environnement, Stefania Negri (ci-contre) s’intéresse plus particulièrement aujourd’hui à la santé environnementale du point de vue du droit européen. Elle est titulaire de la chaire Jean Monnet « Droit européen de la santé, de l’environnement et de la sécurité des aliments. 

Composition de ce Think Tank 

Antonino Abrami (juge italien), Dominique Belpomme (président de l’ARTAC), Marie-Odile Bertella-Geffroy (ancienne magistrat et avocate au TGI de Paris), Olivier Cachard (Professeur de droit international à l’Université de Metz et avocat), Christine Campagnac (directrice des projets à l’ARTAC), Anaïs Français (avocate), Franck Laval (président de l’association Ecologie Sans Frontières), Stefania Negri (voir description ci-dessus), Etienne Riondet (avocat au barreau de Paris), Michèle Rivasi (Députée Européenne), Kathleen Rueff (Fondatrice de RightonCanada.ca, ONG spécialisée dans le domaine de l’amiante), Jean-Paul Teissonnière (avocat spécialisé dans les questions environnementales), Louise Vandelac (sociologue et Professeur à l’Université de Montréal).

7 déc. 2017

Téléphone mobile et santé : un nouveau scandale étouffé... le Phonegate

Téléphone mobile et santé : un nouveau scandale étouffé... le Phonegate
bioaddict.fr, 7 décembre 2017

Nous utilisons notre téléphone portable en confiance à longueur de journée sans imaginer qu'il peut mettre notre santé, ou celle de nos enfants, en danger. Les risques sont pourtant bien réels. Mais les industriels avec la faiblesse des Autorités publiques prennent bien soin de nous les cacher...

(Photo): La meilleure façon de se protéger des ondes, c'est de toujours garder son téléphone portable éloigné du corps, même de la main, tant qu'il n'est pas éteint, et même si l'on ne téléphone pas.

Nous sommes plus de six milliards de personnes dans le Monde à utiliser un téléphone portable pour téléphoner, consulter, échanger des informations, lire, regarder des films, jouer, prendre des photos, commander des objets ou des services, payer... Toutes ces fonctionnalités font que nous ne nous en séparons que très rarement. Et beaucoup d'utilisateurs, notamment les enfants, et les adolescents dorment avec...

Mais qui connaît les risques potentiels générés par les ondes captées et émises par ces appareils ? Qui a lu avec attention les notices d'utilisation? qui sait si la réglementation qui encadre leurs mises sur le marché a bien été respectée ? La réponse est malheureusement claire : pas grand monde ! La très grande majorité des utilisateurs de téléphone mobile font naïvement confiance aux industriels et aux Autorités publiques censées être chargées de protéger leur santé.

" Malheureusement notre confiance est abusée. Notre système de contrôle et de régulation international ne joue pas son rôle. Nous en avons maintenant des preuves " déclare à bioaddict.fr le Dr Marc Arazi, lanceur d'alerte sur les ondes électromagnétiques, et soutenu dans son action par de nombreux scientifiques et organisations internationales (Environnemental Health Trust et son réseau aux USA et dans le monde), le Dr George Carlo (USA), et le Pr Olle Johansson (Suéde).

6 déc. 2017

L’Encéphaloscan : un examen qui met en évidence l’oxygénation du cerveau.

Pourquoi ce "post"? L'annonce le 5 décembre par "The People's Initiative Foundation" d'une étude pilote montrante une différence dans l'activité cérébrale avec des cas EHS (électro-hypersensibles) comparés aux contrôles (non-EHS). Et l'article sur la 5G en Suisse de la même date. En parlant du rayonnement de la téléphonie mobile, l'article précise : "Il existe des preuves d’un effet sur les flux cérébraux ainsi que «quelques indices» d’une influence sur l’irrigation du cerveau."

L’Encéphaloscan : un examen qui met en évidence l’oxygénation du cerveau.
alzheimertemoignage, 14 octobre 2016

L’encéphaloscan est un examen qui donne une image de l’irrigation artérielle des zones des deux hémisphères du cerveau grâce à un diagramme où apparaissent des barres verticales de différentes couleurs. Les barres en rouge et en orange indiquent les zones correctement irriguées; celles en jaune ou en bleu indiquent les zones qui souffrent d’une microcirculation insuffisante.

