Mieux Prévenir

Comprendre le rapport entre la santé et l'environnement pour mieux protéger nos enfants et les générations futures.

29 juil. 2018

Suisse : La canicule perturbe la centrale de Mühleberg

La canicule perturbe la centrale de Mühleberg
Le Matin, 27 juillet 2018

NUCLÉAIRE : La centrale nucléaire doit ralentir sa production d'électricité car l'eau de la rivière n'est plus assez froide pour refroidir le réacteur.

Le réacteur de la centrale est refroidi par les eaux de l'Aar.
(Photo: Keystone)
La canicule a des conséquences inattendues en Suisse. En effet, la centrale nucléaire de Mühleberg, dans le canton de Berne, a dû réduire depuis le début de la semaine sa production d'électricité en raison de la chaleur. La raison? Les eaux de l'Aar, la rivière qui refroidit le réacteur, sont trop chaudes, révèle 20 Minuten vendredi.

«Nous avons diminué la puissance du réacteur à 89%», a confié Tobias Habegger, porte-parole de BKW, l'exploitant de la centrale. Si la température moyenne de l'Aar dépasse 20,5 degrés, Mühleberg doit réduire sa production. C'est ce qu'exige la loi. Selon le journal, la centrale a déjà dû revoir à la baisse ses installations le 5 juillet dernier en raison des températures de l'Aar.



Pour l'instant, seule Mühleberg subit les conséquences de la canicule. La centrale de Beznau fonctionne normalement, selon Axpo. Il faut dire qu'elle a un peu plus de marge, selon la concession qui lui a été octroyée. C'est seulement si la température de l'Aar dépasse 32 degrés qu'elle est censée réduire sa production.

A noter que le réacteur de Mühleberg sera déconnecté du réseau le 20 décembre 2019. La fin de la centrale située aux portes de Berne constitue la première désaffectation d'un réacteur de puissance en Suisse.

(Le Matin)


Nous déplorons la disparition récente de la version imprimée du journal Le Matin, un journal populaire auprès de ses lecteurs durant 125 années.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.