Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

20 déc. 2017

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », avertit la Californie face aux dangers des radiofréquences

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », avertit la Californie face aux dangers des radiofréquences
par Josephine Christiaensparismatch.be, 18 décembre 2017

SOCIETE : L’exposition aux ondes des téléphones portables serait potentiellement dangereux pour la santé, préviennent de plus en plus de scientifiques. Cancers, tumeurs, troubles de l’attention… Autant de risques face auxquels il est nécessaire de prendre des précautions, avertit l’État de Californie.

(Photo): Cancer, tumeurs, troubles de l'attention... Autant de risques face auxquels il est nécessaire de prendre des précautions, avertit l'État de Californie. | © Flickr : Chapendra

« Ne dormez plus à côté de votre téléphone », a averti jeudi dernier le département de la santé de la Californie. L’objectif de cette consigne : réduire au maximum l’exposition aux radiations et ses risques sur la santé.

Dans un guide de conseils publié le 14 décembre dernier, le ministère de la santé californien explique comment limiter son exposition quotidienne au rayonnement des téléphones portables. C’est que le danger plane toujours autour de nos gsm dont l’utilisation pourrait provoquer le cancer, perturber l’attention, porter atteinte à la santé mentale et à la reproduction, rappellent les chercheurs.



Pas de preuves, mais des indices

Si cette étude n’a pas permis de prouver de manière irréfutable que l’exposition aux téléphones est dangereuse, elle souligne néanmoins certains liens de cause à effet. Sur base de leurs recherches, les scientifiques ont établi une corrélation entre radiations et santé et rappelé la prudence de base à adopter, notamment pour les enfants. Des précautions avec lesquelles les fabricants de téléphones portables eux-mêmes semblent d’accord, dont Apple qui prévoit une notice d’exposition aux radiofréquences (RF) dans les paramètres de son iPhone. Celle-ci comprend – comme celle de la Californie – des conseils pour réduire l’exposition en utilisant des écouteurs ou autres kits mains libres.

« Bien que la science continue d’évoluer, des scientifiques et d’autres études suggèrent que l’utilisation importante des téléphones cellulaires pourrait à long terme être liée à certains types de cancer (cerveau, glandes salivaires, tumeurs) et à d’autres symptômes comme des maux de tête, les troubles de la mémoire, de l’audition ou encore du sommeil », précise le communiqué de presse du ministère. « Ces études n’établissent pas de lien définitif mais permettent d’offrir des conseils aux personnes souhaitant réduire leur exposition au radiofréquences », poursuit le guide. Ceci, malgré les incertitudes persistantes sur leur réelle menace.

Avertissements de plus en plus fréquents

Les recommandations de l’État californien interviennent alors que plusieurs villes américaines, dont Berkeley et San Francisco, ont déjà émis des avertissements selon lesquels leurs citoyens devraient prendre une certaine distance avec leur gsm, note le Daily Mail. Et tandis que la France s’apprête quant à elle à interdire les téléphones portables dans les collèges.

Le département de la santé Californien souligne en effet que les radiations peuvent plus facilement pénétrer la matière cérébrale des enfants, l’exposition pouvant être plus dommageable et avoir des effets plus durables sur le cerveau en développement. Bien que la recherche sur les effets des RF sur les enfants soit particulièrement rare, de nombreux psychologues ont déjà averti que l’utilisation du téléphone portable peut être liée à une moins bonne attention, impacter la santé mentale ainsi que le sommeil des adolescents.

Ni sous l’oreiller ni dans la poche

« Les Français ont testé les téléphones comme ils sont utilisés, au contact du corps, et l’exposition aux radiations dépasse de quatre fois les normes françaises, et en appliquant ceci aux normes américaines, c’est même beaucoup plus que cela, environ sept fois [ les niveaux recommandés, ndlr ] », explique Devra Davis du Environmental Health Trust. Aussi, dans plusieurs pays, des études « ont montré que les hommes qui avaient gardé un téléphone dans leurs poches pendant longtemps avaient un plus faible nombre de spermatozoïdes », poursuit la scientifique.

Pour l’État de Californie, ces recommandations semblent essentielles, « bienvenues et attendues depuis longtemps », estime Mme Davis. Ses citoyens sont ainsi invités à utiliser des écouteurs, dormir avec leurs téléphones loin d’eux (surtout pas sur la table de chevet ou sous l’oreiller) et les porter dans un sac plutôt que dans sa poche de pantalon ou de veste. À bon entendeur…

https://parismatch.be/actualites/societe/99776/ne-dormez-plus-a-cote-de-votre-telephone-avertit-la-californie-face-danger-des-radiofrequences

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.