Ces schémas sont issus du site www.ehs-mcs.org qui regroupe le résultat de plusieurs années de recherche et de prise en charge diagnostique et thérapeutique de plus de 700 malades atteints d’électrohypersensibilité, autrement dit d’hypersensibilité aux CEM (EHS), et/ou d’hypersensibilité aux produits chimiques ou « Multiple Chemical Sensitivity » (MCS) par le Pr. Dominique Belpomme et son équipe. La page mecanismes-physio-pathologiques développe l’hypothèse d’un lien entre électrosensibilité, hypersensibilité aux produits chimiques et maladie d’Alzheimer.

Les schémas ci dessous montrent clairement une différence entre les personnes souffrant d’electrosmog (à droite) où on voit que le cerveau est insuffisamment vascularisé et les personnes « témoins » dont le cerveau est correctement vascularisé (à gauche).


5 déc. 2017

La 5G risque d’arriver en retard en Suisse

La 5G risque d’arriver en retard en Suisse
par Lucie Monnat, ABO+, 24 heures, 5 décembre 2017

Téléphonie : La nouvelle technologie est jugée comme indispensable à notre évolution numérique. Mais les obstacles à son introduction sont nombreux.

(Photo): Installation d’une antenne sur les toits d’un immeuble zurichois: ces antennes indisposent physiquement une partie de la population. Doit-on les condamner ou les remplacer par une autre technologie?Image: CHRISTIAN BEUTLER/KEYSTONE

Le Conseil fédéral veut une Suisse qui n’ait pas à rougir de ses capacités numériques. En matière de téléphonie, le gouvernement souhaite carrément «placer la Suisse au plus haut niveau en comparaison internationale», selon ses déclarations lors de l’adoption de la stratégie «Suisse numérique», en avril 2016. Volonté répétée lors de la Journée suisse du numérique, le 21 novembre dernier. Pour y parvenir, le Conseil fédéral tente, entre autres, de planifier l’introduction de la 5G sur notre territoire. Une manœuvre qui est pourtant en train de se transformer en véritable parcours d’obstacles.

France : Le gouvernement veut mieux informer sur l'exposition aux ondes électromagnétiques et annonce des mesures

Le gouvernement veut mieux informer sur l'exposition aux ondes électromagnétiques et annonce des mesures
par Dr Lydia Archimèdelequotidiendumedecin.fr, 5 décembre 2017

Crédit Photo : S. Toubon
Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot vient de lancer une campagne d'information sur la bonne utilisation du téléphone mobile et les 6 bons comportements à adopter pour diminuer l'exposition aux radiofréquences.

La campagne s'appuie sur les recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). « S’il n’y a aucun danger grave et immédiat, il est nécessaire de prendre des précautions, surtout quand il s’agit de certains consommateurs qui font de ces technologies un usage intensif et ce de plus en plus jeune », souligne le ministère qui rappelle que 90 % des adultes et des enfants n'utilisent pas de kit mains libres lors des appels et 75 % des mineurs équipés d'un mobile l'ont été avant 14 ans.

Le Wi-Fi : Un Tueur Silencieux Qui Nous Tue Tout Doucement...

Le Wi-Fi : Un Tueur Silencieux Qui Nous Tue Tout Doucement... 
Presque tout le monde a le Wi-Fi dans sa maison. Il faut dire que c'est bien pratique ! Cependant, les ondes du Wi-Fi posent quelques soucis de santé. En effet, certaines études ont montré qu'elles pouvaient être néfastes pour la santé, surtout chez les enfants. Le cerveau et la qualité du sommeil sont particulièrement concernés. Mais ce ne sont pas les seuls effets du Wi-Fi sur le corps humain. Découvrez maintenant tous les dangers d'une sur-exposition au Wi-Fi dans la maison :

Perturbe le développement des enfants 

Les ondes électromagnétiques provenant du Wi-Fi peuvent perturber le développement cellulaire, tout particulièrement celui des foetus. En effet, ce rayonnement affecte les tissus qui sont en pleine croissance, comme c'est le cas chez les enfants et les bébés. Par conséquent, ces derniers sont plus susceptibles d'être affectés par ces effets nocifs que les adultes. Ils ont ainsi plus de risques de connaître des problèmes de développement pendant leur croissance. 

Contribue au développement de l'insomnie 

4 déc. 2017

Emissions des téléphones mobiles : le lanceur d'alerte Marc Arazi porte plainte contre l'ANFR

"C'est un enjeu de santé publique : 60 millions de Français ont un téléphone portable avec un niveau de radiation supérieur à ce qui est acceptable pour leur santé."
- Dr Marc Arazi, lanceur d'alerte

Emissions des téléphones mobiles : le lanceur d'alerte Marc Arazi porte plainte contre l'ANFR
par Albane Canto, actu-environnement.com, 4 décembre 2017




Marc Arazi a décidé de déposer une plainte au tribunal, ses demandes de publications des données d'émissions (DAS) des téléphones portables restant vaines.




Lire l'article ici :

3 déc. 2017

[Communiqué] Phonegate : nouvelle action en justice contre l’ANFR et 1ére réaction au communiqué de Nicolas Hulot

[Communiqué] Phonegate : nouvelle action en justice contre l’ANFR et 1ére réaction au communiqué de Nicolas Hulot
Par Marc Arazi, arazi.fr, 2 décembre 2017

Communiqué du 2 décembre 2017 et première réaction au communiqué de Nicolas Hulot

Première réaction au communiqué de Nicolas Hulot


Coïncidence du calendrier, notre seconde action en justice intervient le jour même du lancement d’une campagne d’information sur les six bons usages des téléphones mobiles par Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire. Notre mobilisation pour obtenir des pouvoirs publics une meilleure sensibilisation des utilisateurs porte ses premiers fruits. Toutefois, nous regrettons que cette première prise de position du ministre se fasse pour une trop grande part dans la continuité avec la ligne du déni de risques pour la santé portée par les industriels du secteur. Et contrairement à ce qui est affirmé dans son communiqué, les mesures proposées nous paraissent bien éloignées des recommandations importantes formulées par l’ANSES dans son rapport de juillet 2016, « Exposition dès radiofréquences et santé des enfants ».

France : Téléphones mobiles et santé : les 6 bons comportements

Téléphones mobiles et santé : les 6 bons comportements (24 novembre 2017 - 3 mn.

Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, Gouverenement français





Bon ou mauvais pour la santé ? Il n’existe pas aujourd’hui de preuve scientifique démontrant que l’usage des téléphones mobiles présente un risque pour la santé. Cependant, des interrogations subsistent sur d’éventuels effets à long terme des ondes radiofréquences, d’autant plus que certains consommateurs font de ces technologies un usage intensif et ce de plus en plus jeune. À titre de précaution, voici 6 comportements à adopter pour réduire son exposition aux ondes émises par les téléphones mobiles. 

2 déc. 2017

France : Nicolas Hulot lance une campagne d'information sur les 6 bons comportements associés à l'utilisation des téléphones mobiles et annonce de nouvelles actions concernant l'exposition aux ondes électromagnétiques


Nicolas HULOT, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire
Paris, le 1er décembre 2017

Communiqué de presse
[Retrouvez le communiqué en ligne]

Nicolas Hulot lance une campagne d'information sur les 6 bons comportements associés à l'utilisation des téléphones mobiles et annonce de nouvelles actions concernant l'exposition aux ondes électromagnétiques

Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire lance aujourd'hui une campagne d'information sur les 6 bons comportements à adopter lors de l'utilisation d'un téléphone mobile en vue de réduire son exposition :

1. Utiliser un kit main-libre
2. Eviter les conversations trop longues
3. Privilégier les messages texte pour communiquer
4. Éviter de maintenir votre téléphone à l’oreille dans les transports
5. Privilégier les zones de bonne réception
6. Choisir un téléphone mobile ayant un DAS faible